L'hésitation domine

La Bourse de Paris a gagné un peu de terrain vendredi (+0,35%), après avoir beaucoup hésité tout au long de la séance malgré des statistiques jugées satisfaisantes en zone euro et aux Etats-Unis.

L'hésitation domine

L'indice CAC 40 a pris 14,51 points à 4 202,46 points, dans un volume d'échanges peu étoffé de 2,8 milliards d'euros. 

Parmi les autres marchés européens, Francfort a progressé de 0,05% et Londres de 0,18%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 s'est adjugé 0,10%.

Le marché parisien a connu une séance erratique, débutée en hausse avant un trou d'air à la mi-journée. Le CAC 40 est par la suite reparti de l'avant, malgré une séance poussive à Wall Street.

Les indicateurs économiques au programme ont été dans l'ensemble meilleurs que prévu mais n'ont pas donné beaucoup de souffle au marché.

Aux Etats-Unis, le moral des ménages a progressé plus que prévu en novembre et les ventes de détail ont augmenté comme s'y attendaient les analystes en octobre.

Le principal chiffre du jour a été toutefois publié en zone euro, où la croissance a atteint 0,2% au troisième trimestre, légèrement meilleure qu'attendu.

La France a en particulier fait mieux que la moyenne de la zone euro, avec une croissance de 0,3%, alors que la croissance ne dépasse pas 0,1% en Allemagne, première économie de la région.

Wall Street a terminé en ordre dispersé vendredi, les trois grands indices de la Bourse de New York ont oscillé autour de l'équilibre tout au long de la séance : le Dow Jones a cédé 0,10% tandis que le Nasdaq a grignoté 0,18%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a lâché 18,05 points à 17 634,70 points et le Nasdaq, à dominante technologique, s'est adjugé 8,40 points à 4 688,53 points.

L'indice élargi S&P 500 est monté de 0,02% ou 0,49 point, à 2 039,82 points, signant au passage de justesse un nouveau record.

Du côté des valeurs, le chimiste Arkema s'est envolé (+10,93% à 54,76 euros). Le groupe a rassuré le marché en confirmant ses objectifs annuels de rentabilité opérationnelle malgré des résultats en baisse au troisième trimestre.

Lagardère a bondi (+7,32% à 21,41 euros) après avoir confirmé ses objectifs annuels et réglé un conflit avec Amazon aux Etats-Unis à propos de Hachette.

Bouygues a grimpé (+4,23% à 28,21 euros), après avoir légèrement rehaussé ses prévisions de chiffre d'affaires 2014.

Airbus Group a pris 1,58% à 48,46 euros après la confirmation de ses perspectives pour 2014 et 2015, malgré un recul de son bénéfice net de 41% au troisième trimestre.

Les valeurs du secteur parapétrolier ont été soutenues par l'officialisation de négociations de fusion engagées aux Etats-Unis entre les numéros deux et trois mondiaux du secteur. 

CGG a pris 2,60% à 7,22 euros, Technip 2,62% à 60,69 euros et Vallourec 0,82% à 29,69 euros.

Viadeo a été recherché (+11,45% à 7,98 euros) malgré un chiffre d'affaires en recul de 7,7% au troisième trimestre.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.