Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.

Les meilleures actions françaises à surveiller en 2022

L’année 2021 restera comme celle du déploiement de vaccins et de la reprise économique à travers le monde. En cette période de rebond spectaculaire des marchés, voici 10 actions françaises que vous pouvez négocier en 2022.

Avec la participation de Vincent Boy pour l'analyse technique

Evolution et situation des marchés financiers en 2021

En 2019, les marchés financiers avaient été marqués par des performances exceptionnelles : +32 % pour le Nasdaq, +29 % pour le S&P500 et +26 % pour le CAC 40. Les marchés boursiers américains enregistraient encore de nouveaux sommets historiques jusqu’à mi-février, alors que la pandémie du coronavirus commençait déjà à affecter le marché chinois.

À l’ouverture des marchés financiers en février 2020, les bourses mondiales avaient commencé à chuter plus lourdement, marquant le début d’un nouveau krach boursier. Au plus haut de cette crise sanitaire, le CAC 40 perdait près de 35 % de sa valeur en une quinzaine de jours, et les matières premières étaient en chute libre, à l’image du cours du pétrole, qui passait de 65 dollars le baril à moins de 30 dollars.

Avec un retour du PIB mondial au niveau pré-Covid-19 vers le 4ème trimestre 2020, les marchés boursiers ont aussi entamé leur remontée (l’indice du CAC 40 flirtait avec la barre des 5,000 points après avoir touché le fond à 3,754 points en mars 2020).

Plusieurs économies des pays industrialisés ont renoué avec le niveau pré-Covid, et certains marchés boursiers européens et américains ont atteint de nouveaux sommets au troisième trimestre 2021 grâce notamment aux différentes vagues d’investissements publics et privés en cours.

L’année 2022 est placée sous le signe des défis et des opportunités avec une reprise économique mondiale qui laisse entrevoir une trajectoire dynamique et prometteuse. Le Fond monétaire international (FMI) projette un niveau de croissance de 4,9 % du PIB réel mondial (les États-Unis devraient prendre la tête de la croissance mondiale avec 4,9 %, suivis de la zone euro avec 4,3 %, et la Chine devrait afficher une progression de 5,7 %). Cette nouvelle situation offre une excellente opportunité d'investir en bourse et d'acheter des actions à de meilleurs prix.

Top 10 des meilleures actions françaises du CAC 40

Voici notre sélection des meilleures actions françaises que vous pouvez suivre en 2022 :

  1. Airbus

  2. BNP Paribas

  3. Total

  4. Unibail Rodamco

  5. Peugeot

  6. Ubisoft

  7. LVMH

  8. Veolia

  9. Bouygues

  10. Worldline

  11. STM Microelectronics

  12. Orange

  13. Carrefour

  14. Accor

Comment identifier les meilleures actions françaises à acheter ?

Vous pouvez investir dans les meilleures actions françaises avec IG en suivant ces étapes :

Airbus

Airbus SE est le numéro deux mondial dans la fabrication des avions (75 % de son chiffre d’affaires), et des équipements militaires derrière l’américain Boeing. Le groupe français produit des avions de combat militaires, des hélicoptères militaires et commerciaux, des missiles, des satellites et des systèmes de télécommunications et de défense, ainsi que des services de conversion et de maintenance d'avions militaires et commerciaux.

En raison de son secteur d’activité, l'action Airbus avait lourdement chuté en bourse depuis le début de la crise du coronavirus (la production et les livraisons avaient baissé de 40 % en 2020), à cause des mesures gouvernementales et des restrictions de voyage.

Avec la fin des mesures de confinement, le secteur de l’aéronautique a connu un boom de reprise qui a profité à Airbus. Airbus, qui a publié ses résultats financiers sur les neuf premiers mois de 2021 (de janvier à septembre 2021), annonce une bonne performance avec un bénéfice par action (BPA) de 3,36 euros contre -3,43 euros en 2020.

