Temporisation avant le rendez-vous crucial de la semaine prochaine

La Bourse de Paris a terminé presque à l'équilibre jeudi (-0,05%) au terme d'une séance erratique, les investisseurs optant pour la prudence dans un contexte toujours marqué par la faiblesse des prix du pétrole.

Temporisation avant le rendez-vous crucial de la semaine prochaine

L'indice CAC 40 a perdu 2,39 points à 4.635,06 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,7 milliards d'euros. La veille, il avait lâché 0,95%, terminant au plus bas depuis mi-octobre.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a grignoté 0,06% et Londres a perdu 0,63%. Par ailleurs, l'Eurostoxx a lâché 0,22%. 
Le marché s'est montré très indécis, changeant sans cesse de direction, mais sans jamais trop s'éloigner de l'équilibre.

L'Opep a renoncé vendredi à abaisser ses objectifs de production, provoquant en début de semaine une dégringolade des cours du pétrole. 
Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant proches de leurs plus bas niveaux depuis 2009 dans un marché toujours envahi par le pessimisme sur l'excès d'offre et les doutes sur la demande.

Wall Street a terminé sur un léger rebond jeudi après trois séances de baisse, profitant d'une chasse aux bonnes affaires et renonçant à suivre le déclin du marché du pétrole: le Dow Jones a gagné 0,47% et le Nasdaq 0,44%. Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 82,45 points à 17.574,75 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 22,31 points à 5.045,17 points. L'indice élargi S&P 500, particulièrement surveillé par les investisseurs, a gagné 4,61 points, soit 0,23%, à 2.052,23 points.

Parmi les valeurs, EDF a bondi (+6,14% à 13,39 euros), soutenu par l'annonce d'un relèvement d'un objectif de rentabilité qui s'accompagne de nouvelles dépréciations d'actifs. 

Technip a terminé en forte hausse (3,77% à 47,09 euros). Le groupe a démenti mener des discussions en vue d'une éventuelle fusion avec l'américain FMC Technologies, comme évoqué par des informations de presse. En dépit de la baisse des cours du pétrole, le secteur s'est un peu repris. Total a pris 0,60% à 43,08 euros, Maurel et Prom 2,68% à 2,84 euros et Vallourec 0,40% à 8,77 euros. 

AccorHotels est allé de l'avant (+0,90% à 39,21 euros), après avoir perdu plus de 3% en début de séance. Le groupe a réalisé la plus grosse acquisition de son histoire avec le rachat de son concurrent canadien FRHI pour un montant de 2,9 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros). Cette acquisition sera financée en partie par une augmentation de capital.

Scor a chuté (-6,93% à 34,07 euros) alors que selon la presse nippone, son premier actionnaire, le Japonais Sompo Japan Nipponkoa, envisage de céder sa participation de 9%.

Enfin, Bic a pris 0,33% à 152,50 euros, après avoir évolué un temps dans le rouge. La société est montée à 100% du capital de Cello Pens, principal fabriquant et distributeur de stylos et crayons en Inde, dont il détenait jusqu'à présent 75%.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.