Les marchés à l’équilibre malgré Draghi

La Bourse de Paris recule de 0,68% à 4877,70 points dans un volume de 700 millions d’euros.

Les marchés européens se replient dans le sillage des matières premières

L’indice parisien marque le pas après avoir engrangé 2,14% la semaine dernière, affecté par le ralentissement de la croissance du secteur des services en France et par la baisse des matières premières.

Ailleurs en Europe, le Dax cède 0,28%, le Footsie Londonien abandonne 0,58% et l’Eurostoxx 50 se déprécie de 0,38%.

Du point de vue macroéconomique, les cours des matières premières continuaient de reculer sur fond d’anticipation d’une remontée des taux de la Fed qui renforce le dollar.

Le secteur est aussi affecté par les craintes liées au ralentissement de la demande chinoise.

D’autre part, vendredi dernier, Mario Draghi a confirmé un renforcement de la politique monétaire accommodante de la BCE afin de soutenir les marchés et faire remonter le faible niveau d’inflation.

A noter que la Bourse new yorkaise sera fermée jeudi pour célébrer Thanksgiving.

Du côté des statistiques, les indices PMI sont ressortis globalement supérieurs aux attentes du consensus pour la zone euro. En France, l’indice PMI de l’activité manufacturière est ressorti à 50,8 conformément aux attentes, et l’indice PMI des services est ressorti inférieur aux attentes à 51,3 (contre 52,1 attendu).

Outre-Atlantique, nous suivrons les ventes de logements existants pour le mois d’octobre (attendues en baisse à 5,39 millions).

Du côté des valeurs, Arcelor Mittal recule de 3,23% à 4,67 euros, pénalisée par la chute des cours de métaux et par l’abaissement de recommandation de « surpondérer » à « pondération en ligne » par Barclays.

Le secteur pétrolier était lui aussi malmené à l’image de Total (-1,77% à 45,43€) et Technip (-0,93% à 47,35€).

Altran progresse de 0,66% à euros après avoir présenté son plan stratégique qui inclut un objectif de chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros à l’horizon 2020.

Enfin, Eurazeo a annoncé le rachat de 90% de Fintrax, maison mère de Premier Tax Free (numéro deux mondial de la détaxe). Le titre abandonne 1,18% à 62,22 euros.

Sur le marché des devises, la paire eurodollar se déprécie de 0,20% à 1,0627$. L’euro perd du terrain face au dollar, affaibli par les propos de Mario Draghi qui semble vouloir renforcer son programme de rachat d’actifs.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.