Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 71% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 71% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.
Une forte volatilité augmente le risque de perte soudaine, importante ou rapide.
Pour accorder la priorité aux services fournis à nos clients existants, IG ne permet pas actuellement d'ouvrir de nouvelles positions sur les actions US, GameStop et AMC Entertainment.

Qu’est-ce qu’un dark pool et quelle est sa fonction ?

Les dark pools sont des marchés opaques et secrets qui suscitent l’intérêt des traders parce qu’ils sont devenus une part importante des marchés. Découvrez ce que sont les dark pools, leurs avantages et leurs inconvénients.

Qu’est- ce qu’un dark pool ?

Les dark pools sont des marchés financiers opaques et alternatifs (généralement des réseaux d’échanges privés ou des forums) dans lesquels les investisseurs échangent des services financiers (achat ou vente de grandes quantités d’actions) de gré à gré, sans divulguer les détails de la transaction au reste du marché.

À l’inverse des échanges en Bourse, dans les dark pools, il n'y a pas de carnet d'ordres visible et consultable publiquement (parfois ils ne deviennent visibles qu'une fois que les ordres ont été exécutés).

Les premiers dark pools apparu dans les années 1980 étaient utilisés par des investisseurs institutionnels comme des plates-formes de courtage assez simples, appelées « crossing networks », pour négocier un grand nombre de titres. Ils appariaient les ordres d’achat avec ceux de vente à certains moments définis de la journée, en important les prix d’exécution du marché principal réglementé (par exemple, la Bourse de New York), qui était soumis à une obligation de transparence pré- et post-transaction.

Les premiers dark pools aux États-Unis ont été lancés à la fin des années 1990. Les dark pools ne cessent d’augmenter leur part de marché depuis la fin des années 2000, au point de devenir une part importante des marchés boursiers mondiaux. Ils représentaient environ 10 % aux États-Unis et 2 % en Europe en 2010, et environ 18 % aux États-Unis et 10 % en Europe en juin 2015.

Comment fonctionne le dark pool ?

Les dark pools ont été mis en place par les investisseurs dans le but de déroger aux règles de transparence des marchés financiers en traitant des volumes d'ordres de bourse importants (transactions sur blocs), en dehors des marchés officiels, sans afficher le prix des transactions avant leur finalisation, et en ne communiquant le détail des transactions qu’après que ces dernières ont été réalisées.

Ils permettent aux acheteurs anonymes de négocier les transactions sans prendre le risque de voir le cours des actions chuter, ou évoluer dans le sens inverse non désiré. Le fait que le nombre de participants et de titres échangés ne soit pas connu et que cela ne puisse pas influencer les cours, privilégie les transactions à grande échelle. Si les dark pools sont souvent restreints aux acteurs institutionnels (banques, etc.) exposés à de tels impacts en raison de leur taille, ils sont parfois ouverts au public via des courtiers.

Pour être considéré comme légal, un dark pool doit recevoir l’autorisation d'exercer provenant du régulateur de son pays d'implantation, comme l'Autorité des marchés financiers (AMF) en France ou la Financial Conduct Authority (FCA) en Grande-Bretagne.

Quels sont les types de dark pool ?

Il existe trois types de dark pool :

Les dark pools des entreprises indépendantes

Ils sont créés pour offrir une base unique et différenciée de négociation. Ce sont des dark pools proposés par des opérateurs indépendants comme Getco et Knight, qui opèrent en tant que mandants pour leur propre compte.

Les dark pools appartenant à un courtier

Ces dark pools sont mis en place par de grands courtiers pour leurs clients, et peuvent également inclure leurs propres traders propriétaires. Ces dark pools tirent leurs propres prix du flux de commandes. Des exemples de ces dark pools incluent le CrossFinder du Credit Suisse , le Sigma X de Goldman Sachs , le Citi-Match de Citigroup Inc et le MS Pool de Morgan Stanley.

Les dark pools des courtiers d’agences et des places boursières

Ces dark pools mettent leurs clients en contact en obéissant aux règles d'anonymat et de non-affichage des commandes. Des exemples de dark pools de courtiers d'agence incluent Instinet, Liquidnet et ITG Posit, tandis que les dark pools détenus en bourse incluent ceux proposés par BATS Trading et Euronext .

IG vous offre la possibilité de négocier toutes ces entreprises via les CFD. Vous pouvez visiter notre IG Academy pour en apprendre davantage sur le trading sur CFD ou d'autres produits dérivés.

