Le CAC poursuit son repli

La Bourse de Paris poursuivait sa correction vendredi matin, au lendemain d’une séance qui a vu le CAC flanché fortement dans le sillage de Wall Street.

A mi-séance, l'indice CAC 40 chutait de 1,13% à 4 232,33 points, le DAX 30 de 0,71% à 9562,75 points et le FTSE 100, de 0,59% à 6732,98 points. 

Il n’était pas question de rebond en matinée sur le marché parisien alors qu’après Wall Street hier, la bourse de Tokyo a essuyé à son tour une nette baisse ce matin, le Nikkei 225 perdant 1,94 % à 15 391, 56 points. 

Si les investisseurs parisiens avaient résisté jeudi matin à la baisse beaucoup plus forte que prévu du PMI manufacturier chinois, leurs confrères américains sont venus leur rappeler à quel point, la santé de l’économie chinoise était importante pour la croissance américaine. Avec des indicateurs macroéconomiques mitigés et des résultats et prévisions d’entreprises peu encourageants, la place new yorkaise n’a pas eu de mal à s’affaisser d’autant plus qu’elle navigue tout près de ses plus hauts historiques et qu’elle s’est adjugée 30 % de progression en 2013. 

Déjà, les pronostics vont bon train entre ceux qui affirment que les « bears » ont pris les commandes du marché et ceux, qui maintiennent que les performances solides de certains valeurs « star » de la cote comme Netflix et Apple, empêcheront un mouvement brutal de correction. 

Au menu macroéconomique, les investisseurs regarderont du coté des agences de notation et notamment de Moody's qui doit se prononcer sur la note de la France. Enfin sur le plan des résultats d’entreprises, aucune publication importante ne sera attendue cette après-midi outre-Atlantique. 

Parmi les valeurs françaises, les valeurs bancaires étaient particulièrement bien entourées ce matin. BNP Paribas cédait 0,48 % à 58,20 euros, Société Générale, 1,07 % à 44,005 euros, Crédit Agricole, 1,28 % à 10,06 % et Natixis, 3,09 % à 4,46 euros. 

Sanofi reculait de 2,57 % à 73,25 euros après que Citigroup eut dégradé sa recommandation de « achat » à « neutre » avec un objectif ramené de 101 à 76 euros. 

De même, Edenred aussi sanctionné par Citigroup, se repliait de 5,04 % à 21,845 euros. La banque américaine a ramené sa recommandation à « neutre » contre « achat » auparavant. 

Legrand progressait de 2 % à 40,255 euros soutenu par deux relèvements de recommandation. Crédit Suisse a relevé la sienne de « sous-performance » à « neutre », et Natixis, la sienne de « neutre » à « acheter », avec des objectifs de cours respectifs de 40 et de 45 euros. 

Alstom ne se remettait toujours pas de son avertissement sur résultats mardi et perdait encore ce matin 3,36 % à 22,70 euros portant son recul à plus de 20 % en une semaine. 

Maurel et Prom perdait 1,31 % à 12,405 euros après avoir progressé de plus de 2 % en matinée et ce, malgré la publication d’un chiffre d’affaires en hausse de 21% sur l'année écoulée. 

Enfin, AB Science s'effondrait de 16,64 % à 11,50 euros après avoir annoncé le rejet sa demande d'autorisation de sa molécule phare Masitinib pour le traitement du cancer du pancréas métastasé. 

L’Euro poursuivait son envol à 1,3723 Dollar et l’or progressait à 1 266,41 dollars l’once. De son côté, le Brent, échéance mars 2014, reculait à 106,77 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.