La chute du pétrole entraîne la baisse des marchés

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé en forte baisse mardi (-1,57% à 4.681,86 points), après avoir lâché plus de 2% en séance, dans un volume d'échanges étoffé de 4,1 milliards d'euros.

La chute du pétrole entraîne la baisse des marchés

La côte parisienne a ouvert en baisse puis n'a cessé de perdre du terrain, avant de creuser fortement ses pertes.

Ailleurs en Europe, le Footsie britannique a cédé 1,42% et le Dax allemand 1,95%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 abandonnait 1,87%

Les cours du pétrole brut WTI coté à New York et ceux du Brent coté à Londres poursuivaient leur chute hier, touchant de nouveaux points bas, après que l’OPEP a renoncé vendredi à abaisser ses objectifs de production.

Wall Street s’est replié hier soir à la clôture, dans un contexte de fébrilité qu'accentuait la chute des cours du pétrole, toujours au plus bas depuis près de sept ans: le Dow Jones a cédé 0,92% à 17.568,00 points, le Nasdaq Composite baissait très légèrement de 0,07% à 5.098,24 points et l'indice S&P 500 a reculé de 0,65%, à 2.063,59 points.

En Asie, la Chine a annoncé mardi un treizième mois consécutif de repli des importations du pays, donnée qui a été l'origine de la chute de plus de 6% de l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières.

Sur le terrain des valeurs, le secteur pétrolier a été pénalisé : CGG a perdu 5,85% à 2,66 euros, Vallourec 1,17% à 8,35 euros, Technip 1,66% à 43,81 euros et Total 0,96% à 42,43 euros.

TF1 a lâché 1,25% à 11,03 euros alors que Bouygues a pris 1,21% à 34,82 euros, après des informations de presse évoquant un rachat par Orange, même si la groupe de construction a démenti tout projet de sortie des télécoms.

EDF a souffert (-4,02% à 12,77 euros) de l'annonce de sa sortie de l'indice CAC 40 le 21 décembre où il sera remplacé par Klepierre (+0,36% à 42,09 euros).

Euronext a terminé en baisse de 2,09% à 45,61 euros après avoir écopé d'une amende de 5 millions d'euros auprès du gendarme boursier français dans une affaire concernant le "trading à haute fréquence".

LDLC.com a bondi de 9,39% à 25,40 euros, dynamisé par son entrée en négociations exclusives avec la société Domisys pour acquérir le site Materiel.net, et ainsi atteindre une taille critique.

Sur le marché des changes, l'euro montait face au dollar, la monnaie unique profitant plus que le billet vert de la tendance des investisseurs à se débarrasser d'actifs à risque face à la chute des prix du pétrole et aux inquiétudes sur la Chine.

Vers 23H00 GMT la monnaie unique européenne valait 1,0892 dollar contre 1,0835 dollar lundi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.