Comment acheter et vendre des actions l’Oréal

L’Oréal est connu comme le leader mondial dans la conception, la production et la distribution des produits cosmétiques. Découvrons les activités de ce groupe français et comment trader le cours de son action en bourse.

Comment acheter l’action l’Oréal

En optant d’acheter l’action l’Oréal, vous avez la possibilité de détenir des actions physiques ou encore de spéculer sur le cours de l’action l’Oréal à l’aide des instruments dérivés comme les CFD. La spéculation sur les produits dérivés permet aux investisseurs de négocier les mouvements de cours d’une action en bourse sans détenir l’actif sous-jacent.

Pour acheter l’action l’Oréal sur la plateforme de trading en ligne d’IG, veuillez suivre les étapes suivantes :

  1. Familiarisez-vous avec le fonctionnement des CFD ou des actions

  2. Choisissez une stratégie de trading qui vous convient

  3. Commencez à développer votre stratégie dans un environnement sans risque avec un compte démo IG

  4. Ouvrez un compte réel et déposez des fonds

  5. Recherchez « L’Oréal » dans l’onglet de recherche

  6. Choisissez un montant et entrez le nombre d'actions que vous souhaitez acheter

  7. Ouvrez votre/vos position(s)

Il vous est également possible de développer vos compétences en trading avec IG Academy. Suivez nos cours étape par étape et participez à nos séminaires et webinaires animés par nos experts.

Comment négocier des actions l’Oréal

Vous pouvez négocier le cours de l’action l’Oréal grâce aux produits dérivés sur notre plateforme de trading en ligne en ouvrant un compte de négociation. Pour cela, veuillez suivre les étapes ci-dessous :

  • Connectez-vous à votre compte de négociation d'actions

  • Recherchez « l’Oréal » dans le panneau de recherche

  • Choisissez un prix de transaction et entrez le nombre d'actions que vous souhaitez acheter

  • Achetez les actions

Après achat, vos actions apparaîtront directement dans votre compte IG et vous serez en mesure de suivre les mouvements du cours de l'action dans votre compte de trading en temps réel.

Comment vendre des actions l’Oréal

Si vous négociez le cours de l’action l’Oréal sur notre plateforme de trading, vous pouvez les vendre via notre service de négociation d'actions en suivant les étapes suivantes :

  • Connectez-vous à votre compte de trading

  • Recherchez « l’Oréal » dans le panneau de recherche

  • Définissez la taille de votre position

  • Sélectionnez « vendre » dans le ticket de l'offre et confirmez l'échange

Suivez le cours de l’action L'Oreal SA avec IG

Groupe l’Oréal : une brève histoire d’un géant leader mondial de la beauté

L’Oréal a été créée le 30 juillet 1909 par Eugène Schueller avec la création de la société française de teinture inoffensive pour cheveux à Paris. Ce jeune chimiste français d'origine alsacienne, diplômé de l'Institut de chimie appliquée de Paris et père de Liliane Bettencourt, dépose une demande de brevet d'invention concernant un procédé de teinture pour cheveux et poils à l'Office national de la propriété industrielle.

Pour assurer la croissance rapide de son entreprise, Eugène Schueller noue un partenariat avec certains coiffeurs en créant sa première école de teinture à Paris, rue du Louvre et envoie des représentants à travers la France pour commercialiser les produits du groupe. Il lance « Imedia », sa première teinture rapide en 1931 et « Dopal », son premier shampoing qui connaîtra un grand succès dans les différents salons de beauté de cette époque.

Après le décès d’Eugène Schueller en 1957, François Dalle devient PDG du groupe l’Oréal et Liliane Bettencourt, la fille unique d’Eugène Schueller en devient l’héritière. Le nouveau PDG de l’Oréal va tout miser sur la branche recherche et développement (branche R&D) du groupe et son internationalisation en lançant la filiale de cosmétiques « Procasa » au Brésil. L’Oréal fait son entrée en bourse le 8 octobre 1963 et fait l’acquisition de « Lancôme », spécialiste de parfums, soins et maquillages en 1964 et de « Garnier », spécialisé dans les produits capillaires en 1965.

Lindsay Owen-Jones qui reprend les rênes du groupe après la mort de Charles Zviak en 1989, poursuit l’intensification et l’internationalisation de l’Oréal avec 23 grandes marques mondiales réputées et l’ouverture d’un site de production à Aulnay-sous-Bois en 1992.

Depuis 1994, le groupe l’Oréal poursuit sa forte croissance en multipliant des opérations commerciales comme la signature d’un accord de licence pour les parfums Diesel en 2006, pour les parfums Maison Martin Margiela en 2008, pour Oscar de la Renta en 2009 et la licence Boucheron en 2011.

L’Oréal rachète Vogue Cosmeticos et Cadum en 2012, Magic Holdings en 2013 et le groupe Decléor, Carita, NYX Cosmetics et Niely Cosmeticos en 2014. L’année suivante, le groupe signe un accord de licence avec Proenza Schouler et rachète Adidem. L’Oréal rachète l'entreprise canadienne ModiFace en 2018 et renouvelle son accord avec l'entreprise Giorgio Armani jusqu'en 2050.

En 2019, le groupe l’Oréal réalise des ventes record et atteint un chiffre d’affaires de plus de 7,55 milliards d'euros. Il rachète deux marques pour sa division luxe (Mugler et Azzaro) au groupe Clarins cette même année.

