Le CAC 40 poursuit sa consolidation

Sur la bourse de Paris, l’indice phare CAC 40 a terminé en baisse de -0,42% à 4529,21 points, dans un volume d’échanges de 3,35 milliards d’euros.

Le CAC 40 poursuit sa consolidation

Sur les autres places boursières européennes, le FTSE 100 londonien a très légèrement reculé de -0,03% à 6817,71 points. Le DAX a reculé plus significativement de -0,48% à 10 662,44 points. L’Euro Stoxx 50 a perdu -0,28% à 3035,81 points.

Outre-Atlantique, le S&P 500 a progressé modérément de +0,08% à 2204,72 points. Le Nasdaq Composite a clôturé en baisse de -0,11% à 5380,68 points. Le Dow Jones Industrial Average a réalisé une hausse de +0,31% à 19 083,18 points.

La journée d’hier fut riche en publications macroéconomiques. L’Europe a d’abord attiré l’attention des intervenants avec la publication du PMI manufacturier de novembre pour la France à 51,5 points, pour l’Allemagne à 54,4 points et pour la zone euro à 53,7 points.

Les Etats-Unis ont publié de nombreux indicateurs importants à savoir les commandes de biens durables pour octobre en glissement mensuel en progression de +4,8%, l’indice Michigan de confiance des consommateurs pour novembre qui s’est établi à 93,8 points ainsi que l’indice Michigan sur la situation économique actuelle pour le même mois à 107,3 points. Les trois autres indicateurs américains notables sont la baisse de -1,9% des ventes de logements neufs en octobre en glissement mensuel, l’indice PMI manufacturier de novembre à 53,9 points ainsi que les inscriptions hebdomadaires au chômage à 251K.

Au chapitre des statistiques économiques de la journée, les indicateurs allemands vont dominer la séance. Nous obtiendrons à 10h00 l’indice IFO sur les perspectives des entreprises allemandes (consensus Bloomberg à 106 points) ainsi que l’indice IFO sur le climat des affaires pour le mois de novembre (consensus Bloomberg à 110,5 points).

Sur les secteurs du Stoxx 600, les trois plus fortes progressions ont été les ressources naturelles (+1,23%), le secteur des loisirs et des voyages (+0,64%) et l’industrie (+0,35%). Les trois secteurs qui ont le plus baissé lors de la séance dernière sont l’automobile (-0,76%), la distribution (-0,59%) et la construction et les matériaux (-0,54%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les trois plus fortes hausses ont été Airbus Group (+2,36% à 59,78€), Publicis Groupe (+1,34% à 60,52€) et Solvay (+0,92% à 104,25€). Le numéro 2 mondial de l’industrie aéronautique s’apprêterait à supprimer plus de 1000 postes en Europe dans le cadre d’une restructuration ont annoncé les syndicats hier. Les trois plus fortes chutes ont été Legrand (-2,13% à 51,99€), Peugeot (-2,07% à 13,98€) et Axa (-1,59% à 22,27€).

Goldman Sachs a publié une note sur le secteur automobile européen dans laquelle il émet des réserves sur la croissance future du secteur sur le vieux continent. L’analyste a notamment dégradé sa recommandation sur Peugeot avec un objectif de cours qui est passé de 17,50€ à 13,80€.

Du côté des recommandations des brokers, JP Morgan, a abaissé son objectif de cours sur le titre Vinci de 76 à 74€.

A l’inverse, UBS a rehaussé son objectif cible sur le titre Zodiac Aerospace de 19,50 à 20,50€. JP Morgan a pour sa part un objectif de 22€ sur la même valeur.

Goldman Sachs a modifié ses avis sur plusieurs valeurs automobiles françaises : Peugeot a été dégradé de « Achat » à « Neutre », Valeo est passé de « Neutre » à « Vendre » et Michelin de « Neutre » à « Achat ».

Sur le marché des changes, l’euro valait 1,0550$ hier contre 1,0628$ mardi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.