Le Cac 40 stable sous les 5000 points

L'indice français est stable à la mi-séance piétinant toujours sous le seuil des 5000 points. La séance est pauvre en indicateurs de premier plan.

Le Cac 40 stable sous les 5000 points

A la mi-séance, le Cac 40 cède 0,08% à 4.983,46 points dans un volume d’affaires de 932 millions d’euros.

Ailleurs en Europe, le Footsie londonien perd 0,03%, le Dax de la Bourse de Francfort  0,13% après avoir inscrit un nouveau record à 11.845,90 points et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro chute de 0,11%.

Du point de vue macroéconomique, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré ce matin après une entrevue avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras que les progrès en vue d’un accord entre Athènes et ses créanciers étaient insuffisants.

Il a ajouté qu’il ferait des propositions pour surmonter les désaccords. M. Tsipras s’est dit quant à lui convaincu qu’une solution sera trouvée.

A noter par ailleurs que Standard & Poor’s doit passer en vue la note souveraine de la Grèce, actuellement à « B- » avec perspective négative.

Du côté des statistiques, deux américaines sont programmées cet après-midi : les prix à la production de février à 13h30, qui seront suivis à 15h00 par la première estimation de l’indice Reuters-Université du Michigan de confiance du consommateur pour le mois de mars.

Du côté des valeurs, Michelin progresse de 2,93% à 89,60 € alors que Citigroup a réitéré sa recommandation d’achat sur le titre en relevant son objectif de cours de 98 à 105 €.

A l’inverse, UBS a dégradé Peugeot et sa filiale Faurecia de « neutre » à « vendre ». L’action du constructeur recule de 3,21% à 16,28 € et celle de l’équipementier de 1,13% à 42,52.

Parmi les autres notes d’analystes, Berenberg a relevé Capgemini de « conserver » à « achat » et porté son objectif de cours de 51 à 83 €. L’action de la SSII gagne 0,92% à 75,54 €.

Areva s’adjuge 1,50% à 9,09 €.

Un rapprochement opérationnel entre EDF, le spécialiste du nucléaire et l’électricien TVO pourrait être signé dans les prochaines semaines en Finlande, rapporte Le Figaro.

L’accord prévoit qu’EDF puisse travailler aussi bien en support d’Areva que de TVO sur le chantier du réacteur nucléaire finlandais Olkiluoto 3, qui accuse pour l’heure neuf ans de retard et d’importants surcoûts. 

EDF perd 1,50% à 22,36 €.

Gemalto prend encore 1,74% à 74,12 € au lendemain de l’annonce que MOHELA, l’une des principales agences américaines spécialisées dans les prêts aux étudiants, a choisi son système d’authentification IDPrime.

Total baisse de 1,51% à 44,76 € alors que le baril de Brent de la mer du Nord perd encore 0,6% à 56,57 $. Technip plie de 1,65% à 58,38 €. Fimalac avance de 4,46% à 73 €.

La holding a finalisé la cession de 30% du capital de Fitch Group, maison mère de l’agence de notation, pour 1,98 milliard de dollars, prix supérieur à celui initialement prévu du fait de l’appréciation du billet vert face à l’euro. Fimalac conservera 20% de Fitch.

Enfin, Aéroports de Paris (ADP) s’apprécie de 3,09% à 109,95 €. L’opérateur aéroportuaire a enregistré une hausse de 2,8% de son trafic en février avec 6,4 millions de passagers.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en baisse de -0,45% à 1,0589$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.