Quelques chiffres clés de Airbus en 2021

  • Un chiffre d’affaires de 35,2 milliards d’euros (une augmentation de 17 % par rapport à 2020)

  • Un résultat net de 2,653 milliards d’euros

  • Un EBIT ajusté à 3,4 milliards d’euros

  • Un EBIT (reporté) à 3,4 milliards d’euros

  • Un BPA (reporté) de 3,36 euros

  • Un flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions et financements-clients à 2,3 milliards d’euros.

Airbus a livré 424 avions commerciaux (dont 34 A220, 341 avions de la famille A320, 11 A330, 36 A350 et 2 A380) avec un carnet de commandes atteignant 6 894 avions commerciaux. Le groupe prévoit faire passer sa cadence de production de l’A220 de 5 avions par mois à 6 en début d’année 2022, et atteindre 14 au milieu de l’année. La production de l’A320 devrait atteindre 65 avions par mois d’ici l’été 2023, et celle de l’ A350 devrait passer d’environ 5 à près de 6 d’ici début 2023.

Les prévisions de certains spécialistes sur l’action Airbus annoncent des belles perspectives d’investissement.

Analyse graphique Airbus

Le cours de l’action Airbus évolue toujours sous les niveaux d’avant le début de la crise sanitaire mais pourrait offrir un potentiel aussi à moyen terme avec le retour à la normal progressif. Graphiquement nous pouvons anticiper un retour sur le résistance à 121 euros avant une accélération vers les plus haut d’avant crise proche des 140 €.

La perspective haussière serait invalidée en cas de retour sous le range 107,5 – 109,50 qui pourrait conduire à un retour proche des 95 euros.

Suivez l’évolution du cours de l’action Airbus avec IG

BNP Paribas

BNP Paribas est le premier groupe financier français (la première banque de l’Union européenne), et l'une des capitalisations boursières majeures de l'indice boursier français CAC 40. Elle est présente dans 68 pays et rassemble plus de 193 000 travailleurs, dont près de 148 000 sur le continent européen. En Europe, BNP Paribas est composé de quatre marchés domestiques : la Belgique, la France, l'Italie et le Luxembourg.

BNP couvre des secteurs comme le retail banking pour l’ensemble des réseaux des banques de détail du groupe, et plusieurs métiers spécialisés parmi lesquels BNP Paribas personal finance, investment & protection services (pour les solutions d’épargne, d’investissement et de protection), et corporate & institutional banking (axé sur la clientèle d’entreprises et des institutions).

Si l’action BNP Paribas avait perdu de la valeur en bourse suite à la crise du Covid-19 (au moins 55 % de sa valeur entre mi-février et mi-mars 2020), les prévisions annoncent une bonne dynamique de cette banque d'investissement. BNP Paribas annonce une reprise progressive sur ses marchés, et le retour à un niveau de produit intérieur brut (PIB) comparable à 2019 d’ici mi-2022, malgré une contraction entre 15 % et 20 % de son résultat net pour l'ensemble de l'année 2020.

BNP Paribas avait notamment profité de la reprise des activités de marché entre juillet et septembre 2020, où les revenus avaient grimpé de plus de 30 %, les revenus sur les changes et les matières premières avaient crû de 36 % et de plus de 20 % pour le trading sur actions.

BNP Paribas annonce une croissance très dynamique et des résultats solides suite à l’évolution de l’environnement sanitaire mondial. Le résultat net part du groupe de BNP Paribas s’établit à un niveau élevé à 2,503 milliards d’euros, en hausse de 32,2 % par rapport au troisième trimestre 2020, et de 29,2 % par rapport au troisième trimestre 2019. Le produit net bancaire, à 11,398 milliards d’euros, est en hausse de 4,7 % par rapport au troisième trimestre 2020, et de 4,6 % par rapport au troisième trimestre 2019.

BNP a annoncé le lancement d’une opération de rachat d’actions d’une valeur de 900 millions d’euros du 1er novembre 2021 au 8 février 2022.

