Comment acheter et vendre des actions Michelin

Michelin est l’un des plus grands fabricants de pneumatiques au monde. Une position qui attire les investisseurs à la recherche de la meilleure action à négocier. Analysons pourquoi négocier sur l’action Michelin est rentable.

Comment acheter les actions Michelin ?

Les actions Michelin peuvent être détenues de manière physique en achetant de nouvelles actions émises par l’entreprise, ou encore en rachetant des actions déjà existant auprès des autres actionnaires. Vous pouvez aussi négocier le cours de l’action Michelin en recourant aux produits dérivés comme les CFD grâce à la plateforme de trading en ligne d’IG. Les produits dérivés vous permettent de spéculer sur le mouvement des prix sans avoir à détenir l’actif sous-jacent en recourant à l’effet de levier.

Comment négocier des actions Michelin ?

Vous pouvez utiliser la plateforme de trading en ligne d’IG pour négocier sur le cours de l’action Michelin et sur une large gamme d’instruments financiers. Notre plateforme de négociation offre une expérience de trading unique avec sa technologie spéciale qui vous donne un contrôle direct et total sur vos positions. Suivez les étapes ci-dessous pour négocier le cours des actions Michelin avec votre compte de trading en ligne IG :

  1. Familiarisez-vous avec le trading sur CFD

  2. Choisissez une stratégie de trading

  3. Commencez à construire votre stratégie dans un environnement sans risque avec un compte démo IG

  4. Ouvrez un compte et déposez des fonds

  5. Trouvez "Michelin" dans l’onglet de recherche.

  6. Entrez un montant et choisissez le nombre d'actions que vous souhaitez acheter.

  7. Ouvrez votre position et surveillez le marché.

Une fois que vous avez rempli ces étapes, vous verrez le nombre d’actions achetées apparaitre dans votre compte IG.

Vous serez en mesure de suivre les différents mouvements du cours de l’action Michelin et IG versera tout dividende qui vous est dû directement dans votre compte de trading IG.

Comment vendre des actions Michelin ?

Pour vendre vos actions Michelin sur la plateforme de trading en ligne d’IG, suivez ces étapes :

  • Connectez-vous à votre compte de trading

  • Trouvez « Michelin » dans l’onglet de recherche

  • Choisissez la taille de votre position

  • Sélectionnez "vendre" dans le ticket de transaction et confirmez la transaction

Groupe Michelin : l’histoire du leader français des pneumatiques

Créé en 1889 à Clermont-Ferrand en France, le groupe Michelin est devenu une multinationale avec 121 sites de production dans plus de 170 pays. Michelin se spécialise dans la conception, la fabrication et la vente des pneumatiques dédiés aux véhicules des particuliers et des machines agricoles. Parmi ses marques prestigieuses mentionnons Michelin, et Kleber Uniroyal.

En 2005, Michelin signe un contrat d’exclusivité sur les pneus des véhicules de Formule 1 avec Renault qui sera finalement annulé une année plus tard suite à un désaccord avec la FIA.

En 2007 Michelin verra le cours de son action atteindre 102,54 € après la signature d’un contrat de 17 millions de dollars avec le Pentagone américain. Trois ans plus tard, le groupe Michelin mettra en place un programme d’investissement en créant de nouvelles unités de production en Chine, au Brésil, en Inde et aux États-Unis. Le groupe rachète l’entreprise Sascar au Brésil pour 520 millions d’euros et Tyredating SAS, propriétaire du site de vente de pneus popgom.fr en 2014.

Michelin rachète Blackcircles.com, le plus grand vendeur de pneus sur le net pour 68 millions d’euros et supprime 1 500 postes après la fermeture de 3 usines en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni. Le groupe Michelin rachète la société britannique Fenner (dans le domaine des courroies et des éléments polymères) et la société Camso (dans le secteur des pneus hors-route à usage agricole). Michelin rachète aussi Masternaut, spécialiste dans le suivi de flotte et fait l'acquisition de 88% de PT Multistrada Arah Sarana TBK en 2019.

Actions Michelin : les points essentiels à retenir

Pour bien acheter le cours de l’action Michelin en bourse, une bonne stratégie d'investissement qui passe par une analyse technique de l’évolution de son cours dans le temps s’impose.

L'action Michelin est classée dans le compartiment A du marché français Euronext et entre dans la composition de l'indice boursier CAC 40 qui regroupe les 40 meilleures entreprises françaises cotées en bourse. Il est également coté sur le NYSE Euronext.

L’analyse historique économique et financière de l’action Michelin démontre une forte volatilité marquée par de nombreux mouvements à la hausse et à la baisse.

Entre juillet 2006 et juillet 2007, on a observé une importante hausse de l’action Michelin, atteignant son plus haut point historique de 107,19 €. Cette période a été suivie d’une forte période de baisse poussant l’action à son plus bas point de 23,84 €. Depuis, l’action évolue en dents de scie sur fond de tendance haussière ponctuée de nombreux micromouvements très volatiles. Il faudra attendre juin 2012 pour assister à une véritable envolée du cours de l’action Michelin, avec le franchissement de la résistance des 50 € qui verra l’action atteindre 92,45 € en juin 2014. Cette hausse sera suivie d’une correction baissière des 66,77 € la même année.

