Fin de semaine dans le rouge

La Bourse de Paris est en chute de -1,57% à 4 245,05 points dans un volume de 2,2 milliards d’euros.

Fin de semaine dans le rouge

La santé économique de la chine et la baisse continue du prix du baril de pétrole restent les principales causes de cette baisse record de l’indice CAC40 dans ce début d’année, sans oublier le vent de panique qui a fait chuter le titre Renault hier.

Du côté asiatique, les marchés ont clôturé dans le rouge suivant la tendance mondiale, avec  le SHCOMP qui a perdu -3,55% de sa valeur, le NIKKEI225 a cédé -0,54%, suivi par le TSE500, en baisse de -0,28%. 

Outre-Atlantique, le Dax déprécie de - 1,14%, le Footsie Londonien  de -1,34% et l’Eurostoxx50 de - 1,12%.

Du point de vue macroéconomique, les investisseurs attendent la publication du PIB annuel chinois mardi prochain. Un chiffre qui pourrait suspendre ce vent baissier dont souffre la plupart des places financières internationales.

Le PIB annuel allemand a été publié à 1,7% soit 0,1% au-dessus du consensus. Les stocks de gaz naturel aux Etats-Unis sont ressortis à -168B, inférieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur -152B.

Le pétrole quant à lui, n’arrête pas de chuter. Le pétrole Brent de la mer du Nord perd -4,40% à 29,52$ et le WTI du golfe du Mexique de -5,32% à 29,57$.

Du côté des statistiques, les nouveaux prêts bancaires chinois pour le mois de décembre ont été publiés à hauteur de 14,3%, soit 0,5% de moins que les prévisions.

Pour cette après-midi, les investisseurs suivront aux Etats-Unis, la publication à 14h30 du prix à la production ainsi que la croissance des ventes au détail pour le mois de décembre, attendues respectivement à -0,2% et +0,1%.

A 14h00, Robert Kaplan, président de la FED Dallas et membre du FOMC, tiendra un discours qui pourra apporter de nouvelles informations sur les futurs plans de la FED.

Sur le CAC 40, seul Vivendi arrive à se maintenir dans le vert, avec une timide hausse de 0,08% à 18,835.

Du coté des baisses, ARCELORMITAL confirme sa pente négative entamée depuis le début de la semaine, et arrive en tête dans le rouge de l’indice parisien, reculant de -5,88% à 3,10€. ENGIE suit ce mouvement, cédant 3,59% à 14,375€.

Sur le marché des devises, l’euro gagne 0,49% face au dollar cède à 1,0918 USD. 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.