En savoir plus sur la négociation d’actions bancaires avec IG

Quelques chiffres clés de BNP Paribas

  • Capitalisation boursière : 75,010 milliards d’euros en 2021

  • Titres actuellement émis et en circulation sur le marché : 1.234.331.646

  • L’action BNP Paribas est cotée sur le compartiment A du marché français Euronext Paris

  • BNP Paribas fait partie de l’indice boursier national français CAC 40

  • + bas : 24,50 €

  • + haut : 66,30 €

Analyse graphique BNP Paribas

Le cours de BNP Paribas reste orienté à la hausse depuis mars 2020 et a atteint un nouveau plus haut historique en janvier 2022. Graphiquement, un maintien au-delà de l’oblique sur les 60 euros, correspondant à la résistance des anciens plus hauts historiques de 2007 et 2017, devrait permettre de soutenir la tendance, avec un objectif de 72 euros sur le haut du canal haussier construit depuis mai 2020.

Sous les 60 euros, le risque est de revenir les 49 – 51 euros.

Suivez l’évolution du cours de l’action BNP Paribas SA avec IG

TotalEnergies

TotalEnergies fait partie du top 5 des grands groupes pétroliers mondiaux, derrière Exxon Mobil, Chevron Texaco, Shell et BP.

Le groupe TotalEnergies annonce des résultats en hausse au titre du troisième trimestre 2021 grâce à des facteurs comme la reprise économique mondiale, qui a entraîné une forte hausse de prix de toutes les énergies, notamment du gaz et du pétrole (les prix du gaz en Asie et en Europe ont connu une hausse de plus de 85 %, et les prix du pétrole ont grimpé de 7 %).

Les investissements du groupe ont atteint 1,9 milliard de dollars au troisième trimestre 2021, et un total de 9 milliards de dollars sur les neuf premiers mois de 2021. Sur l'ensemble de l'année, ils devraient être proche de 13 milliards de dollars.

La production d'hydrocarbures a connu une hausse de 4 % sur un an, soit 2,81 millions de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j), à cause entre autres de l'augmentation de la demande de gaz et de la production des pays de l'Opep+. TotalEnergies vise une production entre 2,85 Mbep/j et 2,9 Mbep/j au quatrième trimestre 2021.

Découvrez comment acheter ou vendre l’action Total avec IG

Ce géant de l’énergie a dégagé un résultat net part du groupe de 4,65 milliards de dollars pour 202 millions de dollars pour la même période en 2020, soit une progression de 66 % par rapport au troisième trimestre 2019. Le résultat net ajusté, calculé au coût de remplacement hors éléments non récurrents et hors effet des variations de juste valeur, a atteint 4,77 milliards de dollars au troisième trimestre 2021, ce qui représente une croissance de 58 % par rapport au troisième trimestre 2019.

Le résultat opérationnel ajusté est ressorti à 5,37 milliards de dollars (une croissance de 46 % par rapport au troisième trimestre 2019), et un excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté de 11,18 milliards (en hausse de 24%). Le cash-flow net a atteint 8,39 milliards de dollars pour un dividende trimestriel de 0,66 euro par action.

Suivez l’évolution du cours de l’action Total SA avec IG

Quelques chiffres clés de Total

  • Valorisation boursière : 92,143 millions d’euros

  • Nombre d’actions en circulation : 3 677 259

  • Place de cotation : indice CAC 40 compartiment A du marché français Euronext Paris

  • + haut : 47,78 euros

  • + bas : 19,81 euros

  • Secteur : sociétés pétrolières et gazières intégrées

Analyse graphique TotalEnergies

TotalEnergies offre une belle perspective de hausse malgré la forte accélération déjà constaté depuis 2020. EN effet le prix du baril continue d’augmenter et la diversification du groupe devrait permettre de diversifier son activité dans des secteurs d’avenir sur le marché de l’énergie. L’objectif haussier se situe ainsi sur l’extension de Fibonacci à 60 euros.

Un retour sous la résistance oblique majeure (2000, 2007 et 2018) devrait en revanche conduire à un risque baissier en direction du range 43-45 euros.

