Les marchés américains à quelques encablures de leurs plus hauts annuels

La Bourse de Paris a retrouvé quelques couleurs progressant de 0,39% à 4 112 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,5 milliards d'euros après deux jours de baisse et en attendant l'issue de la réunion de la Fed, mais le marché parisien a été nettement ralenti par la chute de Sanofi.

Les marchés américains à quelques encablures de leurs plus hauts annuels

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 1,86% et Londres 0,61%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 1,24%.

Le marché parisien s'est ressaisi, encouragé notamment par Wall Street, mais a fait moins bien que ses homologues européens, plombé par la dégringolade de Sanofi, dont les résultats ont été sanctionnés.

Les investisseurs attendent d'en savoir plus sur l'avenir de la politique monétaire de la Fed notamment sur ses intentions quant à la remontée de ses taux prévue en 2015.

La Fed pourrait en outre mettre un terme à son programme de rachats d'actifs, autrement appelé QE (quantitative easing).

Outre-Atlantique, Wall Street a fini en forte hausse, un bond de la confiance des ménages et de bons résultats nourrissant son optimisme, avant une décision de politique monétaire aux Etats-Unis aujourd'hui : le Dow Jones a gagné 1,12 % et à terminé au-dessus des 17 000 points à 17 005 points, le Nasdaq a progressé de 1,75% à 4 564 points et l’indice élargi S&P 500 s'est adjugé 1,19% à 1 985 points.

Côté macroéconomie, les indicateurs mitigés aux Etats-Unis n'ont par ailleurs pas eu beaucoup d'influence sur la tendance.

Les commandes de biens durables ont reculé de manière inattendue en septembre, mais les prix des logements ont rebondi en août et la confiance des consommateurs a fortement progressé en octobre.

Ceci étant, "l'excellent" moral des ménages américains, qui a rebondi plus fortement que prévu en octobre à l'approche de la saison des fêtes, selon le Conference Board, a suscité l'enthousiasme du marché.

Parmi les valeurs, Sanofi a plongé de 10,64% à 74,53 euros, souffrant de l'annonce d'une baisse de 2,4% de son bénéfice net au troisième trimestre, pénalisé par des coûts de restructuration et des charges fiscales.

Montupet a bondi de 12,67% à 55,66 euros. Le groupe est à la recherche d'un acquéreur et a engagé la banque d'affaires Jefferies afin d'organiser une éventuelle vente pour quelque 700 millions d'euros, selon Bloomberg.

Les valeurs industrielles ont été recherchées, alimentant le rebond du marché. Arcelor Mittal a pris 4,08% à 10,24 euros, Lafarge 2,81% à 53,75 euros, Saint-Gobain 2,63% à 33,54 euros et Schneider Electric 2,65% à 58,87 euros.

Enfin, Theolia a bondi de 16,67% à 0,70 euro après une hausse de 33% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

Sur le marché des changes, l'euro progressait légèrement en fin d'échanges new-yorkais face à un dollar fragilisé par les chiffres de commandes de biens durables américain décevants, dans un marché empreint de prudence au premier jour d'une réunion du comité de politique monétaire de la Réserve Fédérale américaine (Fed).

Vers 21H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,2733 dollar, contre 1,2699 dollar lundi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.