Le CAC 40 tergiverse

La Bourse de Paris évoluait en légère progression lundi après la hausse de Wall Street vendredi mais dans une séance qui devrait rester calme en l'absence de nombreux investisseurs en raison du 11 novembre et d'indicateurs économiques d'autre part.

 

À mi-séance, l'indice CAC 40 prenait 0,24 % à 4 270,68 points, le DAX 0,15 % à 9092,22 points et le Footsie, 0,23 % à 6723,62 points.

Après une semaine chargée en événements et informations, baisse surprise du taux directeur de la Banque Centrale Européenne, hausse inattendue du Produit Intérieur Brut américain, forte création d'emplois aux Etats-Unis et abaissement de la note française par l'agence de notation Standard and Poor's, les investisseurs sur le marché parisien devraient vivre une séance calme faute de combattants et de minutions.

Seule « information » de la journée, plusieurs rumeurs ont fait état d'un débat houleux au sein de la BCE jeudi sur le niveau du taux directeur. Concrètement, le conseil des gouverneurs a vu l'affrontement entre nordistes, partisan d'un maintien du taux directeur et sudistes exigeant sa baisse. Il a fallu tout le pragmatisme voire le courage de Mario Draghi pour amener les Allemands qui dominent la doxa de l'institut monétaire européen à infléchir leurs positions. Toutefois, selon certains observateurs, ce début de « crise » au sein de la BCE marque les limites de la construction et de la gestion de l'Euro. Il est difficile de faire endosser le même costume à 17 personnes dont les corpulences diffèrent autant. Entre une Grèce à quelques encablures de la déflation et une Allemagne dont l'inflation s'approche du plafond fixé par la BCE, le chemin est étroit.

Sur le plan macro-économique, ce jour la production industrielle italienne a retrouvé la hausse en septembre avec une hausse de 0,2 % par rapport à août selon l'institut des statistiques Istat. Toutefois, sur un an et corrigée des variations calendaires, la production industrielle reste en baisse de 3 %.

Parmi les valeurs françaises, Axa s'adjugeait 1,32 % à 18,36 euros. Le groupe a annoncé son entrée sur le marché colombien grâce à l'achat de 51 % de Colpatria Seguros pour 259 millions d'euros.

Air France reculait de 0,41 % à 7,226 euros après les déclarations ce week-end du ministre italien des Transports, Maurizio Lupi, affirmant que la compagnie Alitalia aura la possibilité de trouver un autre partenaire international, en cas d'échec des tractations avec Air France.

Vallourec se reprenait quelque peu après sa glissade de la semaine dernière. Le titre progressait de 0,50 % à 42,38 euros.

Numéricable faisait l'objet de prise de bénéfices après son envolée de 14,92 % à 28,50 euros pour son entrée en Bourse. À mi-journée, le titre cédait 4,11 % à 27,33 euros.

Enfin, le producteur français de revêtements de sol Tarkett a lancé aujourd'hui son entrée en Bourse, en fixant entre 27,75 et 33,90 euros le prix de vente des actions correspondant à une valorisation de l'ensemble de la société entre 1,77 milliard et 2,16 milliards d'euros.

L'euro se rapprochait de la figure 1,34$ en rebondissant à 1,3396 $. L'or restait quasi inchangé à 1 286,57 $ l'once de même que le Brent, échéance janvier 2014, à 105,50 $ le baril.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.