Poursuite de la baisse

Ce matin, la Bourse de Paris poursuit sa chute avec une baisse de -1,13% à 4020,22 points dans des volumes importants de 1,7 milliards d’euros.

Poursuite de la baisse

En Europe, le Dax 30 se déprécie de -0,61%, le FTSE 100 londonien de -0,29% et l’Eurostoxx 50 de -0,63%.

L’affaiblissement des marchés européens provient des craintes persistantes sur les perspectives de l’économie mondiale. L’autre élément majeur de cette baisse serait la situation inquiétante des banques européennes. En effet, les acteurs du marché redoutent un accroissement important des défaillances bancaires à cause des difficultés rencontrées par les entreprises minières et pétrolières.

Sur le marché asiatique, l’indice japonais, Nikkei 225, a baissé de -5,40%, plombé par ses valeurs bancaires et financières. Le yen s’est également fortement apprécié, ce qui nuit aux valeurs exportatrices. Les places boursières chinoises n’ont pas ouvert aujourd’hui. Les  festivités de la nouvelle année lunaire se poursuivront toute la semaine.

Du côté des statistiques, la balance commerciale anglaise a affiché un déficit en diminution à -9,92 milliards de livres sterling, pour le mois de décembre, contre 11,50 milliards le mois précédent. Les analystes s’attendaient à un résultat de -10,4 milliards. La balance commerciale allemande a affiché un excédent en repli à 18,8 milliards d’euros, pour le même mois, contre un consensus de 20,2 milliards.

Ce soir, nous suivrons à 22h35, la publication de l’American Petroleum Institute des niveaux de stocks de pétrole brut, de carburant et de distillat aux Etats-Unis.

Sur le front des matières premières, le pétrole est en hausse. Le Brent de la mer du Nord s’apprécie de +1,06% à 33,22$ et le WTI de +0,27% à 30,25$.

Du côté des valeurs, ARCELORMITAL continue sa baisse à 2,91€ (-9,52%). LAFARGEHOLCIM recule de -4,16% à 31,13 € et TECHNIP suit le mouvement en cédant -4,05% à 40,95€.

Du coté des hausses, NOKIA se ressaisit après une forte baisse dans les jours précédents et s’apprécie de +1,66% à 5,32€, suivit par SOLVAY qui gagne +1,23% à 72,67€.

Sur le marché des devises, l’euro, est en hausse face au dollar de +0,26% à 1,1221 USD.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.