Impact du coronavirus sur les marchés

Le coronavirus continue à provoquer une volatilité spectaculaire des marchés, cependant les investisseurs nous choisissent car nous offrons une expérience de trading de grande qualité depuis plus de 45 ans.1

Découvrez l'impact de l’épidémie sur les marchés financiers et tenez-vous prêt pour la volatilité qu’elle génère.

Contactez-nous au 01 70 98 18 18 ou par email à l'adresse info.fr@ig.com pour toute question concernant l'ouverture d'un compte. Nous nous tenons à votre disposition du lundi au vendredi de 8h30 à 20h.

Contactez-nous au 01 70 98 18 18

Quel est l'impact du coronavirus sur les marchés financiers ?

L'épidémie de coronavirus a provoqué des perturbations sociales et économiques de grande ampleur, et cela se ressent sur les marchés.

Les économies du monde entier pourraient être fortement touchées par la croissance du PIB, car la perspective de l'arrêt de travail de millions de personnes et de la fermeture de milliers de restaurants et autres entreprises, modifie l'offre et la demande. Les marchés financiers mondiaux connaissent donc une volatilité extrême, car les investisseurs sont confrontés à la multitude d'effets que le virus pourrait avoir.

Pour souligner l'effet du coronavirus sur les marchés mondiaux, nous avons examiné l'évolution du S&P 500, une référence commune pour la santé économique mondiale, par rapport à d'autres krachs financiers.

  • Le premier graphique à droite montre que les premiers jours de volatilité du coronavirus ont eu un impact beaucoup plus rapide que les autres krachs.
  • Le deuxième tableau indique que les effets du coronavirus sont probablement encore à l'état embryonnaire.
  • Le graphique final montre que la bourse a mis plus ou moins de temps à se remettre de chaque krach, de sorte que les effets du coronavirus peuvent durer jusqu'à un an, voire beaucoup plus longtemps.

Consultez notre rubrique actualités et idées de trading pour rester au courant des dernières nouvelles des marchés.

Comparaison de l'impact du coronavirus et des krach historiques sur le S&P 500

  • Impact initial
  • La suite
  • La relance

Le jour 'zéro' sur le graphique correspond au dernier sommet du S&P 500 à la clôture du marché, avant le début de la baisse.
Données réelles datant du 22 mai 2020.

Le jour 'zéro' sur le graphique correspond au dernier sommet du S&P 500 à la clôture du marché, avant le début de la baisse.
Données réelles datant du 22 mai 2020.

Le jour 'zéro' sur le graphique correspond au dernier sommet du S&P 500 à la clôture du marché, avant le début de la baisse.
Données réelles datant du 22 mai 2020.

Pourquoi négocier la volatilité des marchés avec IG ?

Négociez 24 heures sur 24

Tradez nos indices 24h/24 et 7j/72, parmi lesquels le Wall Street, le FTSE 100 et l'Allemagne 30

Tradez des marchés exclusifs le week-end

Spéculez ou couvrez vos positions avec les principaux indices mondiaux disponibles le week-end, ainsi que la paire GBP/USD

Prenez des positions longues ou courtes

Tradez sur plus de 17 000 valeurs via les CFD

Protection garantie contre le risque

Un stop garanti limite votre risque de chute et il ne sera facturé que s’il est déclenché3

Réagissez instantanément aux mouvements des cours

Choisissez parmi notre gamme unique d'alertes de prix pour rester informé en cas de volatilité

Profitez de nos spreads compétitifs

Profitez de nos spreads réduits et de nos faibles coûts pour réduire vos coûts de trading

Coronavirus et volatilité de marché

  • Situation actuelle
  • Conséquences pour l'avenir
  • Les évènements passés

Le tableau ci-dessous indique les cours en temps réel de certains marchés qui ont été touchés par la volatilité liée au coronavirus.

Vente
Achat
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Ouvrez un compte dès aujourd'hui pour réagir aux actualités, ou entraînez-vous au trading avec un compte démo.

Bien qu'il n'y ait aucun moyen de prévoir avec certitude quels pourraient être les effets durables de covid-19 sur les marchés financiers, les discussions prennent un ton de plus en plus progressistes, alors que les pays commencent à débattre sur l’assouplissement des mesures de confinement ainsi que sur une deuxième vague épidémique potentielle.

Si les mesures économiques visant à soutenir les entreprises et les particuliers tout au long de cette crise peuvent en atténuer l'impact, les nouvelles mesures de distanciation sociale auront forcément un impact énorme sur les transports, le tourisme et la consommation.

