Taux directeur - définition

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W

Voir toutes les définitions de trading de notre glossaire

Le taux directeur, ou taux d’intérêt de base, correspond au taux auquel une Banque centrale – comme la Banque de France – prête de l’argent aux banques commerciales.  

Bien qu’elles soient libres de fixer leurs propres taux d’intérêts sur les emprunts, les taux globaux facturés sur les emprunts, ou proposés sur l’épargne, les banques commerciales ont tendance à s’aligner sur les taux directeurs. Ceci permet aux banques centrales d’utiliser les taux directeurs pour encourager ou décourager les dépenses, en fonction de situation économique. Par exemple, durant les années de récession, de nombreuses Banques centrales ont maintenu des taux d’intérêt plus bas que jamais. 

Ceci a amené les banques commerciales à abaisser leurs taux d’intérêts sur les prêts, mais également sur l’épargne de leurs clients. En théorie, un faible coût d’emprunt combiné un faible rendement de l'épargne encourage les consommateurs à dépenser plutôt qu’à épargner leur argent, stimulant ainsi les entreprises et l’économie. 

Les Banques centrales diffusent régulièrement des déclarations détaillées au sujet des taux directeurs. Découvrez dès maintenant les prochaines publications depuis notre  calendrier économique

Nous contacter

Notre Service Client est disponible 24h/24 à partir de 9h le dimanche jusqu'à 23h le vendredi et de 10h à 18h le samedi.

+352 24 87 11 19

ou par email à  support.lu@ig.com.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.