Les marchés européens ont débuté la semaine par une forte hausse

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a commencé la semaine comme elle l’avait terminé, sur une forte hausse.

Les marchés européens ont débuté la semaine par une forte hausse

Le CAC 40 clôturé en progression de 3,01% à 4115,25 points, celle de Francfort en hausse de 2,67%, Londres +2,04%, Milan +3,19% et Madrid +3,26%.

La volonté affichée par Pékin d'empêcher sa monnaie de se déprécier a donné des ailes aux marchés boursiers européens qui, dans le sillage des places asiatiques, ont réussi lundi de belles percées.

Alors que le retour des marchés chinois, après une semaine d'interruption pour les fêtes du Nouvel An, était redouté par les opérateurs, le gouverneur de la banque centrale chinoise (PBOC), Zhou Xiaochuan, a rassuré dès dimanche en affirmant qu'il n'y avait pas de raison pour que le yuan se déprécie encore.

Après ces propos fermes, le yuan a d'ailleurs bondi de plus de 1% face au dollar lundi, sa plus forte hausse journalière depuis une décennie.

L’appétit pour le risque s'est ensuite répercuté sur l'Europe, avec d'importants rebonds à l'ouverture, qui se sont encore affermis par la suite.

Aux États-Unis, les marchés étaient fermés lundi pour cause de jour férié.

Concernant les actions, les valeurs les plus massacrées depuis début janvier ont repris des couleurs, à commencer par le secteur bancaire : Société Générale a bondi de 3,96% à 29,53 euros, Crédit Agricole de 4,52% à 8,35 euros et BNP Paribas 2,63% à 40,61 euros.

Les constructeurs automobiles ont également décollé, comme Renault de 7,67% à 73,57 euros et Peugeot de 6,95% à 12,77 euros.

Le secteur Télécom s’est également bien comporté, Orange a progressé de 3,12% à 15,36 euros, Iliad (maison mère de Free) de 3,97% à 218,50 euros, Numericable-SFR de 8% à 32,40 euros et Bouygues de 6,78% à 34,18 euros, même si Orange a démenti tout accord sur un schéma de partage des actifs de Bouygues Telecom avec les opérateurs Free et SFR.

Vallourec s'est envolé de 16,67% à 4,16 euros. Le groupe envisage la cession partielle de l'aciérie de Saint-Saulve dans le nord de la France, selon des informations de presse.

Sur le marché des changes, l'euro montait face au dollar mardi malgré les propos du président de la BCE Mario Draghi laissant entendre que l'institution n'hésitera pas à agir si la situation le justifie lors de sa prochaine réunion en mars.

Vers 08h00 à Paris, l'euro valait 1,1152 dollar contre 1,1142 dollar lundi vers 18h30.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.