Comprendre les matières premières

Le marché des matières premières

Présentation

Une matière première est une ressource naturelle qui peut être transformée et vendue. Parmi les matières premières cotées sur les marchés financiers on retrouve, entre autres, les produits agricoles, les métaux et les énergies.

Terminologie

Les matières premières peuvent être regroupées en fonction des caractéristiques similaires qu’elles partagent. Voici quelques termes généraux utilisés pour les classer :

Matières premières dites « soft »

Celles-ci sont généralement cultivées plutôt qu’extraites. Ces produits ont tendance à être très volatiles à court terme car ils sont sensibles à la détérioration qui peut soudainement et radicalement perturber les cours. Les producteurs ont tendance à être profondément impliqués dans les marchés des produits agricoles de base car ils cherchent souvent à bloquer les cours de leurs produits. Parallèlement au cycle naturel de culture de ces matières premières, cela créé des fluctuations saisonnières des cours.

Voici quelques exemples : Maïs, blé, riz, fèves de cacao, sucre, jus d’orange, bovins.

Autres matières premières

Ces dernières sont généralement extraites du sol ou tirées d’autres ressources naturelles. Les matières premières peuvent également être raffinées en d’autres produits, à l’image du pétrole raffiné en essence.

Certains produits agricoles, tels que le coton, ne sont pas catégorisées en tant que matières premières "soft" car elles ne se détériorent pas rapidement et correspondent plutôt à des matériaux industriels qu'à des denrées alimentaires. Les autres matières premières sont plus faciles à manipuler que les produits agricoles de base et sont plus facilement intégrées dans le processus industriel. Cela les rend populaires auprès des investisseurs : le montant des contrats à terme sur le pétrole négociés chaque année se chiffre en milliards de dollars.

Voici quelques exemples : Pétrole, gaz naturel, coton, aluminium, cuivre, argent, or, plomb.
 

Matières premières émergentes

Il s’agit de matières premières qui devraient, selon certains investisseurs, être en plein essor dans les prochaines années, mais qui ne sont pas disponibles en contrats à terme actuellement. La seule façon d’investir avec ces produits est d’acheter des titres de sociétés qui opèrent dans ces domaines.

Voici quelques exemples : Eau, droit à l’eau, éthanol.

Spéculer sur les matières premières

Les matières premières principales se négocient souvent en quantité très élevée, la plupart des investisseurs seraient ainsi dans l’incapacité de les transformer. C'est pourquoi la plupart du temps, en raison de leur nature particulièrement volatile, les matières premières font plutôt l’objet de spéculations.

Le marché des matières premières est constitué d’un ensemble de bourses internationales. Contrairement au marché des titres, les matières premières font l’objet d’une date d’échéance, et ce en raison de la livraison au propriétaire final.

Contrats à terme sur matières premières

Les contrats à termes tels que les CFD proposés par IG, offrent de nombreux avantages aussi bien aux acheteurs qu’aux vendeurs.

 

Effet de levier

Pour investir sur les marchés avec des contrats à terme, les investisseurs immobilisent seulement une partie de la valeur totale de la transaction. 

Liquidité

Les contrats à terme sont relativement liquides car il y a souvent autant de spéculateurs prêts à vendre qu'à acheter. Ceci varie néanmoins d’une matière première à l’autre.

Commissions

Les commissions sur l’achat ou la vente de contrats à terme sont généralement moins importantes que sur l’achat ou la vente des matières premières sur le marché sous-jacents.

Vente à découvert

Les contrats à terme sont disponibles aussi bien à l'achat qu'à la vente. Ils permettent ainsi de profiter de tous les mouvements des marchés, à la hausse comme à la baisse.

 

Qui investit sur les matières premières ?

On retrouve généralement quatre types d’investisseurs sur le marché des matières premières :

Hedgers : investisseurs qui achètent ou vendent souvent des matières premières afin de compenser leurs risques. Dans un portefeuille équilibré, les matières premières offrent une protection contre les mouvements à la baisse sur les autres titres. En effet, les tendances pour les matières premières sont souvent opposées ou non liées à celles de certaines actions et obligations.

Speculateurs : investisseurs possédant une opinion spécifique sur une matière première en particulier et prêts à prendre le risque associé dans l’espoir de réaliser une plus-value.

Producteurs : personnes qui cultivent et récoltent les matières premières et qui peuvent souhaiter investir sur un contrat à terme sur leurs produits afin de se prémunir contre les risques futurs liés aux fluctuations des cours.

Courtiers : sociétés ou individus qui exécutent les ordres d’achat ou de vente au nom de leurs clients.