Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 71% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 71% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.
Une forte volatilité augmente le risque de perte soudaine, importante ou rapide.
Pour accorder la priorité aux services fournis à nos clients existants, IG ne permet pas actuellement d'ouvrir de nouvelles positions sur les actions US, GameStop et AMC Entertainment.

Histoire de l’industrie pétrolière, évolution du marché et perspectives futures

Le pétrole, matière première incontournable à l'industrie est devenu l’un des piliers majeurs de l’économie mondiale et un enjeu de puissance. Découvrez comment ces facteurs et d'autres continuent à influer sur le prix du pétrole.

L'industrie pétrolière qui traite de la chaîne industrielle du pétrole et du gaz de pétrole allant de la découverte à l'exploitation en passant par le transport, le raffinage et la mise en marché est une industrie à forte densité de capital qui comporte des risques financiers élevés et dont la rentabilité dépend essentiellement de l'offre et de la demande sur le marché pétrolier.

Cette industrie hautement stratégique est caractérisée par des cycles d’expansion et de récession très marqués à cause des tensions entre les pays consommateurs (souvent des grandes puissances militaires) et certains pays producteurs, dues notamment au fait que l’emplacement géographique des gisements de pétrole ne coïncide pas toujours avec celui des pays consommateurs. Jetons un coup d’œil sur les grandes étapes qui ont marqué l’histoire et l’évolution de l’industrie pétrolière dans le monde.

Du latin petra oleum (huile de roche), le pétrole est un liquide naturel brun, plus ou moins visqueux composé uniquement de carbone et d'hydrogène qui était utilisé à des fins diverses depuis la plus Haute Antiquité (comme source d'énergie par les Babyloniens qui mettaient du pétrole dans leurs lampes en guise d'huile à brûler ou encore comme médicament par les Romains).

Si à cette époque, seuls les gisements de surface (nappes superficielles) étaient exploités, on ignorait encore que le pétrole reposait en d'immenses gisements sous forme liquide ou gazeuse dans les profondeurs de la terre. Ce n’est que plus tard, au milieu du XVIIIe siècle que des voyageurs anglais constatèrent qu’il était possible de provoquer l'émanation d'un produit inflammable en creusant le sol.

  1. Naissance de l’industrie pétrolière (1800-1869)

  2. Modernisation de l’industrie pétrolière (1870-1913)

  3. Le Cartel des Sept Sœurs

  4. Guerres mondiales, découvertes et crises pétrolières

  5. Nouveaux développements et découverte

  6. Une bataille pour contrôler la production de pétrole brut (1950-2003)

  7. Un secteur pétrolier en pleine mutation au 21e siècle

  8. Quels sont les pays qui disposent de réserves pétrolières les plus importantes au monde ?

  9. Quels sont les 10 plus grands producteurs de pétrole ?

Naissance de l’industrie pétrolière (1800-1869)

Tout commence en 1852 avec l’invention du pétrole lampant (un combustible peu onéreux et de bonne qualité pour l'éclairage) par Abraham Gessner. Ayant appris que le pétrole trouvé en Pennsylvanie dans le Nord-Est des États-Unis fournissait du pétrole lampant par distillation, George Bissell et Jonathan Eveleth créent la société Pennsylvania Rock Oil Company en 1855. Les deux hommes demandent l’aide de Benjamin Silliman Jr, professeur de chimie de l'université Yale qui confirme cette distillation à l'échelle industrielle et publie une liste de la gamme de produits qui pouvait être obtenue après distillation du pétrole (goudrons, lubrifiants, naphta, solvants pour les peintures ainsi que l’essence).

Le pétrole qui était alors utilisé sous forme brute pour l'éclairage connaît une forte croissance de sa demande avec l'apparition du moteur à explosion qui sera à la base du développement de nouvelles formes de pétrole de meilleure qualité. Cette même époque verra naitre à Ploieşti en Roumanie la première raffinerie qui alimentait les 1 000 lampes de l'éclairage public de Bucarest.

Les premiers forages souterrains ont lieu en Allemagne en 1857 et le début de la ruée vers l'or noir commence deux ans plus tard dans différentes régions du monde (Alberta, Californie, Transylvanie, Pologne et Azerbaïdjan).