Unibail Rodamco

Unibail-Rodamco-Westfield (URW) est le premier développeur et opérateur mondial de destinations phares, avec un portefeuille valorisé à 55 milliards d’euros au 30 juin 2021 (dont 86 % en commerces, 7 % en bureaux, 5 % en lieux de congrès et d'exposition et 2 % dans les services). Le groupe possède et exploite 86 centres commerciaux, dont 53 flagships dans les villes les plus dynamiques d'Europe et des États-Unis. Le groupe est présent sur 2 continents, dans 12 pays et emploie 2 900 professionnels.

URW, qui possède, développe, exploite et gère des actifs commerciaux et des propriétés, annonce une forte reprise de ses activités après le confinement au troisième trimestre 2021.

Le groupe fait état d’un recul de son chiffre d'affaires de 16,5 % à 1,98 milliard d'euros, une baisse des revenus locatifs bruts de 14,8 % à 1,72 milliard d'euros et une diminution des revenus locatifs bruts de 14,8 %, à 1,72 milliard d'euros. Les revenus locatifs bruts du pôle centres commerciaux ont diminué de 14 % à 1,61 milliard d'euros, les revenus locatifs bruts du pôle bureaux ont décru de 25,6 % à 57,9 millions d'euros et ceux du pôle congrès & expositions ont diminué de 26 % à 71 millions d'euros.

Analyse graphique Unibail-Rodamco

Le titre reste en pression baissière mais offre une bonne perspective long terme avec un rendement sur dividende généralement élevé et une valorisation actuelle basse. Graphiquement le maintien au-delà des 54/55 euros, support fin 2020 et 2021, correspondant également au retracement de 23,6 % de Fibonacci permet d’envisager une poursuite haussière. Une cassure des 69/70 euros (résistance oblique, moyenne mobile 200 périodes et retracement de Fibonacci de 38,2%) devrait valider le retour haussier avec un objectif de 82 euros.

Suivez l’évolution du cours de l’action Unibail-Rodamco avec IG

Stellantis

Stellantis NV (Stellantis) est une entreprise automobile issue de la fusion entre le groupe PSA et Fiat Chrysler Automobiles NV. L'entreprise, basée à Amsterdam aux Pays-Bas, conçoit, fabrique, distribue et vend des véhicules, des composants et des systèmes de production.

Stellantis vend ses véhicules sous les marques Peugeot, Opel, Citroën, Alfa Romeo, Vauxhall, DS Auto, Abarth, Dodge, Free2Move, Fiat Professional, Jeep, Fiat et Lancia, entre autres. En outre, elle commercialise des pièces de rechange et des accessoires connexes, ainsi que des contrats de service sous la marque Mopar. Le groupe vend des véhicules de luxe sous la marque Maserati et exploite une plate-forme de voitures d'occasion sous la marque Spoticar. Stellantis est présente en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine, en Asie-Pacifique, au Moyen-Orient et en Afrique.

Pour son premier semestre d'existence, Stellantis NV a annoncé des chiffres records avec la vente de 3,59 millions de véhicules, dont 1,78 millions en Europe (soit 23,1 % de ventes de véhicules en Europe) et 1,08 million en Amérique du Nord. Les revenus nets réalisés ont été de 75,3 milliards d'euros, soit une hausse de 46 % par rapport au premier semestre 2020 réalisé séparément par PSA et FCA. Le résultat opérationnel de 8,6 milliards courant, une marge de 11,4 % et un bénéfice de 6 milliards d'euros.

Peugeot a été le numéro 2 des constructeurs du groupe en Europe.

Stellantis vise une marge d'environ 10 % sur l’ensemble de l’année financière 2021 avec le lancement de 11 nouveaux véhicules électriques, et de 10 nouveaux hybrides rechargeables au cours des deux prochaines années. Le groupe prévoit aussi la sortie d’une gamme de véhicules utilitaires légers entièrement électrifiés en Europe ou encore celle de vans fonctionnant à l’hydrogène.

