Le CAC 40 marque une pause

La Bourse de Paris évolue en baisse à la mi-séance dans une journée pauvre en indicateurs, marquant une pause après avoir dépassé brièvement les 5.100 points à la veille du week-end.

Le CAC 40 marque une pause

A la mi-séance, le Cac 40 cède 0,84% à 5044,67 points dans un volume d’affaires de 1,137 milliard d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien perd 0,39% après avoir inscrit un nouveau record à 7.027,33 points.

A Francfort, le Dax plie de 1,22% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro recule de 0,90%.

Du point de vue macroéconomique, la prudence pourrait dominer lundi, les marchés étant en particulier toujours attentifs au dossier grec.

La chancelière allemande Angela Merkel reçoit à 17H00 le Premier ministre grec Alexis Tsipras à Berlin pour tenter de désamorcer les vives tensions entre une Grèce surendettée, qui veut en finir avec l'austérité, et une Allemagne tenante d'une ligne dure parmi les créanciers européens.

Du côté des statistiques, la semaine sera animée par les indices PMI d’activité dans le secteur privé en Asie et en Europe, par l’indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, l’inflation aux Etats-Unis et la confiance du consommateur américain.

Un seul indicateur figure au programme de la journée : les ventes de logements anciens de février aux Etats-Unis, ce sera à 15h00.

Du côté des valeurs, LVMH recule de 2,57% à 164,90 euros et sa maison mère Christian Dior de 2,85% à 173,60.

JPMorgan a dégradé le secteur du luxe de « surpondérer » à « neutre » tout comme LVMH, dont le titre a progressé d’environ 30% depuis octobre, soit deux fois plus que le secteur.

Le broker est également passé à neutre sur Christian Dior.

L’automobile repart à la baisse, l’indice Stoxx Europe 600 associé accusant la plus forte baisse sectorielle (-1,99%).

Peugeot perd 2,06% à 15,46 euros le jour de son retour au sein du Cac 40 après deux ans et demi d’absence.

Sa filiale Faurecia abandonne 4,34% à 39,88, Renault 1,85% à 82,33 euros, Valeo 2,02% à 135,80 et Michelin 1,35% à 90,02.

A Milan, Pirelli progresse au contraire de 2,63% après l’annonce de son rachat par le chinois China National Chemical (ChemChina) pour 7,1 milliards d’euros.

Les banques résistent, toujours soutenues par le QE de la BCE, l’indice Stoxx Europe 600 associé signant la seule hausse sectorielle avec un gain de 0,25%.

BNP Paribas progresse de 1,54% à 54,81 euros, Crédit Agricole de 1,38% à 13,60 et Société Générale de 1,08% à 43,62.

ArcelorMittal baisse de 1,75% à 9,189 euros.

Jefferies a dégradé le titre du sidérurgiste de « achat » à « conserver » avec un objectif de cours à 10,50 euros. Parmi les autres notes d’analystes, Bryan Garnier a relevé Rémy Cointreau (+1,59% à 70,57 euros) de « neutre » à « achat » en portant son cours cible de 61 à 78 euros.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,45% à 1,0869$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.