La naissance de l’industrie pétrolière moderne conduite par des financiers est associée au "Colonel" Edwin Drake qui avait foré le premier puits producteur de pétrole à Titusville en Pennsylvanie, une région connue pour les affleurements de pétrole le 30 Août 1859.

Modernisation de l’industrie pétrolière (1870-1913)

En 1870, John Davison Rockefeller fonde la Standard Oil Co., une société de raffinage dont l’activité principale était la production du kérosène comme source d’éclairage. Cette entreprise se développe au point de s’assurer une situation de monopole sur le raffinage américain et de contrôler près de 95 % du marché mondial du pétrole.

En 1885, la famille Rothschild lance la production pétrolière en Russie et la Royal Dutch, une compagnie néerlandaise développe la production de pétrole à Sumatra alors que Marcus Samuel crée la compagnie Shell qui s’assure du transport de pétrole par le canal de Suez en 1892.

La consommation mondiale de pétrole explose avec le progrès de la chimie (en particulier celui de la pétrochimie) et l’invention de l’automobile par Daimler et Benz en 1896. Entre les années 1930-1945, c’est essentiellement en Amérique que se concentre la production mondiale du pétrole (plus de 60%) avant la découverte d'importants gisements au Moyen-Orient.

Le Cartel des Sept Sœurs

Les « Sept Sœurs » ce terme rendu populaire par l'homme d'affaires Enrico Mattei désignait les sept compagnies pétrolières transnationales qui contrôlaient environ 85 % des réserves mondiales de pétrole avant la crise pétrolière de 1973. Ce groupe comprenait :

  1. Anglo-Iranian Oil Company (aujourd'hui BP )

  2. Gulf Oil (qui fera plus tard partie de Chevron)

  3. Royal Dutch /Shell

  4. Standard Oil Company of California (actuel Chevron )

  5. Standard Oil Company of New Jersey (Esso, plus tard Exxon, fait maintenant partie d'Exxon Mobil )

  6. Standard Oil Company of New York (Socony, plus tard Mobil, fait désormais également partie d'ExxonMobil)

  7. Texaco (fusionné plus tard avec Chevron).

Cette domination s’est depuis lors déplacée vers les pays de l'OPEP et les sociétés pétrolières des économies de marché émergentes que le Financial Times qualifie des « nouvelles Sept Sœurs » :

  1. Saudi Aramco

  2. Gazprom

  3. China National Petroleum Corporation

  4. National Iranian Oil Company

  5. PDVSA (Venezuela)

  6. Petrobras (Brésil)

  7. Petronas (Malaisie)

Guerres mondiales, découvertes et crises pétrolières

La Première Guerre mondiale de 1914-1918 a considérablement accru la demande en produits pétroliers faisant passer le prix du baril de 0,81 $ à 1,98 $ à cause des armes terrestres, maritimes et aériennes qui consommaient énormément d'essence, de mazout et de kérosène. Avec cette guerre, le pétrole devient un enjeu stratégique majeur et le contrôle des zones de production devient crucial pour les grandes puissances qui pour la plupart ne disposaient pas de ressources propres, à l’exception des États-Unis et de l’Union soviétique.

La fin de la guerre s’accompagne du développement de l'économie des pays industrialisés avec un boom dans des secteurs consommateurs de pétrole comme l’automobile, l’industrie aéronautique ou la pétrochimie. Cette hausse de la demande fera passer le prix du baril de pétrole à 3,07 $ avant de retomber à 1,61 $ suite à l’augmentation de la production.

Nouveaux développements et découvertes

Dans les années 1920, le pétrole s’impose comme la majeure source d’énergie et on assiste alors à un vrai boom pétrolier avec la découverte des nouveaux gisements pétroliers au Venezuela (1922), en Irak (1928), en Union soviétique (1929 et 1933 à 1934), au Texas oriental (1930), au Koweït, en Arabie saoudite (1938) et le lancement de la première compagnie pétrolière maritime dans le golfe du Mexique en 1947.