Ubisoft

Ubisoft a publié ses résultats pour le premier semestre 2020-2021 avec des revenus nettement supérieurs aux objectifs. Le chiffre d’affaires réalisé a été de 751,3 millions d’euros, un net booking de 718,2 millions d’euros, un résultat opérationnel IFRS estimé à 25,9 millions d’euros et un résultat opérationnel non-IFRS de 44,1 millions d’euros.

Il y a eu une hausse du nombre de joueurs uniques actifs de 15 % et celle des « Monthly Active Users » de 9 % au premier semestre 2021. Assassin's Creed® Valhalla est déjà le deuxième plus gros jeu de l'histoire d'Ubisoft en termes de profits générés en moins de 12 mois.

Le groupe projette un résultat opérationnel non-IFRS entre 420 millions d’euros et 500 millions d’euros pour l’exercice 2021-2022.

Ubisoft vise à élargir son offre premium (en consacrant 80 % des investissements sur le développement avec la sortie de jeux comme Avatar : Frontiers of Pandora ou Mario + Rabbids® pour la saison 2022-2023), à élargir et profiter des opportunités du marché et à explorer les technologies innovantes comme la blockchain.

Découvrez les meilleures actions du secteur du jeu vidéo et du cloud gaming.

Quelques chiffres clés d’Ubisoft

  • Capitalisation boursière (au 16 décembre 2021) : 9 700 946,56 d’euros

  • Chiffre d’affaires: 751,3 millions d’euros

  • + haut : 85,14 euros

  • + bas : 44,91 euros

  • Nombre de titres en circulation : 120 951 000

  • Nombre d'employés : 20 324 personnes

  • Place de cotation : Euronext Paris compartiment A - Euronext Paris de Nyse Euronext (France)

Analyse graphique Ubisoft

Ubisoft pourrait profiter de l’engouement des grandes sociétés pour les jeux vidéos à l’image de Microsoft qui va acheter Activision ou Netflix qui commence à proposer des jeux vidéos sur sa plateforme. Graphiquement, le seuil des 39/40 euros (plus haut de 2016 et plus bas de 2019 et 2021) est un support majeur et permet un achat important.

le franchissement de l’oblique et du retracement de Fibonacci de 61,8 % sur les 53 euros devrait conduire le cours de l’action sur l’objectif situé à 63 euros, soit un support important de 2017 à 2021 et correspondant au Fibonacci de 50,0 %.

Suivez l’évolution du cours de l’action Ubisoft avec IG

LVMH

LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton , le leader mondial des produits de haute qualité, a réalisé des ventes de 44,2 milliards d’euros (une hausse de 46 % par rapport à 2020) sur les neuf premiers mois de 2021 avec une croissance organique des ventes de 40 % par rapport à 2020.

  • Le secteur de vins & spiritueux démontre une croissance organique de 30 % de ses ventes sur les neuf premiers mois de 2021 par rapport à la même période de 2020, et de 10 % par rapport à 2019 avec des fortes progressions aux États-Unis et en Europe suite à la réouverture des restaurants et à la reprise progressive du tourisme

  • L’activité mode & maroquinerie a connu une croissance organique de 57 % des ventes par rapport à la même période de 2020 et de 38 % par rapport à 2019

  • Le secteur de parfums & cosmétiques enregistre une croissance organique de 30 % par rapport à la même période de 2020, ce qui représente un recul de 2 % à périmètre et devises comparables par rapport aux neuf premiers mois de 2019

  • Le groupe d’activités montres & joaillerie enregistre une croissance organique de 49 % de ses ventes par rapport à la même période en 2020, et de 4 % par rapport à 2019

  • La distribution sélective démontre une hausse de 13 % à périmètre et devises comparables par rapport aux neuf premiers mois de 2020, et un recul de 23 % par rapport à la même période en 2019.

LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton reste très confiant sur sa tendance haussière et affirme maintenir sa stratégie axée sur le renforcement continu de la désirabilité de ses marques, en mettant un accent particulier sur l’authenticité et la qualité de ses produits, sur l’excellence de sa distribution et sur la réactivité de son organisation.

