Les marchés n'en finissent pas de monter

La Bourse de Paris a signé lundi une huitième séance de hausse consécutive, +0,74% à 4 675,13 points, dans un volume d'échanges soutenu de 4,3 milliards d'euros et insensible à la victoire de la gauche anti-austérité en Grèce malgré les risques de renégociation de la dette du pays.

Les marchés n'en finissent pas de monter

Le marché parisien a ouvert en baisse avant de regagner du terrain dans la matinée, toujours porté par la politique monétaire très généreuse de la BCE et faisant preuve d'une grande résistance à l'heure où le dossier grec revient sur le devant de la scène.

Les adversaires de l'austérité ont pris les commandes en Grèce, après la nette victoire dimanche du parti de gauche Syriza qui, en s'alliant avec un parti de droite souverainiste pour gouverner, laisse augurer des négociations difficiles avec l'Union Européenne.

Le leader du parti, Alexis Tsipras, entend tourner la page de l'austérité, exigée par la troïka (Banque Centrale Européenne, Union Européenne et Fonds Monétaire International) depuis quatre ans en échange de 240 milliards d'euros de prêts pour sauver le pays de la faillite.

Du coté des statistiques macroéconomiques, l’indice IFO mesurant le climat des affaires en Allemagne est resté stable hier à 106,7, ce qui était anticipé par les économistes.

Outre-Atlantique, alors que des milliers de vols ont été annulés de ou vers les Etats-Unis en préparation d'un blizzard historique à New York et dans sa région, le New York Stock Exchange (Nyse) a cependant prévu de garder les portes de Wall Street ouvertes ce mardi.

Hier, Wall Street a fini en petite hausse, oubliant la victoire de la gauche radicale en Grèce et les affrontements en Ukraine pour se recentrer sur une semaine de résultats d'entreprises : le Dow Jones a pris  0,03%, le Nasdaq 0,29% et l'indice élargi S&P 500 a lui gagné 0,26% à 2 057,09 points.

Parmi les valeurs, les banques ont été plutôt bien orientées, signe que la Grèce inquiète peu. BNP Paribas a pris 0,67% à 49,33 euros, Société Générale 0,77% à 38,10 euros.

Carrefour a perdu 0,23% à 28,56 euros. La famille Moulin, qui possède les Galeries Lafayette, est montée à 9,5% du capital du groupe de grande distribution Carrefour, a annoncé Philippe Houzé, président du directoire du grand magasin, dans Les Echos.

Saint-Gobain a lâché 0,57% à 38,32 euros. Le groupe suisse de spécialités chimiques Sika a retiré à son premier actionnaire, la holding Schenker-Winkler qui soutient la volonté du français de prendre le contrôle du groupe.

Enfin sur le marché des changes, l'euro remontait face au dollar hier, bénéficiant d'un rebond technique dans un marché prudent avant une réunion de la Banque Centrale Américaine, et le rouble accusait de fortes pertes après la dégradation de la note russe par Standard & Poor's.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1234 dollar, contre 1,1208 dollar vendredi à la même heure. L'euro est descendu vers 23H50 GMT dimanche à 1,1098 dollar, son niveau le plus faible depuis le 9 septembre 2003.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.