Le CAC 40 s’essouffle

L’indice parisien s’essouffle à la mi-séance. À 12h20, le CAC 40 perd -0,29 % à 4261,52 points, dans des faibles volumes de 645 millions d’euros. 

Le CAC 40 s’essouffle

Les autres places européennes sont également légèrement dans le rouge. Le DAX 30 se déprécie de -0,14 %, le FTSE 100 londonien est quasi stable à -0,09% tout comme l’Eurostoxx 50 à -0,03%.

Aujourd’hui le marché s’annonce plus calme que d’habitude en raison de la fermeture de Wall Street pour la fête de l’indépendance (« independance Day »).

Du côté des places boursières asiatiques, elles ont toutes clôturé dans le vert ce matin, le Hang Seng Index de la Bourse de Hong Kong a augmenté de +1,27%. Le Shanghai Composite s’est apprécié de +1,91%. L’indice Nikkei 225 a gagné +0,60%.

Sur le plan géopolitique, l'Union Européenne a annoncé vendredi en fin de journée la prolongation des sanctions économiques de six mois supplémentaires contre la Russie jusqu'au 31 janvier 2017. Ces sanctions avaient été prises durant l’été 2014 suite à l’implication présumée de la Russie dans le conflit ukrainien. Cette décision a été dénoncée par Moscou.

Les cours du pétrole sont en légère hausse à la mi-séance. Le Brent gagne +0,06 % à 50,58$ et le WTI prend +0,04% à 49,18$.

L’euro baisse sensiblement face au dollar avec -0,07% à 1,1130$. La livre britannique se stabilise à la mi-séance à +0,07% face au billet vert.

L’agenda économique d’aujourd’hui est très léger. À 9h00 l’évolution du nombre de chômeurs en Espagne est parue à -124,3K, tandis qu’elle était attendue à -100 K (consensus Bloomberg). À 10h30 pour le Royaume-Uni, l’indice des directeurs d’achat pour le secteur de la construction, anticipé à 50,7 a été publié à 46 (Bloomberg).

Du coté des valeurs parisiennes, sur le podium des hausses, ArcelorMittal prend la première place avec +2,05% à 4,49€. En deuxième position Engie avec +1,60% à 14,65€ et enfin sur la dernière marche du podium, Technip avec +0,82% à 50,41€.

Pour les baisses, Valeo est la plus forte dépréciation avec -3,69% à 40,63€, Unibail Rodamco suit avec -2,78% à 229,30€. Pour finir, après avoir été sur le podium des hausses à la mi-séance vendredi Renault recule de -2,55% à 69,85€.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.