Le CAC 40 reprend des couleurs

Le CAC 40 évolue dans le vert à la mi-séance après une semaine précédente compliquée.

Le CAC 40 reprend des couleurs

A la mi-séance, le CAC 40 prend 1,04% à 5086,20 points. Le DAX gagne 1,42%, le Footsie londonien 0,64% et l’Euro Stoxx 50 1,15%.

Du point de vue macroéconomique, la semaine sera riche en statistiques macroéconomiques en Europe et aux USA (Estimation de l’inflation, rapport sur l’emploi du département américain du travail).

Le gouverneur de la banque populaire de Chine a par ailleurs revendiqué que la banque centrale a une marge de manœuvre suffisante pour contrer le ralentissement de la croissance.

D’autre part, la Grèce reste dans l’actualité.

En effet, la Grèce et ses créanciers ont mené des négociations très compliquées en ce week-end du 28 Mars.

Les créanciers jugent que les réformes proposées par la Grèce et Mr Tsipras sont trop vagues.

Les chances de parvenir à un accord sur une liste de réformes sont compliquées.

Le défaut de paiement de la Grèce pourrait être effectif le 9 Avril prochain.

Du côté des statistiques, on attend l’estimation de l’inflation Allemande à 14h00.

Enfin, deux statistiques américaines sont prévues : les revenus et dépenses des ménages à 14h30 (Février) et les promesses de ventes de logements à 16h00 (Février).

Du côté des valeurs, Alcatel-Lucent gagne 2,70% à 3,50€.

Le groupe a annoncé avoir été choisi par China Telecom pour assurer le déploiement des services très haut débit mobile à travers la Chine (4G).

Genfit prend 10,74% à 31,35€.

Genfit retrouve un peu de vigueur après l’effondrement de plus de 44 % de ses cours vendredi. Cette chute était due à un mauvais accueil réservé à une étude clinique menée sur la molécule phare de la société.

Pharmagest gagne 1,43% à 116,50€.

Elle a annoncé un bénéfice net en hausse de 7% sur 2014.

STMicroelectronics est en hausse de 2,79% à 8,66€.

Une rumeur évoque le rachat d’Altera (fabricant de composants électroniques) par Intel.

Vivendi gagne 1,32% à 23€.

Le fonds américain PSAM, actionnaire du groupe, a dénoncé des tentatives d’intimidation à son encontre dans une lettre reçue samedi par l’AFP.

Enfin, Lafarge perd 1,38% à 60,75€.

Un actionnaire important (Eurocement) s’oppose à un accord trouvé pour conclure la fusion avec Holcim.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en baisse de 0,36% à 1,0851$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.