Nouveau repli sur les marchés et craintes de ralentissement aux Etats-Unis

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé en baisse mercredi (-0,74% à 4.609,03 points), signant une troisième séance de baisse consécutive, dans un volume d'échanges modéré de 3,4 milliards d'euros.

Nouveau repli sur les marchés et craintes de ralentissement aux Etats-Unis

Parmi les autres marchés européens, Francfort a lâché 1,17% et Londres, 1,15%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a perdu 0,92%.

Le marché hésite à progresser pour l'instant par manque de visibilité sur la Fed. La publication d'un indicateur décevant aux Etats-Unis a illustré l'indécision des investisseurs vis-à-vis de la politique monétaire de la FED.

En effet, les ventes au détail n’ont progressé que de 0,1% en septembre, après avoir stagné en août. Le consensus Reuters était de +0,2% en septembre. Hors automobile, elles ont même baissé de 0,3% alors que les analystes attendaient un recul plus modéré de 0,1%.

Par ailleurs, les prix à la production aux Etats-Unis ont reculé de 0,5% en septembre, là où ils étaient attendus en repli de 0,2% par le consensus Reuters.

Ces chiffres éloignent un relèvement des taux de la Fed, ce qui peut être considéré comme positif. Les investisseurs estiment que la Réserve fédérale américaine (Fed) va être obligée d'attendre peut-être 2016 avant de resserrer sa politique monétaire.

Wall Street a malgré tout baissé mercredi, le Dow Jones, plombé par une chute du géant de la distribution Wal-Mart, a perdu 0,92% à 16.924,75 points, le Nasdaq a abandonné 0,29% 4.782,85 points et l'indice S&P 500 a reculé de 0,47% à 1.994,24 points.

Sur le front des valeurs, le géant mondial de la distribution Wal-Mart a d'ailleurs annoncé un net abaissement de la croissance prévue de ses ventes lors de l'exercice fiscal 2015-2016, en raison du dollar fort.

En Europe, le secteur du luxe est resté sous pression en raison des craintes concernant la Chine. Kering a perdu 1,30% à 155,80 euros et LVMH 1,24% à 159,25 euros.

Plusieurs poids lourds de la cote ont pesé sur la tendance, avec Orange (-1,37% à 13,65 euros), Axa (-1,50% à 22,02 euros), Sanofi (-1,39% à 84,95 euros) et Publicis (-1,92% à 62,26 euros).

Solvay a souffert (-2,97% à 94,85 euros) d'un abaissement de recommandation par UBS, alors que Vivendi a profité (+2,00% à 21,95 euros) d'une note de Credit Suisse.

Edenred a fortement reculé (-3,02% à 16,05 euros) après avoir revu à la baisse son résultat d'exploitation courant pour 2015 en raison des effets de change qui ont affecté son chiffre d'affaires du troisième trimestre.

Le secteur automobile a terminé en ordre dispersé, après avoir souffert en début de séance dans le sillage des statistiques chinoises. Renault a perdu 1,27% à 76,03 euros mais PSA Peugeot Citroën a pris 0,10% à 14,79 euros.

Haulotte Group a perdu 5,01% à 13,47 euros après un chiffre d'affaires en chute de 8% au troisième trimestre et la confirmation de son objectif de croissance des ventes cette année.

Sur le marché des changes, l'euro montait mercredi face au dollar et accélérait sa hausse des précédentes séances. Vers 23H00, la monnaie unique européenne valait 1,1469 dollar contre 1,1381 dollar mardi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.