Les marchés européens électrisés par les propos de Mario Draghi

La Bourse de Paris a terminé en très forte hausse de 2,37% à 4.997,75 points, franchissant brièvement le niveau symbolique des 5.000 points.

Les marchés européens électrisés par les propos de Mario Draghi

L'indice CAC 40 a gagné 115,80 points dans un volume d'échanges nourri de 4,7 milliards d'euros, terminant à son plus haut niveau depuis mai 2008.

Ailleurs en Europe, le Footsie londonien a gagné 0,28%, le Dax de la Bourse de Francfort, qui a inscrit un nouveau record à 11.822,53 points, s’est adjugé 2,66% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 2,31%.

Les indices ont été portés par des propos du président de la BCE Mario Draghi, qui n'a rien dit de très nouveau mais a confirmé l'engagement et la confiance de la BCE en son (programme d'assouplissement monétaire) QE.

Ce programme de rachat de dettes publiques, basé sur le modèle de la Banque d'Angleterre ou de la Réserve fédérale américaine, a bien démarré lundi, avec 3,2 milliards d'euros de titres acquis au premier jour de l'opération. Le montant total doit atteindre quelque 1.140 milliards d'euros d'ici septembre 2016.

La BCE a aussi rappelé qu'il n'y aurait aucune difficulté à trouver où placer les soixante milliards qui sont injectés tous les mois.

De l’autre côté de l’Atlantique, la tentative de rebond a fini par tourner court en fin de séance à Wall Street, la peur du dollar fort l'emportant sur la chasse aux bonnes affaires: le Dow Jones a perdu 0,16% à 17.635,39 points, le Nasdaq 0,20% à 4.849,94 points et l'indice élargi S&P 500, jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, a cédé 0,19% à 2.040,24 points.

Du côté des valeurs, le renchérissement du billet vert a profité à Airbus (+4,33% à 61,43 euros), Safran (+2,53% à 67,75 euros) et Essilor (+1,86% à 106,65 euros).

Areva (-0,38% 8,83 euros) n'a pas beaucoup réagi à l'annonce de la suppression de 1.500 postes en Allemagne entre 2015 et 2017.

JCDecaux, qui a vendu une partie des actions détenues par la holding familiale JCDecaux, a chuté de 4,48% à 32,40 euros. Il se rapproche ainsi mécaniquement du prix auquel il a proposé ses titres.

Dans la biopharmacie, le groupe de diagnostic in-vitro BioMérieux a cédé 2,46% à 93,83 euros après avoir publié pour la troisième année consécutive une baisse de son bénéfice net.

Sur le marché des changes, l'euro chutait encore face au dollar, touchant de nouveaux plus bas en douze ans, les cambistes semblant de plus en plus conscients des conséquences des différences de politiques monétaires entre l'Europe et les Etats-Unis.

Vers 21H00 GMT (22H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0548 dollar, après avoir atteint 1,0511 dollar vers 17H50 GMT, son plus bas niveau depuis fin mars 2003. Mardi, à 21H00 GMT, l'euro valait 1,0698 dollar mardi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.