Temporisation après une séance peu animée

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé en faible hausse de 0,17% à 4.915,10 points, dans un volume d'échanges limité de 3,2 milliards d'euros.

Temporisation après une séance peu animée

L'indice parisien a rebondi nettement à l'ouverture en prenant connaissance du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine, avant de s'essouffler pour finir en toute petite hausse.

Sans être une surprise, le compte-rendu de la Fed publié hier soir a gommé certaines incertitudes ce qui a permis au marché de monter.

Selon ce dernier publié mercredi soir, la majorité des membres de la Fed ont estimé que les conditions économiques permettant une première hausse des taux d’intérêt américains «pourraient bien être atteintes" en décembre.

Par ailleurs, les indicateurs du jour n'ont eu qu'un impact limité. Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont baissé comme prévu, l'indicateur de l'activité manufacturière de la région de Philadelphie est revenu dans le vert en novembre pour la première fois depuis trois mois et l'indice composite des principaux indicateurs aux États-Unis a augmenté comme anticipé.

Dans ces conditions, Wall Street a terminé stable à l'issue d'une séance tranquille, le Dow Jones a perdu 0,02%, le Nasdaq 0,03% et l'indice S&P 500 a reculé de 0,11% à 2.081,24 points.

Du côté des valeurs, Sodexo a bondi de 9,85% à 88,20 euros après l'annonce d'un bénéfice net 2014/15 supérieur aux attentes du marché grâce aux taux de changes, un résultat qui lui permet d'entamer un nouvel exercice sur des "tendances favorables".

Danone (+1,10% à 64,45 euros) a bénéficié de la prévision d'une croissance organique de son chiffre d'affaires dépassant les 5% pour l'ensemble de son activité d'ici 2020.

Korian (-8,29% à 32,92 euros) a souffert de l'annonce de la nomination au poste de directrice générale de Sophie Boissard, actuelle directrice générale de SNCF Immobilier.

Sur le marché des changes, l'euro montait face au dollar, dans ce qui s'apparentait à un rebond technique après une chute à son plus bas niveau depuis sept mois.

Vers 23H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,0736 dollar contre 1,0667 dollar mercredi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.