Ouverture en forte baisse

L'indice phare de la bourse de Paris (CAC 40) a terminé la semaine en berne en concédant -1,12% (50,80 points à 4491,40 points) dans un volume d'échanges faible de 2,82 milliards d’euros.

Ouverture en forte baisse

Parmi les autres marchés européens, Londres a abandonné -1,19%, Francfort a affiché un recul de -0,72% et l'EuroStoxx 50 a perdu -0,98%.

Wall Street a retrouvé de la volatilité vendredi et a fini sur une baisse prononcée. Le Dow Jones a perdu -2,13%, le Nasdaq -2,54% et le S&P 500 a cédé -2,45%. Depuis le Brexit, le Dow Jones n’avait jamais été aussi bas.

Les faits marquants de la veille ont été les déclarations des responsables de la Fed. Eric Rosenberg, président de l’antenne régionale de la Fed de Boston, a indiqué qu’il était temps de normaliser graduellement la politique monétaire américaine. Les marchés actions craignent un resserrement monétaire qui se ferait par une relève des taux. A cela s’ajoute la décision de la BCE de jeudi dernier qui n’a pas prolongé son programme de Quantitative Easing au-delà de mars 2017. Autre facteur baissier : le fort repli des cours du pétrole après leur bond de la veille dû à l’annonce d’une chute massive des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis.

Du coté des statistiques macroéconomiques, aucune publication n’est prévue pour ce lundi 12 septembre. Il en est de même pour les publications de résultats d’entreprises.

Du côté des secteurs, celui des banques détient la plus forte hausse (+0,30%) suivi du secteur des assurances (+0,07%). Ce sont les deux seuls secteurs dans le vert. Du coté des baisses, la plus forte baisse appartient au secteur de l’immobilier (-2,74%) suivi par celui de la construction (-2,18%) et celui du commerce de détail (-2,08%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les trois plus fortes hausses ont été Axa (+1,07%), La Société Générale (+0,83%) et Valeo (+0,82%). Klepierre (-3,56%), LafargeHolcim (-3,37%) et Arcelor Mittal (-3,09%) ont enregistré les plus fortes baisses.

Du côté des recommandations des brokers, Bryan Garnier a réaffirmé sa recommandation d’« achat » sur Altran Technologies et a ajusté sa valeur intrinsèque de 14 à 15€. Oddo a également préconisé l’ « achat » sur Altran et a remonté son objectif de cours de 14,20 à 14,60€. Par ailleurs, le broker s’est positionné « neutre » sur Rubis avec un objectif de cours de 65 euros tandis que Portzamparc a appelé à « conserver » la valeur avec un objectif de cours de 82,20€. Crédit Suisse a confirmé son conseil « neutre » sur EasyJet qui a perdu 20% de sa valeur en trois mois. La Société Générale a remonté la cible de Wendel à 126€ (contre 116€) et a recommandé ainsi l’achat.

Sur le marché des changes, l'euro reculait vendredi face au dollar, après des propos de responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) relançant les spéculations sur un prochain resserrement de la politique monétaire américaine. Vers 21h00 GMT (23h00 HEC), l'euro valait 1,1232 dollar contre 1,1261 dollar jeudi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.