Analyse technique LVMH

LVMH conserve une dynamique haussière confortable et continue d’évoluer proche de son plus haut historique atteint début janvier 2022. Graphiquement, un retour au-delà des 735 euros devrait permettre de donner une impulsion pour atteindre un nouveau plus haut historique sur la résistance oblique, située actuellement à 770 euros.

Une invalidation sous les 735 avec une validation sous les 713, soit le plus haut d’aout 2021, le cours de l’action pourrait corriger en direction des 670 €, correspondant au support oblique et à la moyenne mobile 200 périodes.

Découvrez comment négocier l’action LVMH avec IG

Veolia

Le leader de l’eau, de la propreté et des services énergétiques a publié ses résultats financiers du premier semestre 2021 en très forte croissance avec un chiffre d’affaires de 20,357 milliards d’euros, soit une croissance de plus de 8,8 % par rapport à 2020 et plus de 4,6 % comparé à 2019. Au 30 septembre 2020, le résultat net courant atteint 667 millions d'euros, soit un niveau record. Il est multiplié par plus de cinq en un an. Il affiche un bond de 44 % par rapport à 2019.

On constate également une hausse de l’ebitda à 3,14 milliards d'euros (soit une augmentation de 26,4 % par rapport à 2020 et 10,2 % par rapport à 2019).

Le résultat net courant part du groupe est de 516 millions d’euros, en très forte hausse de plus de 49 % par rapport au premier semestre 2019. À taux de change constants, le deuxième trimestre a enregistré une forte accélération du taux de croissance par rapport à 2020, à +19,7 %, après +4,0 % au premier trimestre, du fait de l’écart de base de comparaison, la crise sanitaire ayant principalement pénalisé l’activité du deuxième trimestre 2020.

Quelques chiffres clés de Veolia

  • Capitalisation boursière : 22,59 milliards d’euros

  • Fonds propres : 8,31 milliards d’euros

  • Nombre d'employés : 171 212 personnes

  • Chiffre d’affaires : 20,357 millions d’euros

  • Résultat net : 667 millions d'euros en 2021

  • Nombre de titres en circulation : 699 725 266

  • + haut : 32,29 euros

  • + bas : 15,60 euros

Bouygues

Bouygues annonce de très bons chiffres sur les neuf premiers mois de l’année 2021. Les résultats, en forte progression, ont retrouvé leur niveau d’avant la pandémie. Le chiffre d’affaires a atteint 27,5 milliards d’euros, soit une hausse de 10 % par rapport à la même période en 2020. Le résultat opérationnel courant s’établit à 1 141 millions d’euros, en progression de 23 millions d’euros par rapport aux neuf premiers mois 2019.

La marge opérationnelle courante, qui était de 4,1 % à la fin du mois de septembre 2021, a retrouvé son niveau de fin septembre 2019.

Le résultat opérationnel ressort à 1 231 millions d’euros, en hausse de 63 millions d’euros comparé aux neuf premiers mois 2019. Le résultat net part du groupe s’établit à 807 millions d’euros contre 848 millions d’euros aux neuf premiers mois 2019. Le cash-flow libre, estimé à 805 millions d’euros, est bien supérieur aux niveaux de 2020 et 2019 sur la même période.

La santé financière du groupe reste aussi solide avec une trésorerie disponible estimée à 12 milliards d’euros, et un endettement financier net, qui à 2,6 milliards d’euros, reste à son niveau le plus bas pour cette période. Le ratio d’endettement net est de 22 % contre 32 % fin septembre 2020.

Analyse graphique Bouygues Telecom

Le cours de Bouygues Telecom reste encore loin de ses plus hauts constatés avant mars 2020 et la récente évolution baissière pourrait conduire à une tendance baissière de fond, offrant une opportunité d’achat sur le titre.

Ainsi, un test du retracement de Fibonacci de 38,2 % à 30,70 euros et une validation sous l’oblique, correspondant au plus bas constaté en janvier et juillet 2021 pourrait valider ce scénario et conduire à un retour sur le plus bas de novembre 2021 à 29,33. Ce dernier était également la résistance majeure des années 2015 et 2016.

