Le CAC 40 en progression

La Bourse de Paris évolue dans le vert à la mi-séance. Le délai accordé à la Grèce permet au marché de respirer et de progresser. Cependant une grande volatilité est à signaler.

Le CAC 40 en progression

A la mi-séance, le CAC 40 gagne 0,53% à 4629 points. Le Dax progresse aussi de 0,13%, le Footsie londonien gagne 0,50% et l’Euro Stoxx 50 prend 0.51%.

Du point de vue macroéconomique, le discours d’Alexis Tsipras ce matin à Strasbourg devant le parlement européen a rassuré les investisseurs.

Ceci est dû notamment au fait qu’il a souligné l’importance de l’envoi d’une demande d’aide au MES, le mécanisme européen de stabilité.

Le marché est donc toujours aussi corrélé au possible Grexit.

Pour obtenir un nouveau plan d’aide, la Grèce devra présenter à partir de jeudi la liste des réformes qu’elle s’engage à implanter.

Par ailleurs, la Banque centrale européenne assurera la liquidité minimale des banques grecques en attendant le nouveau sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la zone euro qui est prévu dimanche.

Le président de la commission européenne Jean-Claude Junker a par ailleurs évoqué qu’un plan détaillé a été mis en place en cas de sortie de la Grèce de la zone euro.

Autre élément majeur à prendre en compte : La chute des Bourses chinoises se retrouvant à un plus bas de quatre mois pouvant inquiéter les investisseurs.

Du côté des statistiques, on attend le compte rendu du dernier FOMC à 20h00 qui pourrait donner des indications sur un possible relèvement des taux par la Fed.

D’autre part, la Banque de France a abaissé sa prévision de croissance de l’économie de 0.1 point à +0.2% au deuxième trimestre.

Enfin, l’OCDE publiera à midi ses indicateurs avancés pour le mois de juillet.

Du côté des valeurs, l'action Nexans enregistre la plus forte hausse du SRD en progressant de 5,40% à 33,87 euros. En effet, Exanes BNP Paribas a entamé sa couverture à « surperformance » avec un objectif de 45 euros.

L’automobile recule : Valeo, Faurecia, Peugeot et Renault enregistrent les plus forts replis du SBF 120.

Sodexo cède 0,57% à 84,15 euros. La compagnie a revu son chiffre d’affaires prévisionnel en baisse à 2,5% au lieu des 3% initiaux.

Schneider progresse de 1,98% à 60,25€. Jefferies est passé de « sous-performance » à « conserver » sur le titre.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,40% à 1,1037$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.