Le CAC poursuit son repli

La Bourse de Paris reculait légèrement vendredi matin, dans une séance sans indicateur majeur, au lendemain d’un trou d’air sur les marchés provoqué par Wall Street.

A mi-séance, l'indice CAC 40 reculait de 0,31 % à 4 431,23 points, le DAX 0,42 % à 9 615,09 points et le FTSE 100, 6 825,83 points.

Les marchés ont nettement cédé du terrain jeudi dans la foulée de Wall Street, les investisseurs préférant prendre quelques bénéfices à la suite de l’annonce d’un net repli de la production industrielle américaine en avril.

Au-delà de l’indicateur macroéconomique lui-même, les investisseurs s’interrogent clairement sur la pérennité de la hausse des marchés alors que ces derniers, notamment aux Etats-Unis, sont toujours tout près de leurs plus hauts historiques. La méfiance de plus en plus importante vis-à-vis du marché des valeurs technologiques et la progression du marché obligataire, jugé plus sûr que les marchés actions soulignent les inquiétudes des investisseurs.

Ce ne sont pas les propos de Janet Yellen hier qui devraient encourager les marchés à aller de l’avant. La présidente de la Réserve fédérale américaine a déclaré jeudi qu'il y avait "encore du chemin" à faire pour que l'économie américaine retrouve sa santé.

En Europe, les résultats publiés jusqu'à présent au titre du premier trimestre 2014 par les entreprises européennes déçoivent les investisseurs. La moitié des sociétés de l'indice Stoxx 600 ont annoncé des bénéfices inférieurs aux attentes et près de 60% ont fait état d'un chiffre d'affaires moins bon qu'espéré par les analystes.

Sauf surprise du côté des indicateurs américains, la séance devrait rester calme. Toutefois, les investisseurs surveilleront plus particulièrement cet après-midi la publication des chiffres concernant le marché de l’immobilier (construction de logements, mise en chantier et permis de construire) ainsi que le Michigan Sentiment.

Parmi les valeurs françaises, Iliad (FREE) s’envolait de 5,71 % à 218,60 euros après l’annonce d’une augmentation de son chiffre d’affaires de plus de 10 % au premier trimestre.

Bouygues prenait 3,39 % à 32,75 euros. Le groupe serait en discussion avec Orange pour le rachat de sa filiale Bouygues Telecom. Dans la foulée, Orange s’adjugeait 0,33 % à 12,31 euros.

Numericable prenait 1,57 % à 38,72 euros. Après le récent rachat de SFR, le câblo-opérateur vient d'entrer en négociations exclusives pour racheter Virgin Mobile.

Renault chutait de 3,43 % à 63,87 euros et Peugeot reculait de 1,06 % à 9,27 euros dans un secteur automobile massivement en baisse. Pourtant, le marché automobile européen a poursuivi son rebond en avril, à un rythme toutefois moins soutenu qu'en mars, les ventes de Renault progressant de 16,1 % et celle de Peugeot, de 5,2 %.

Eutelsat Communications se repliait de 1,25 % à 24,16 euros. La société a publié un chiffre d'affaires 9 mois en hausse de 2,5% à 989,3 millions d'euros à taux de change constant et en ligne avec l'objectif annuel.

Le Club Méditerranée abandonnait 0,47 % à 18,90 euros, après la publication d’un bénéfice net en repli de 10,5% au premier semestre de son exercice décalé, les réservations pour l'été étant en repli de 3% par rapport à la même époque en 2013.

Enfin, Rodriguez Group s’effondrait de 6,28 % à 1,94 euro. Le fabricant de yachts a fait part d’ une nouvelle baisse de son chiffre d'affaires, de 31%, au 2e trimestre de l'exercice décalé 2013-2014.

L’Euro se repliait à 1,3690 Dollar, l’or à 1 294,61 dollars l’once alors que le Brent, échéance juillet 2014, progressait à 109,41 dollars.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.