Risque de crédit - définition

Le risque de crédit ou « risque de contrepartie sur les marchés financiers » se définit comme la probabilité de perte financière liée au défaut de remboursement par un emprunteur de la dette octroyée par une institution financière aux échéances prévues.

Qu’est-ce que le risque de crédit ?

Il existe une marge plus ou moins importante de risque dans toutes les activités économiques, dès lors que la banque attend un paiement d’une contrepartie ou d’un client. C’est donc la responsabilité de la banque ou de l’institution financière de maitriser le risque de crédit en déterminant la rentabilité des opérations effectuées. En sous-évaluant ce risque, la banque s’expose au non-paiement des montants prêtés, ainsi que des intérêts dus qui vont s'inscrire sur les pertes.

Typologie des risques de crédit

Parmi les plus importantes sources des risques de crédit mentionnons :

Le risque de contrepartie

Ce risque se matérialise lorsque le débiteur d'une transaction sur le marché de gré à gré n'honore pas ses obligations. Le risque de contrepartie couvre les crédits octroyés, les titres détenus et les engagements hors bilan.

Le risque de liquidité

Le risque de liquidité ou risque de non-paiement se produit lorsque le débiteur se trouve dans une situation d'illiquidité temporaire ou conjoncturelle. Ce risque qui est lié à l'activité de l’entreprise peut facilement déboucher sur un dépôt de bilan.

Le risque opérationnel

Ce risque est lié aux défaillances dans le fonctionnement de l'établissement de crédit, des faits attribuables aux agents ou encore à des évènements exogènes.

Le risque sectoriel

Le risque sectoriel est lié à une exposition excessive dans le même secteur d’activité, comme ce fut le cas avec la crise immobilière des années 1990.

Le risque politique

Le risque politique est le produit de changements dans la législation ou dans la réglementation qui peuvent avoir des conséquences sur le taux de rendement attendu des investisseurs.

Le risque financier

Ce type de risque est souvent lié aux crises financières macroéconomiques, comme une dévaluation ou encore la révision du taux par la banque centrale.

Le risque de dégradation de la qualité de crédit

La baisse de notation d'une émission obligataire découlant de la dégradation de la qualité de crédit de l'émetteur aura pour conséquence la baisse du prix de l'obligation.

Le risque de crédit ou « risque de contrepartie sur les marchés financiers » se définit comme la probabilité de perte financière liée au défaut de remboursement par un emprunteur de la dette octroyée par une institution financière aux échéances prévues.

Apprenez comment investir sur les actions

En savoir plus sur les marchés boursiers et comment élaborer un plan de trading.

Comment évaluer le risque de crédit ?

L’évaluation du risque de crédit revient à déterminer la solvabilité de l’emprunteur. Cette dernière dépend des éléments internes à l'entreprise et des situations contextuelles comme sa situation économique, sa position géographique ou encore ses perspectives d’avenir.

L’évaluation du risque de crédit dépend des facteurs comme :

  • Le montant de la créance

  • La probabilité de défaut

  • Le taux de recouvrement en cas de défaut

L'évaluation du risque de crédit est calculée suivant la formule :

Risque de crédit = exposition x probabilité de défaut x (1 - Taux de recouvrement)

Exemple de risque de crédit

Pour une créance de 1 000 000 d’euros et une probabilité de défaut de 5%, avec un taux de recouvrement estimé à 30%, le risque de crédit pourrait être évalué à 15 000 euros.

Améliorez vos connaissances

Apprenez à votre rythme grâce à nos cours en ligne, webinaires et séminaires conçus pour vous aider à développer vos compétences de trading.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W - À

Voir toutes les définitions de trading de notre glossaire

Portail d'aide

Trouvez les réponses à vos questions concernant votre compte ou nos produits et services.

Obtenir de l'aide

Pour plus d'informations sur l'ouverture de compte, contactez-nous au 01 70 98 18 18 ou info.fr@ig.com.

Nous sommes disponibles du lundi au vendredi de 8h30 à 20h.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.