La baisse s’intensifie en Europe

La Bourse de Paris est en chute de -2,54% à 4 280,53 points dans un volume de 2,3 milliard d’euros.

La baisse s’intensifie en Europe

L’ensemble des indices européens sont plombés par de fortes inquiétudes sur la santé de l’économie mondiale, notamment chinoise. 

La dernière séance asiatique était baissière, à l’image de la séance américaine d’hier. Le NIKKEI a clôturé en baisse de -2,68%, suivi par le Hang Seng (-0,62%). Les marchés américains ont clôturés dans le rouge, le DJIA a baissé de -2,21%, le S&P500 de -2,50% et le NASDAQ de -3,48%.

Ailleurs en Europe, le Dax perd -3,06%, le Footsie Londonien -2,05% et l’Eurostoxx 50 -2,56%.

Du point de vue macroéconomique, le continent asiatique préoccupe toujours les investisseurs. En effet, l’économie chinoise ne les rassure pas. La baisse des marchés asiatiques ajoute de l’inquiétude à la situation.

Du côté Européen, une rumeur suivant laquelle certains responsables de la BCE (Banque Centrale Européenne) ne soutiendraient pas la nécessité de prendre de nouvelles mesures de soutien monétaire à court terme, sème un vent de désespoir sur les places boursières européennes largement alimentées par la politique monétaire ultra accommodante de la BCE.

Enfin, le secteur du tourisme est encore une fois impacté par le dramatique attentat de Djakarta.

Le Brent est en légère hausse de 1,35%, suivi par son homologue américain, le WTI, en hausse de 0,62%. 

Du côté des statistiques, l’essentiel des publications se feront cet après-midi, à commencer par la publication du compte rendu (minutes) de la BCE à 13h30.

Outre-Atlantique, les investisseurs suivront la publication de l’indice des prix à l’exportation, des inscriptions hebdomadaires au chômage, et  le discours de Bullard (membre du FOMC), le tout à 14h30.

Du côté des valeurs, l’ensemble des valeurs du CAC40 est dans le rouge. En tête des baisses, RENAULT se déprécie de -18,59% à 70,55€, enfoncé par l’annonce de perquisitions sur fond de soupçons de fraudes aux émissions polluantes.

Peugeot pâtit également des doutes sur Renault. Le titre baisse de -6,81% à 13,745€ .

Sur le marché des devises, l’euro face au dollar gagne 0,46% à 1,0926 USD. 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.