Le CAC 40 repasse sous les 4 300 points

La Bourse de Paris évoluait en baisse mardi matin, dans une séance calme après le sursaut d’optimisme suscité par l'accord avec l'Iran sur le nucléaire et les records en rafale de Wall Street.

A mi-séance, l'indice CAC 40 perdait 0,24 % à
4 291,84 points, le DAX 0,05 % à 9 295,29 points et le Footsie, 0,39 % à 6 668,42 points.

Le nouveau record de Wall Street hier n’a pas suffi ce matin à pousser la bourse de Paris plus avant au-delà des 4 300 points. Bien que le Dow Jones ait décroché un nouveau record, les marchés américains semblent vouloir reprendre leur souffle alors que se profile jeudi la fête de Thanksgiving qui entrainera la fermeture de la bourse américaine.


L’optimisme affiché après la signature de l’accord avec l’Iran a aussi fait long feu. Les obstacles a son application sont nombreux et l’incertitude demeure au-delà de la période d’inspections internationales des 6 premiers mois «renouvelables par consentement mutuel». De fait, après une baisse sensible lundi matin à la suite de l'annonce de l'accord avec l'Iran ce week-end, le Brent s’est repris hier dans l’après-midi et affichait une orientation mitigée ce matin, l’autorisation donnée à l’Iran d’exporter 200 000 barils par jour ne semblant être en capacité de changer la donne sur le marché pétrolier.

Les investisseurs resteront toutefois attentifs aux indicateurs publiés aux Etats-Unis notamment concernant l’immobilier avec les chiffres concernant la construction de logements et les permis de construire et la confiance des consommateurs en novembre du Conference Board.

Du côté des valeurs françaises, Peugeot s’adjugeait 2,23 % à 10,99 euros. La nomination de l'ex-numéro deux de Renault, Carlos Tavares, au directoire de PSA pour succéder à son actuel président Philippe Varin en 2014 a été confirmée juste après la clôture de la Bourse de Paris lundi soir. 

ST Dupont se repliait de 3,33% à 0,29 euro, après l’annonce d'une perte nette de 600.000 euros au premier semestre de son exercice décalé, contre un bénéfice net de 400.000 euros un an plus tôt. Le fabricant a pourtant aussi fait état d’une croissance des ventes annuelles et d’une amélioration de son résultat opérationnel.

Rémy Cointreau s’effondrait de 11,99 % à 63,35 euros. Le bénéfice net du groupe s’est replié de 20% au premier semestre de son exercice décalé, à 69,3 millions d'euros.

Technip reculait de 1,29 % à 72,74 euros malgré le contrat remporté auprès du groupe sud-africain de pétrochimie Sasol d'avant-projet détaillé pour une unité de transformation de gaz naturel en produits pétroliers liquides (GTL).

Nicox progressait de 1,64 % à 2,48 euros, suite à l'annonce de l'acquisition de la société spécialisée en ophtalmologie Eupharmed en Italie, qui lui permettra de disposer d'une présence commerciale directe dans ce pays.

Enfin, Faiveley Transport perdait 6,89 % à 52,60 euros après des résultats semestriels décevants et un avertissement sur résultats pour l'exercice.

L’Euro reprenait sa marche en avant à 1,3544 $. L’or rebondissait à 1 252,35 $ l’once et le Brent, échéance janvier 2014, restait stable à 110,95 $ le baril après une journée volatile la suite.

 

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.