Les indices s’essoufflent et terminent en léger repli

La Bourse de Paris a terminé en forte baisse mardi (-1,41% à 4.820,28 points) dans un volume d'échanges modéré de 3,9 milliards d'euros.

Les marchés reculent en raison de l’accroissement des tensions géopolitiques

Le marché parisien a ouvert en repli et a par la suite fortement perdu du terrain, avant de se montrer plus hésitant dans l'après-midi.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a lâché 1,43% et Londres 0,45%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a perdu 1,04%.

Le fait qu'un avion russe abattu par l'armée turque qui avait, selon Ankara, violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie s'est ajoutée à la nouvelle que Bruxelles restait mardi en état d'alerte maximale dans la foulée des attentats de Paris.

Le président russe Vladimir Poutine a en outre dénoncé "un coup de poignard dans le dos" d'Ankara, qualifiant les autorités turques de "complices des terroristes".

Les États-Unis ont lancé pour leur part lundi soir, une alerte mondiale sur les risques de voyager pour leurs ressortissants partout sur le globe.

L'actualité marcroéconomique est passée au second plan hier, avec notamment la deuxième estimation de la croissance du PIB aux Etats-Unis qui est ressortie un peu meilleure que prévue au troisième trimestre, à 2,1%.

Cela a permis à Wall Street de limiter la casse: le Dow Jones a gagné 0,11% à 17.812,19 points, le Nasdaq Composite s’est stabilisé (+0,01% à 5.102,81 points) et l'indice S&P 500 a gagné 0,12%, soit 2,55 points, à 2.089,14 points.

Parmi les valeurs, les secteurs les plus affectés par le risque terroriste ont fortement reculé, notamment dans le tourisme et les transports.

AccorHotels a perdu 4,86% à 38,60 euros et Air France-KLM 3,86% à 6,28 euros.

Le luxe a été sous pression, alors que le joaillier américain Tiffany a abaissé son objectif financier annuel, après avoir fait état d'une performance trimestrielle en dessous des attentes. Kering a lâché 3,01% à 160,95 euros et LVMH 4,29% à 154,95 euros.

Unibail-Rodamco a souffert (-3,91% à 239,65 euros) d'une note de Goldman Sachs, tandis que PSA Peugeot Citroën a été soutenu (+0,66% à 16,09 euros) par UBS.

Zodiac Aerospace a lourdement chuté part (-7,70% à 22,53 euros), après avoir accusé une chute importante de son bénéfice net pour son exercice décalé 2014-2015.

Numericable SFR a perdu 7,80% à 37,97 euros, les investisseurs accueillant défavorablement une transaction sur le titre de sa maison-mère Altice qui s'est opérée entre son actionnaire majoritaire et Goldman Sachs.

Sur le Forex, l'euro s'affichait mardi en petite hausse face au dollar, bénéficiant de statistiques bonnes en zone euro et mitigées aux Etats-Unis, alors que les cambistes sont suspendus aux décisions des banques centrales.

Vers 23H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,0646 dollar contre 1,0635 dollar lundi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.