Dans de telles circonstances, les cours des marchés ont tendance à suivre le sentiment général et l’actualité. Dans ce contexte, il est important de rester attentif aux dernières nouvelles et de s'assurer que vous avez bien mis en place une stratégie de gestion du risque adaptée.

Voici un résumé de notre analyste IG Josh Mahony sur l'activité récente des marchés.

Actions

Alors que la volatilité liée au coronavirus a débuté vers la mi-février, elle a atteint son paroxysme lors du nouveau "lundi noir" le 9 mars 2020. Ce jour-là, les marchés boursiers mondiaux se sont effondrés en une seule journée correspondant à la plus forte chute depuis la crise financière mondiale de 2007-2009.

Tout au long de la saison des bilans financiers, l'accent sera probablement moins mis sur les bénéfices mais plus sur les entreprises qui pourraient survivre au ralentissement économique.

La chute du marché boursier a pour conséquences que les estimations restent basses, mais que de nombreuses entreprises pourraient déjouer les prévisions.

Indices

Les indices boursiers ont connu d'importantes fluctuations de cours en réponse à la situation actuelle.
Lors du lundi noir, les indices américains ont atteint la limite inférieure de 7 %, ce qui a provoqué l'arrêt complet de la Bourse de New York.

Des stabilisateurs automatiques ont été mis en vigueur à de nombreuses reprises alors que perdurent les retombées économiques de cette pandémie mondiale.
Au Royaume-Uni, le FTSE 100 est tombé à son plus bas niveau en huit ans et demi suite à l'annonce du confinement national.

Matières premières

Le marché du pétrole a connu une volatilité importante due à une baisse de la demande. La surproduction se poursuit malgré les réductions de l'OPEP +, ce qui a entraîné un manque de capacité de stockage à l’échelle mondiale.

Le lundi 20 avril les traders ont été confronté à la perspective de devoir assumer la livraison physique de l’or noir, ce qui a poussé un grand nombre de spéculateurs à abandonner leurs contrats à terme à n'importe quel prix. Cela a eu pour conséquence de faire chuter le prix du baril sous 0 pour la première fois de son histoire.

Il demeure beaucoup, d’incertitudes quant à savoir comment le marché réagira aux baisses de production et aux mesures visant à assouplir le confinement en Europe et aux États-Unis. Nous verrons cependant probablement un impact durable sur la liquidité du marché pétrolier, au fur et à mesure que les traders s'éloigneront des contrats comportant des dates d'expiration réduites dans le temps, cela pourrait entraîner une volatilité des prix accrue.

.

Forex

Le statut du dollar américain en tant que devise sûre a confirmé la hausse de la monnaie.
Les traders se concentrent sur l'optimisme qui accompagne l'importante quantité de stimulants fiscaux qui ont pu être observés, plutôt que sur la dévaluation associée à la forte croissance du bilan de la Fed.

Ouvrez un compte IG pour trader la volatilité

Remplissez notre formulaire en ligne

Nous vous poserons quelques questions sur votre expérience de trading

Faites-nous parvenir vos justificatifs

Nous vérifions habituellement vos documents d’identité directement

Alimentez votre compte pour commencer à trader

Ou familiarisez-vous avec notre plateforme sans aucun risque avec un compte démo

Ouvrez un compte dès à présent

Remplissez notre formulaire en ligne

Nous vous poserons quelques questions sur votre expérience de trading

Faites-nous parvenir vos justificatifs

Nous vérifions habituellement vos documents d’identité directement

Alimentez votre compte pour commencer à trader

Ou familiarisez-vous avec notre plateforme sans aucun risque avec un compte démo

Commencez à trader dès maintenant

Connectez-vous à votre compte dès maintenant pour profiter des opportunités qui se présentent sur un large éventail de valeurs.

Ces sujets pourraient vous intéresser…

Investissez au travers des CFD avec IG, et profitez de l’expertise du n°1 du courtage en ligne en France et dans le monde.

Restez attentif aux dernières nouvelles et à l’actualité afin de pouvoir réagir à toute annonce ou décision qui pourrait impacter les marchés.

Protégez-vous contre les risques liés au trading en apprenant à les identifier et à utiliser nos outils de gestion du risque.

1 N°1 en France selon le nombre de clients ayant investi sur CFD ou forex au cours d’une période de 12 mois (Investment Trends 2019) - N°1 sur le courtage en ligne des CFD dans le monde en termes de revenus, hors Forex (Source : états financiers publiés en juin 2019).

2 24h/24, 7j/7 n’inclut pas le délai de six heures entre 23h le vendredi et 5h le samedi matin (heures de Paris), ni un délai de 20 minutes avant l’ouverture des marchés le dimanche.

3 Le stop garanti fait l’objet d’un faible coût uniquement s'il est déclenché.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.