La découverte de champs de pétrole au Texas va créer une surabondance de pétrole qui va coïncider avec la Grande dépression faisant passer le prix du pétrole de 1,19 $ en 1930 à 0,65 $ en 1931. Le pétrole va fortement influencer la politique internationale des années 1940 en devenant plus qu’une simple affaire d’économie, poussant même certaines grandes puissances à soutenir des pays du moyen orient en échange du droit d’exploitation des ressources pétrolières.

La Deuxième Guerre Mondiale

Le début de la Deuxième Guerre Mondiale sera marqué par un accroissement de la demande en pétrole à cause des stratégies qui nécessitaient énormément de carburants pour le transport des troupes, des chars et des avions. Mais cette fois, le prix du pétrole ne sera pas fortement affecté à cause de l’abondante offre mondiale sur le marché.

Une bataille pour contrôler la production de pétrole brut (1950-2003)

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, on assiste à l’émergence des nouveaux acteurs nationaux dans les pays importateurs et exportateurs de pétrole et de nombreux gouvernements comme L'Iran, l'Indonésie et l'Arabie saoudite se tournent vers la nationalisation de la production pétrolière. Malgré toutes ces nationalisations, les États-Unis dominent toujours le contrôle des marchés pétroliers.

L’OPEP

Pour défendre leurs intérêts et gérer conjointement les réductions de prix imposées par les « Sept Sœurs », les principaux pays producteurs de pétrole (Koweït, Iran, Irak, Arabie saoudite et Venezuela) crée l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en 1960. Cette organisation qui joue un rôle primordial dans l'instauration du prix du baril est chargée de coordonner les intérêts des pays membres en leur négociant des prix rentables.

Au cours des deux prochaines décennies, l'OPEP accueillera davantage de pays membres, notamment le Qatar, l'Indonésie, la Libye, les Émirats arabes unis, l'Algérie, le Nigeria, l'Équateur et le Gabon.

Historique de l’offre et la demande de pétrole

La première crise pétrolière intervient en 1973 pendant le conflit arabo-israélien lors de la guerre de « Yom Kippour » lorsque les pays arabes décrètent un embargo contre les pays qui avaient soutenu Israël. Le prix du pétrole passe alors de 2,48 $ en 1972 à 11,58 $ en 1974.

En 1979 on assiste au deuxième choc qui va voir le prix du pétrole atteindre 36,83 $ avec la révolution iranienne (qui entraîne une baisse de la production et des exportations) et le début de la guerre Iran-Irak. Le prix du pétrole va rapidement chuter en raison d'un "choc de demande" et d'une offre croissante d'autres pays producteurs, principalement l'URSS, qui est devenue le plus grand producteur de pétrole au monde en 1988.

L’invasion du Koweït par l'Irak en 1990 et la guerre du Golfe qui s’ensuit fait passer le prix du baril de 14,98 $ à 41,00 $ en septembre 1991. La chute de l'Union soviétique en 1991 qui entraine celle de son industrie pétrolière verra aussi sa production de pétrole chuter de moitié au cours de la décennie suivante en raison d'investissements limités. La crise financière asiatique de 1997 fera lourdement chuter la demande mondiale de pétrole qui ne pourra se redresser qu’en 1999 lorsque les perspectives économiques de la région vont s’améliorer.

En début des années 2000, le prix du baril repart à la hausse sans aucune raison politique majeure, pour se stabiliser aux alentours de 60 dollars en 2006 avant de repartir à la hausse en 2007 et atteindre des records historiques à 80 dollars (le 12 septembre) puis 90 dollars (le 19 octobre). Le baril atteint pour la première fois son plus haut niveau historique en dépassant la barre des 100 dollars à la bourse de New York en 2008. Depuis, la barre des 130 $ a été franchie à de nombreuses reprises.

Comment trader le cours du pétrole ?

Pour négocier le cours de l’action du pétrole à la hausse ou à la baisse, il vous suffit de vous inscrire sur la plateforme de trading en ligne d’IG en suivant les étapes ci-dessous :

  1. Familiarisez-vous avec le trading sur CFD ou le trading sur actions
  2. Choisissez une stratégie de trading
  3. Commencez à développer votre stratégie dans un environnement sans risque avec un compte démo IG
  4. Ouvrez un compte réel et déposez des fonds
  5. Tapez « Pétrole » sur l’onglet de recherche
  6. Choisissez un montant et entrez le nombre d'actions que vous souhaitez négocier
  7. Ouvrez votre/vos position(s)

ll vous est également possible d’améliorer vos compétences en trading avec IG Academy. Suivez nos cours étape par étape et participez à nos séminaires et webinaires animés par nos experts.