Suivez l’évolution du cours de l’action Bouygues SA avec IG

Quelques chiffres clés de Bouygues

  • Capitalisation boursière : 12,53 milliards d’euros

  • Chiffre d’affaires : 27,5 milliards d’euros

  • + haut : 32,75 euros

  • + bas : 32,35 euros

  • Nombre de travailleurs : 130 500 personnes

Worldline

Ce spécialiste de paiements électroniques confirme une croissance particulièrement robuste et en ligne avec les objectifs fixés par le groupe pour le troisième trimestre 2021. Le chiffre d’affaires, estimé à 960 millions d’euros, a connu une croissance organique robuste de plus de 8,3 %. La marge d’EBO a connu une amélioration de plus de 200 points de base par rapport à 2020.

  • Le chiffre d’affaires des services aux commerçants s’est élevé à 639 millions d’euros, en croissance organique de 9,2 %

  • Le chiffre d’affaires des services financiers a atteint 234 millions d’euros, en croissance organique de 5,0 %

  • Le chiffre d’affaires en mobilité & services web transactionnels a atteint 88 millions d’euros au troisième trimestre, en croissance organique de 10,9 %

Analyse graphique Worldline

Worldline accuse une perte de plus de 50 % fin janvier par rapport à son plus haut historique, atteint en juillet 2021. La tendance devrait se poursuivre et un niveau de support pertinent pourrait permettre une nouvelle impulsion haussière proche des 36 euros. Ce niveau correspond au niveau de résistance 2017 puis au plus bas constaté en 2018 et 2020.

Suivez l’évolution du cours de l’action Worldline SA avec IG

STM Microelectronics

STM Microelectronics a publié un chiffre d’affaires net de 9,20 milliards de dollars (une augmentation de 31,8 % par rapport à la même période l’année précédente), une marge brute de 40,4 %, une marge d’exploitation de 16,7 % et un résultat net de 1,25 milliard de dollars sur les neuf premiers mois de 2021.

Au troisième trimestre 2021, STM Microelectronics a enregistré un chiffre d’affaires net de 3,20 milliards de dollars (en hausse de 6,9 % par rapport au trimestre précédent et en hausse de 19,9 % en variation annuelle), une marge brute de 41,6 %, une marge d’exploitation de 18,9 % et un résultat net de 474 millions de dollars, soit 0,51 dollar par action après dilution.

Le groupe vise un chiffre d’affaires net de 3,40 milliards de dollars pour le quatrième trimestre, et d’environ 12,6 milliards de dollars pour tout l’exercice 2021 (soit une croissance de 23,3 % en variation annuelle).

Analyse graphique STM Microelectronics

Le titre STMicroelectronics subit la baisse observé sur les valeurs technologique depuis la fin de l’année 2021 mais conserve une dynamique haussière de fond. Un maintien au-delà de l’oblique et du retracement de Fibonacci de 23,6 % à 38,70 € pourrait permettre de rejoindre la moyenne mobile 100 périodes située à 42,60 euros, voire de nouveaux plus hauts historiques à moyen terme.

En cas de cassure de l’oblique, l’objectif baissier se situera alors sur la moyenne mobile 200 périodes à 36,70 euros.

Suivez l’évolution du cours de l’action STM Microelectronics avec IG

Orange

Orange poursuit ses bonnes performances financières avec 11,3 millions de clients convergents, 10,8 millions de clients FTTH sur 53,8 millions de foyers raccordables et une base de clients FTTH en croissance de 25,5 % sur un an.

Le chiffre d’affaires, estimé à 10,5 milliards d'euros au 3ème trimestre 2021, est en légère baisse de 0,4 % sur un an et en augmentation de plus de 1,3 % hors cofinancements. Les services de détail ont connu une croissance accélérée des revenus issus de la convergence (+2,9 %), du mobile (+5,6 %) et du haut débit fixe (+5,2 %).