Les principaux dark pools dans le monde

  • Blink : lancé en 2009 par Chevreux, courtier en actions européennes du Groupe Crédit Agricole, et détenu à 100% par Calyon, la Banque de Financement et d'Investissement du Groupe.
  • Baikal : fondé par la London Stock Exchange en 2009
  • BATS Europe Dark Pool : fonde par la BATS Holdings Inc. , une entreprise financière américaine qui gère un système multilatéral de négociation (SMN), c'est-à-dire un marché boursier alternatif, organisant la confrontation entre acheteurs et vendeurs de titres
  • Neuro Dark : lancé par la Nasdaq OMX en mai 2009
  • Turquoise : lancé en septembre 2008 par un groupe de neuf banques BNP Paribas, Société générale, Citigroup, Crédit suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, Merrill Lynch, Morgan Stanley et UBS. Il a été racheté à 60 % en 2010 par la Bourse de Londres
  • Chi-Delta : fondé en 2009 par Chi-X, un marché boursier alternatif européen lancée en mars 2007 par Instinet (appartient à Nomura Holdings)
  • Smart Pool : fondé en février 2009 par la NYSE Euronext
  • Sigma X : : lancé en 2011 par Goldman Sachs, une banque d'investissement. Elle a été fermée en avril 2012.

Les avantages de l’utilisation des dark pools

Parmi les avantages des dark pools, il y a :

  • La diminution de l’impact sur le sentiment de marché : en évitant d’affecter violemment le cours d’une action par un achat ou une vente massive sur une place boursière
  • L’amélioration du prix : du fait qu’il n’est pas possible de voir les ordres d’achat ou de vente, ni les montants tant qu’ils ne sont pas exécutés. La mise en correspondance des ordres se fait souvent en fonction de la moyenne des meilleurs prix d'achat et de vente disponibles. Dans de tels cas, à la fois l'acheteur et le vendeur obtiennent un trade plus favorable qu'ils ne le pourraient sur un marché ouvert (l'acheteur obtient ce qu'il veut pour moins, et le vendeur vend plus haut)
  • L’absence de glissement : puisque la plupart des négociations en dark pool se font via des transactions en bloc à des prix prédéterminés, les traders peuvent être sûrs qu'ils seront en mesure d'exécuter l'ensemble de leur transaction au prix prévu.

Les inconvénients de l’utilisation des dark pools

Au rang des inconvénients des dark pools, on mentionne :

  • Les conflits d'intérêts : le manque de visibilité de carnet d'ordres ne garantit pas que les transactions aient été exécutées au meilleur prix possible. Une institution peut occulter les prix réels du marché dans le cas où il y aurait un conflit d’intérêts
  • Les effets préjudiciables sur le marché : la majeure partie des investissements et des échanges sur les places boursières reposent sur la libre circulation des informations, un principe contraire aux dark pools. Ainsi, si une grande partie des transactions se produisent sur le dark pool, les prix sur les bourses publiques peuvent ne pas refléter le marché réel
  • La vulnérabilité face aux hedge funds : les dark pools peuvent très rapidement devenir un terrain de jeu idéal pour les pratiques de prédateurs des traders à haute fréquence, qui peuvent exécuter de grandes commandes en avance et tirer profit de traders sans méfiance. Grâce à un algorithme, les hedge funds peuvent détecter très tôt un ordre « Iceberg » (ordre algorithmique d’achat ou de vente limite de montant important dont seulement une fraction est visible sur un carnet d’ordre) par exemple, et pratiquer le « Front running » (opération qui consiste à placer très tôt des ordres à l’achat ou à la vente, dès que l’on a conscience de l’existence d’un ordre Iceberg, pour profiter de la hausse ou de la baisse que ce dernier devrait provoquer sur le marché). Pour éviter cette situation, le Nasdaq a mis en place un logiciel de surveillance du trading sur les dark pools appelé « SMARTS Trade Surveillance », pour automatiquement détecter certaines manipulations de cours ou des comportements abusifs tels que le « Front running ».

Les dark pools occasionnent aussi «le pinging», une pratique qui consiste à l'envoi d'un grand nombre d'ordres de petite taille pour tracer un grand ordre caché.

  • La réduction de la taille moyenne des échanges : on constate une forte réduction de la taille moyenne des échanges au sein des dark pools depuis leur apparition dans les années 1980. Une indication que les institutions financières qui négocient de grandes quantités ne sont plus les seules à utiliser des dark pools.

Conclusion

Le manque total de transparence dans les dark pools a été l’objet de controverses depuis leur création. L’opacité des dark pools ne veut pas dire illégalité, car ceux-ci sont soumis aux réglementations, tout comme les bourses, aussi bien aux États-Unis qu’en Europe. Si cette opacité va à l’encontre de la réglementation européenne MIFID II mise en application en janvier 2018 en Europe, qui impose une transparence de plus en plus grande sur l’exécution des ordres, la MIFID II a introduit un plafond pour les dark pools. Le Double Volume Cap (DVC) impose que seulement 4 % du volume d’une action peut être négocié sur un dark pool et un maximum de 8 % sur tous les dark pools confondus.

Date de publication : 2021-05-04T13:49:00+0100

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Découvrez comment prendre position sur les marchés

Découvrez tous les marchés sur lesquels vous pouvez investir et leur fonctionnement grâce au cours d’ « Introduction aux marchés financiers » disponible sur IG Academy.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.