En mai 2015, on assiste à une nouvelle période haussière pendant laquelle l’action atteindra le seuil des 100 € sans casser le point de résistance. Cette situation poussera certains investisseurs à revendre leurs titres Michelin poussant le prix à retomber à 80 €. La résistance sera finalement franchie en novembre 2016, alors que le cours progressait de manière plus franche vers la barre des 100 € pour atteindre les 122,65 € en juillet 2017. Notons que depuis 2009, on assiste à une forte hausse de l’action Michelin et de son chiffre d’affaires avec une légère tendance haussière en 2018.

Les investisseurs restent confiants quant à l’avenir de l’action Michelin en raison de la stratégie de diversification du groupe au travers sa politique de rachat, une politique qui vise à augmenter le chiffre d’affaires hors-pneumatique du groupe.

Le personnel clé : qui dirige le groupe Michelin ?

La direction du groupe Michelin est assurée par un président qui est assisté de 9 membres du comité exécutif.

FLORENT MENEGAUX

Président

YVES CHAPOT

Gérant et Directeur Administratif & Financier

SONIA ARTINIAN-FREDOU

Directrice Business, Services et Solutions, Matériaux de Haute Technologie

LAURENT BOURRUT

Directeur Business, Transport Routier, Distribution et Régions d’Europe

ADELINE CHALLON-KEMOUN

Directrice, Engagement d'Entreprise et Marques

SCOTT CLARK

Directeur Business, Automobile, Motorsport, Expériences et Régions Amériques

JEAN-CHRISTOPHE GUÉRIN

Directeur Manufacturing

SERGE LAFON

Directeur Business, Spécialités et Régions Afrique/Inde/Moyen-Orient, Chine, Asie de l’Est & Australie

JEAN-CLAUDE PATS

Directeur du Personnel

ERIC PHILIPPE VINESSE

Directeur, Recherche & Développement

Quel est le « business model » de Michelin ?

L’activité du groupe Michelin peut se diviser en trois parties essentielles :

  • La première partie couvre les pneus des véhicules touristiques et des véhicules utilitaires. Ce secteur représente au moins 55 % de son chiffre d’affaires
  • La deuxième partie concerne la production des pneus utilisés sur les machines agricoles, soit 30 % du chiffre d’affaires de Michelin
  • La troisième partie qui représente 15 % du chiffre d’affaires de Michelin couvre certaines spécialités.

Parmi les actionnaires du groupe Michelin mentionnons les investisseurs institutionnels français qui détiennent 22,7 %, les investisseurs actionnaires individuels avec 12,01 %, 5% des parts détenues par BlackRock et 2 % détenues par le plan d’épargne entreprise.

Analyse fondamentale : comment analyser la société Michelin ?

Pour une bonne analyse technique et une négociation efficace de l’action Michelin en ligne, il est important de connaitre les forces et les faiblesses de ce groupe.

Au rang des avantages, notons que le groupe Michelin fait partie des leaders du secteur des pneumatiques dans le monde à cote des géants comme Bridgestone et Goodyear. Cette position est la résultante de sa stratégie d’expansion à l’international qui vise particulièrement les économies émergentes. Le groupe profite de la répartition géographique très équilibrée de ses activités à travers le marché américain, européen et le reste du monde. Les activités du groupe Michelin couvrent plusieurs secteurs de l’industrie et de l’équipement automobile comme les pneus pour les véhicules de tourisme et les fourgonnettes, les pneus pour les poids lourds et les pneus spécifiques.

La politique de moindre dépendance et les solutions maison développées par Michelin plaisent énormément aux investisseurs. Cette stratégie protège la rentabilité du groupe contre la hausse importante des prix, les fluctuations du cours du caoutchouc naturel ainsi que les matières premières dérivées du pétrole.

Michelin mise sur ses produits spécifiques comme les pneus à destination de l’aéronautique, de l’agriculture, du génie civil, des mines ou des sports mécaniques pour dégager des marges plus élevées que celles provenant de la vente des pneus classiques. Parmi les autres avantages il y a la forte capacité de recherche et le développement du groupe avec la fabrication de pneus technologiques et de pneus verts. Il y a aussi la solide et stable situation financière du groupe qui le pousse à être très généreux avec ses actionnaires.

Sur les faiblesses de l’action Michelin, mentionnons d’abord la récession inquiétante constatée sur le marché du pneu au niveau international, à cause notamment d’une baisse de la demande en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et de la concurrence provenant de l’Asie. Enfin, certains concurrents du groupe mise sur la vente des pneus low-cost pour profiter de la baisse des cours des prix du caoutchouc et du pétrole brut, pendant que Michelin privilégie la qualité.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Ces sujets pourraient vous intéresser…

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 68% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.