Le segment opérateurs internationaux et services partagés est en hausse de 10,8 %. L’ EBITDAaL est en recul limité de 0,7 % (pénalisé par de moindres cofinancements reçus en France) et l’eCAPEX en légère baisse de 1,0 % au 3ème trimestre 2021.

Analyse graphique Orange SA

Le potentiel haussier pour Orange est important, surtout en cas de secousse plus importante sur les marchés financiers en 2022. Graphiquement le cours de l’action est venu rejoindre un niveau important à 10,30/10,50 euros, sur les 50,0 % de Fibonacci et permettant de combler le gap de mars 2020.

Le maintien au-delà du seuil psychologique des 10 euros devrait conduire à une poursuite de l’accélération en direction du plus haut de février 2020 et situé à 11,80 euros.

Suivez l’évolution du cours de l’action Orange avec IG

Carrefour

Pour son troisième trimestre, Carrefour annonce un chiffre d’affaires total en hausse de +4 % à 20,5 milliards d’euros. Les activités du groupe en France, qui représentent 48 % de l’activité globale, ont reculé de -0,3 % à magasins comparables hors carburant (+0,8 % en alimentaire et -7,1 % en non alimentaire), et les hypers enregistrent une baisse des ventes de -2,8 %.

Le chiffre d’affaires des supermarchés a augmenté de +2,2 %. Sur deux ans, les ventes de Carrefour City, contact et consorts ont bondi de +6,5 % et de +7,1 % pour Carrefour Market. Les activités « e-commerce » du groupe ont progressé de +19 %.

Les résultats de neuf premiers mois démontrent une augmentation du chiffre d’affaires de 2,6 % à magasins comparables (estimé à 28,7 milliards d’euros).

Analyse graphique de Carrefour SA

Malgré une forte accélération constatée sur la fin de l’année 2021, le cours de l’action Carrefour à une nouvelle fois échoué à se maintenir au-delà d’un ancien support oblique long terme et du retracement de Fibonacci de 38,2% situés à 17,70/18 euros et correspondant à l’ancien plus haut observé depuis aout 2017. Un maintien au-delà des 17,30, zone de résistance testé à plusieurs reprises depuis 2019 permettrait au cours de rejoindre l’objectif haussier sur les 20,80/21 euros.

Suivez l’évolution du cours de l’action Carrefour avec IG

Accor

Le groupe hôtelier Accor a vu son chiffre d'affaires s’établir à 589 millions d'euros au troisième trimestre 2021, soit une hausse de 79 % en données publiées et de 79 % en données comparables par rapport au troisième trimestre 2020. Ce chiffre reste néanmoins en baisse de 40 % par rapport au troisième trimestre 2019.

Au cours du troisième trimestre 2021, Accor a ouvert 82 hôtels, représentant 10 000 chambres, soit une croissance nette du système de +2,5 % sur les douze derniers mois. Le groupe vise une croissance nette du réseau d'environ 3 % en année pleine en 2021.

Vers la fin du mois de septembre 2021, Accor disposait d'un parc hôtelier de 769 000 chambres (5 252 hôtels) et un pipeline de 211 000 chambres (1 187 hôtels).

Analyse graphique Accor SA

Malgré un parcours difficile depuis le début de la crise sanitaire, le groupe Accor devrait profiter de la réouverture progressive du monde et la perspective haussière domine actuellement. Graphiquement, le franchissement de la résistance oblique à 33 euros devrait conduire à une poursuite du mouvement haussier en direction du plus haut depuis février 2020 et situé à 35,80/36 euros.

Suivez l’évolution du cours de l’action Accor avec IG

Conclusion des meilleures actions françaises à surveiller en 2022

Voilà notre sélection des meilleures actions françaises que vous pouvez négocier pour 2022. La plateforme de trading en ligne d’IG vous permet de négocier le cours de ces entreprises, ainsi que 17 000 autres valeurs financières, à la hausse comme à la baisse via les Turbo24, les produits barrières, les options vanilles et les CFD.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.