Un secteur pétrolier en pleine mutation au 21e siècle

Le pétrole demeure toujours l'un des piliers du système économique mondial dont dépend fortement les pays industrialisés qui en disposent rarement ou en quantités insuffisantes. Cette situation est à la base de plusieurs tensions géopolitiques qui finissent parfois en conflits armés.

Un approvisionnement en pétrole incertain

La nouvelle demande provenant de l'émergence de nouveaux pays industrialisés (NPI), tels que la Chine et l'Inde ne rencontre pas une offre certaine à cause de l’épuisement de certains gisements. Cette demande a grimpé en flèche, contribuant à une augmentation du prix du pétrole de 28,38 $ en juillet 2000 à plus de 146,02 $ en juillet 2008. Ainsi face à cette demande qui ne cesse de croitre et une offre qui stagne ou même qui tend à décroitre, le prix du baril de pétrole devrait continuer d'augmenter par rapport à ses niveaux actuels pour se stabiliser plus tard à un prix élevé.

Évolution de la production pétrolière

La production pétrolière tend à baisser à cause du recours à des sources d’énergie de substitution comme le gaz naturel pour la production d’électricité. Les progrès technologiques ont aussi facilité la production d'huile de schiste aux États-Unis grâce à la fracturation hydraulique réduisant ainsi l'influence de l'OPEP et provoquant une baisse des prix du baril de 114,84 $ en juin 2014 à moins de 28,47 $ en janvier 2016.

Prix du baril : vers une nouvelle crise pétrolière ?

L’année 2020 restera sans doute dans l’histoire comme celle qui a vu le prix du baril coté à New York terminer pour la première fois depuis la création de ce contrat en 1983 sous zéro dollar, soit à − 37,63 dollars à cause de la pandémie de COVID-19.

Parmi les causes de cet effondrement de prix il y a d’abord les mesures de restrictions de déplacements dans de nombreux pays et la paralysie des économies à cause de la crise du coronavirus qui a entraîné un effondrement de la demande mondiale. L’autre raison de cet effondrement de prix était a trouvé du côté de l’offre. En effet, l’Arabie saoudite, membre éminent de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui livrait une guerre de prix à la Russie visant à obtenir un maximum de parts de marché avait inondé le marché avec un pétrole à bas coût.

Bien que les deux pays se mirent d’accord pour réduire leur production de près de 10 millions de barils par jour pour stimuler les marchés touchés par le virus, le prix continua à dégringoler sur le marché lorsqu’il était devenu clair que cette réduction n’allait pas suffire à compenser l’effondrement de la demande.

La chute de la demande en Europe aura été moins importante que celle constatée aux États-Unis parce que c’est le prix du Brent qui y prévaut et aussi que le brut new-yorkais y est traditionnellement moins demandé.

Découvrez-en plus sur le cours du pétrole en tant qu’indicateur économique des plus suivis avec IG.

Quels sont les pays qui disposent de réserves pétrolières les plus importantes au monde ?

Voici la liste des dix plus grandes réserves de pétrole des pays de l'OPEP (en milliards de barils)

Venezuela

302,81

Arabie Saoudite

267,03

Iran

155,60

Irak

145,02

Koweit

101,50

Emirats arabes unis

97,80

Lybia

48,39

Nigeria

36,97

Algerie

12,2

Equateur

8,27

Quels sont les 10 plus grands producteurs de pétrole ?

Voici la liste des 10 plus grands pays producteurs de pétrole au monde (en milliers de barils) :

États-Unis

12 108

Russie

10 835

Arabie Saoudite

9 580

Irak

4 620

Canada

4 129

Chine

3 823

Émirats arabes unis

3 068

Koweït

2 652

Brésil

2 604

Iran

2 213

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Découvrez comment prendre position sur les marchés

Découvrez tous les marchés sur lesquels vous pouvez investir et leur fonctionnement grâce au cours d’ « Introduction aux marchés financiers » disponible sur IG Academy.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.