Le CAC 40 clôture en baisse

A Paris, l’indice CAC 40 a clôturé en baisse de -0,46% à 4450,23 points, dans un faible volume d’échange de 2,416 milliards d’euros.

Le CAC 40 clôture en baisse

Les autres places boursières européennes sont allées dans la même direction avec le FTSE 100 londonien qui a perdu -0,94% à 6947,55 points. Pour le DAX allemand, la baisse est moins prononcée avec -0,73% à 10 503,57 points. Quant à l’Euro Stoxx 50, il s’est allégé de -0,54% à 3008,72 points.

Aux Etats-Unis, les principales bourses s’inscrivent dans le même sillage : le S&P 500 régresse de -0,30% à 2126,50 points, le Nasdaq 100 perd -0,26% à 4796,17 points et le Dow Jones Industrial Average est en baisse de -0,29% à 18 086,40 points.

Hier, l’indice des prix à la consommation de la zone Euro pour septembre en glissement annuel est ressorti à +0,4%, comme prévu par le consensus Bloomberg. Aux Etats-Unis, la production industrielle pour le mois dernier en glissement mensuel a été annoncée à +0,1%, légèrement moins que prévu par le consensus Bloomberg (+0,2%). Le dernier indicateur macroéconomique important publié lors de la séance d’hier concerne l’indice manufacturier Empire State de la FED de New-York en très net recul de -6,80 points pour octobre contre -1,99 points en septembre. Cet indice négatif initialement prévu à 1,00 point par le consensus Bloomberg, indique une dégradation des conditions d’activité des entreprises dans l’Etat de New-York.

Les principales statistiques macroéconomiques de la journée seront anglo-américaines. Le Royaume-Uni ouvrira le bal avec la publication de l’indice des prix à la consommation pour le mois de septembre en glissement annuel, prévu par le consensus Bloomberg à +0,9%.

L’après-midi, nous irons de l’autre côté de l’Atlantique pour connaître l’indice américain des prix à la consommation pour septembre en glissement mensuel attendu par le consensus Bloomberg à +0,3%.

Concernant les secteurs du Stoxx600, aucun secteur n’est en progression. Les trois secteurs qui affichent le plus net recul sont les biens de consommation (-1,32%), les ventes au détail (-1,30%) et les médias (-1,21%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les plus fortes hausses sont Peugeot (+1,98% à 13,13€), Valeo (+1,98% à 52,47€) et Arcelor Mittal (+0,69% à 5,72€). Les trois plus fortes baisses sont Accor (-2,15% à 32,23€), Bouygues (-1,29% à 29,71€) et Kering (-1,27% à 190,00€).

Du côté des recommandations des brokers, Crédit Suisse a abaissé son objectif de cours sur le titre français Sanofi en passant de 100 à 82€.

Barclays a revu sa copie sur de nombreux titres du secteur automobile. Le réajustement des objectifs de cours concerne notamment Michelin avec une hausse de la cible de 82 à 84€, de même sur le titre Peugeot en passant de 17 à 18€. A l’inverse, la banque britannique a abaissé son objectif de cours sur Renault en passant de 81 à 80€.

Société Générale a modifié sa recommandation sur Icade de « conserver » à « achat » avec un cours cible de 79€.

Sur le marché des changes, l’euro valait 1,1000 dollar hier contre 1,0970 dollar vendredi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.