Début de semaine en fanfare

Le CAC 40 a repris le chemin de la hausse hier en terminant sur de nouveaux plus annuels à 5.152,09 points en progression de 1,54%, les investisseurs saluant une croissance européenne au plus haut depuis près de quatre ans.

Début de semaine en fanfare

La cote parisienne, qui s'est installée au-dessus du seuil symbolique des 5.100 points dès l'ouverture, n'a eu de cesse de progresser tout au long de la journée. Après une interruption de 4 jours pour Pâques, l'indice évoluait ainsi à ses plus hauts niveaux depuis janvier 2008.

Ailleurs en Europe, le Footsie britannique a pris 1,88% et le Dax allemand 1,30%, tandis que l'indice EuroStoxx 50  gagné 1,44%.

Hier, la nouvelle estimation des indices des directeurs d'achat Markit a confirmé l'amélioration de la conjoncture en Europe. L'indice composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 54 contre 53,3 en février. Il indique que la croissance dans le secteur privé a atteint le mois dernier un plus haut de 11 mois.

Par ailleurs, les investisseurs restaient attentifs à la poursuite des discussions entre la Grèce et ses créanciers.

La Grèce s'est engagée dimanche à verser les 460 millions d'euros dus au FMI le 9 avril, à l'issue d'une rencontre à Washington entre la directrice du fonds Christine Lagarde et le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis.

Aux Etats-Unis, Wall Street s'est essoufflée jusqu'à finir la séance en baisse, à la veille du début de la saison des publications de résultats d'entreprises: le Dow Jones a perdu 0,03% à 17.875,42 points, le Nasdaq a cédé 0,14% à 4.910,23 points et l'indice élargi S&P 500 a baissé de 0,21% à 2.076,33 points.

Du côté des valeurs, Air France souffrait (-1,93% à 8,25 euros) d'un abaissement de recommandation à "sous-pondérer" contre "sur-pondérer" auparavant par JPMorgan.

Les valeurs pétrolières profitaient en revanche de la forte hausse des prix du pétrole enregistrée lundi. CGG prenait 8,89% à 6,01 euros tandis que Maurel et Prom gagnait 6,27% à 7,34 euros et Technip 2,98% à 58,35 euros, Total progressant pour sa part de 3,33% à 47,37 euros.

Vivendi progressait pour sa part de 1,12% à 23,49 euros après avoir déposé une offre pour le rachat de la plate-forme de vidéo Dailymotion, propriété de l'opérateur Orange (+1,43% à 15,30 euros).

De son côté, Bolloré gagnait du terrain (+2,08% à 4,95 euros) après avoir assuré qu'il n'envisageait pas de prendre le contrôle du groupe de médias Vivendi dont il est le premier actionnaire.

Lafarge progressait également (+1,51% à 61,16 euros) après avoir fait savoir dans Le Monde qu'il n'était pas question de modifier à nouveau le projet de fusion avec le suisse Holcim, déjà remanié sans contenter tous les actionnaires.

Carmat grimpait de 34,01% à 69,69 euros, alors que le second patient greffé d'un coeur artificiel de la société a témoigné dans la presse qu'il avait "tout à fait récupéré" depuis le mois d'août.

Areva progressait de 2,40% à 8,55 euros après avoir présenté en comité de groupe France deux scénarios concernant sa filiale Areva NP (réacteurs et ingénierie), dont une cession totale à EDF, selon des sources concordantes.

Nextradiotv décrochait de 3,16% à 27,89 euros après avoir annoncé être entré en négociations exclusives en vue de racheter la chaine gratuite de la TNT Numéro 23 pour 88,3 millions d'euros.

Sur le marché des changes, l'euro baissait face au dollar mardi dans un marché rendu nerveux par l'absence de résolution dans les négociations entre la Grèce et ses créanciers.

Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0811 dollar, contre 1,0928 dollar lundi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.