Les indices rebondissent grâce notamment au secteur bancaire

Après avoir perdue -4,05% hier, la Bourse de Paris est repartie à la hausse ce matin, en s’appréciant de +1,40% à 3951,09 points dans des volumes importants de 1,9 milliards d’euros.

Les indices rebondissent grâce notamment au secteur bancaire

Les autres places européennes sont également dans le vert. Le Dax 30 gagne +1,64%, le FTSE 100 londonien +1,74% et l’Eurostoxx 50 +1,37%.

Cette hausse des marchés européens est entraînée par le fort rebond des valeurs bancaires. L’indice STOXX Europe 600 Banks s’apprécie de +3,79% à la mi-séance, suite à la publication rassurante des résultats de Commerzbank.

Du côté asiatique, l’indice japonais, Nikkei 225, a chuté de -4,84%. Le Hang Seng 100 de Hong Kong a cédé -1,50%. La bourse chinoise reprendra lundi prochain, après une semaine de festivités relatives à la nouvelle année lunaire.

Du point de vue l’actualité macroéconomique, le ministre de l’Energie des Emirats Arabes Unis, aurait déclaré que les membres de l’OPEP seraient prêts à discuter avec les autres pays producteurs de pétrole, dans l’optique de réduire la production mondiale.

Chaleureusement accueillie par le marché, cette annonce a permis au cours du brut de rebondir ce matin. En effet, Le Brent de la mer du Nord s’apprécie de +4,74% à 31,41$ et le WTIC américain de +1,10% à 27,50$.

Du côté des statistiques, le PIB de la Grèce a diminué de -0,6% au 4ème trimestre, renvoyant ainsi l’économie du pays à la récession. L'économie de la zone euro a maintenu l'élan à la fin de 2015, en inscrivant un PIB au 4ème trimestre de +0,3%, conforme aux attentes des analystes.

Cet après-midi, plusieurs indicateurs américains figurent au calendrier : les prix du commerce extérieur à 14h30, l’indice provisoire de confiance du consommateur de l’Université du Michigan pour le mois de février et les stocks des entreprises de décembre à 16h.

Du côté des valeurs, ArcelorMittal reprend +6,08%. Total suit le mouvement en gagnant +4,42% à 36,88€ et Publicis Groupe récupère +3,86% à 55,72€.

Du coté des baisses, Legrand recule de -2,52% à 42,925€. Renault perd -1,23% à 68,00€, tout en sachant que le bénéfice opérationnel annuel dégagé à 2,3 milliards d’euros était plus important que le consensus Bloomberg établi à 2 milliard d’euros.

Sur le marché des devises, l’euro est en baisse face au dollar de -0,43% à 1,1275 USD.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.