La Bourse de Paris en hausse pour la troisième séance consécutive

La Bourse de Paris a clôturé en progression jeudi de +0,78% à 4.410,65 points, pour la troisième séance consécutive, grâce notamment à un indicateur européen encourageant, tout en réservant un accueil contrasté à une série de résultats d'entreprises.

La Bourse de Paris en hausse pour la troisième séance consécutive

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 0,42% et Londres 0,34%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a gagné 0,84%.

Les investisseurs se sont appuyés sur l'indice PMI en zone euro, qui montre que l'activité a rebondi en juillet en zone euro après deux mois d'affaissement, même si la France continue à ralentir.

Au niveau géopolitique, l'Union Européenne est en train d'envisager la mise en place d'une série de sanctions à l'encontre de plusieurs secteurs de l'économie russe, ont indiqué jeudi des diplomates européens, ce qui constituerait une nette accélération des efforts de l'UE pour isoler Moscou en raison de son soutien présumé aux rebelles prorusses de l'est de l'Ukraine.

Outre-Atlantique, Wall Street finit étale après un nouveau record du S&P. L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a cédé 2,83 points, soit 0,02%, à 17.083,80. Le S&P-500 a conservé une légère avance de 0,93 point, soit 0,05%, à 1.987,94 points, assez pour inscrire une nouvelle clôture record. En séance, l'indice de référence des gérants américains a atteint un nouveau record absolu à 1.991,39 points, à quelques encablures du seuil psychologique des 2.000 points. Le Nasdaq Composite a baissé de son côté 1,59 point (0,04%) à 4.472,11 points.

Des indicateurs positifs en Chine et en Europe, l'annonce d'inscriptions hebdomadaires au chômage au plus bas depuis 2006 aux Etats-Unis ainsi que le nouveau record de Facebook après de solides résultats trimestriels ont poussé le marché à la hausse à l'ouverture mais la statistique des ventes dans l'immobilier neuf est ensuite venue refroidir les ardeurs.

Les ventes de logements neufs ont chuté de 8,1% en juin, leur plus forte baisse depuis près d'un an, et la hausse de mai a été revue en nette baisse.

Du côté des valeurs, Facebook a bondi de 5,2% à 74,98, avec à la clé un record à 76,74 dollars, après l'annonce d'une hausse plus forte que prévu de 61% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre.

A Paris, Technip a chuté (-8,66% à 71,00 euros), pénalisé par l'abaissement de l'objectif de rentabilité de sa division "onshore/offshore" pour 2014 en raison notamment des risques géopolitiques qui pèsent sur un gigantesque projet gazier dans l'Arctique russe.

Ipsos s'est effondré (-21,57% à 21,76 euros) après avoir annoncé qu'il n'atteindrait pas ses objectifs 2014 en raison d'un "trou d'air" au deuxième trimestre, dû à des effets de change et des difficultés aux États-Unis.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.