Actions L’Oréal : les essentiels à retenir

Introduit en bourse en 1963, le cours de l’action l’Oréal est actuellement coté sur le compartiment A du marché Euronext Paris en France. L’entreprise fait partie de la composition de l’indice boursier national français CAC 40. Sa capitalisation boursière totale s’élève actuellement à 148 503 millions d’euros pour 558 071 846 de titres émis et en circulation sur le marché.

La courbe du cours de l’action l’Oréal a connu une croissance ascendante ces dernières années. Notons qu’entre 2001 et 2004, l’action était en baisse passant de 90 € à 55 € avant de remonter autour de 100 € entre 2005 et 2007. Si l’action avait perdu pratiquement 50 % de sa valeur avec la crise de 2008 passant à moins de 50 €, elle va connaitre une tendance haussière à long terme avec un record historique à plus de 263,200 € en 2019.

L’Oréal fait partie des « aristocrates du dividende » ou des sociétés qui versent des dividendes en croissance sur le long terme. En effet le dividende du groupe s’est multiplié par 8 passant de 0,44 € par action en 2000 à 3,85 € en 2019. Les spécialistes pensent qu’investir sur l’action l’Oréal reste une bonne option sur le court et le long terme.

Parmi les actionnaires du groupe l’Oréal nous retrouvons :

  • 42,32 % d’actionnaires flottants

  • 33,13 % de parts de la famille Bettencourt

  • 23,17 % de parts du groupe Nestlé

  • 1,3 % de plans d’épargne entreprise

  • 0,14 % de parts en autocontrôle

Le personnel clé : qui dirige le groupe ?

Jean-Paul Agon

Président-Directeur général

Laurent Attal

Vice-Président-Directeur général

Nicolas Hieronimus

Directeur Général Adjoint

Christophe Babule

Directeur Administratif et Financier

Lucia Dumas

Directeur de la Communication

Jean-Régis Carof

Responsable Relations Actionnaires

Françoise Lauvin

Responsable Relations Investisseurs

Jean Claude Le Grand

Directeur des Ressources Humaines

Mark Prestwich

Directeur de la Communication Financière

Quel est le « business model » de l’Oréal ?

Le modèle économique de l’Oréal repose sur le marketing, l’innovation et la croissance avec quatre divisions opérationnelles :

  • Les produits cosmétiques grand public (44,7 % du chiffre d’affaires) : cette division regroupe les marques du groupe les plus connues comme L'Oréal Paris, Garnier, Maybelline New York, NYX Professional Makeup, Essie Niely, Dark and Lovely, Mixa, MG et Carol's Daughter.

  • Les produits cosmétiques de luxe (34,8 % du chiffre d’affaires) : avec des produits comme Lancôme, Yves Saint Laurent, Giorgio Armani, Kiehl's, Urban Decay, IT Cosmetics Shu Uemura, Biotherm, Helena Rubinstein, Yue Sai, Clarisonic, Atelier Cologne Ralph Lauren, Viktor&Rolf, Diesel, Cacharel et Maison Margiela.

  • Les produits professionnels (12,1 % du chiffre d’affaires) : cette division propose des marques aux professionnels de la coiffure avec des produits comme l'Oréal Professionnel, Redken, Matrix, Kérastase, Pureology, Decléor Shu Uemura Art of Hair, Carita, Mizani et Baxter.

  • Les produits cosmétiques actives (8,4 % du chiffre d’affaires) : cette division propose des produits de soins dermocosmétiques sur conseils et prescriptions et des produits de haute technicité comme La Roche-Posay, Vichy, CeraVe, SkinCeuticals, Roger&Gallet et Sanoflore.

Sur le plan géographique le chiffre d’affaires se répartit de la manière suivante : France (7,1 %), Europe de l'Ouest (22,8 %), Asie-Pacifique (27,5 %), Amérique du Nord (26,9 %), Amérique latine (6,6 %), Europe de l'Est (6,5 %), Afrique et Moyen Orient (2,6 %).

Analyse fondamentale : comment analyser la société l’Oréal ?

Pour une bonne analyse du cours de l’action l’Oréal, il est important de connaitre les forces et les faiblesses de cette société.

Parmi ses points forts, il y a d’abord son positionnement sur le marché international des cosmétiques. Le groupe est reconnu comme le leader mondial dans le secteur du cosmétique avec plus de 32 marques présentes dans différentes régions du monde. Une répartition de vente qui protège le groupe contre le risque d’exposition lié à une seule forme d’activité. On note aussi que le groupe tire profit de la forte croissance du marché de la beauté et de sa capacité d’adaptation aux fluctuations du marché et à la demande de ses consommateurs. Enfin la politique de rachat du groupe et sa structure financière sont autant de facteurs qui plaisent énormément aux investisseurs.

Le groupe l’Oréal accuse des signes de ralentissement dans certaines de ses divisions comme la dermatologie et les produits destinés aux professionnels qui pèsent sur la rentabilité du groupe à long terme. Le marché français accuse également des baisses dans la vente qui peuvent être à la base d’une perte de parts de marché.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Explorez les marchés avec nos cours gratuits

Découvrez les nombreuses valeurs sur lesquelles investir et apprenez à trader avec IG Academy.

Ces sujets pourraient vous intéresser…

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 68% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.