Nouvelle hausse des marchés

La Bourse de Paris progresse de 1,02% à 4986,36 points dans un volume de 1,1 milliard d’euros.

Le Cac 40 à l’assaut des 5000 points

L’indice parisien qui oscillait depuis plusieurs séances autour des 4900 points reprend le chemin de la hausse et se dirige vers le seuil des 5000 points. Cette avancée s’effectue dans le sillage de la très bonne performance de la Bourse de Shanghaï.

Ailleurs en Europe, le Dax se stabilise (-0,15%), le Footsie Londonien gagne 0,98% et l’Eurostoxx 50 % s’apprécie de 0,66%.

Du point de vue macroéconomique, les investisseurs chinois ont salué les récents indicateurs économiques supérieurs aux attentes du consensus, notamment l’indice PMI relatif aux services qui est ressorti à 52 contre 51 attendu (indiquant une expansion de l’activité). Le Shanghaï composite, indice phare de la place boursière asiatique, a clôturé en hausse de 4,31%.

Aux Etats-Unis, Wall Street évolue toujours en territoire positif bénéficiant de la bonne tenue des secteurs de l’énergie et de la consommation, alors que Janet Yellen tiendra une conférence de presse cet après-midi.

Du côté des statistiques, les indices PMI du secteur des services en zone euro ont été publié ce matin et sont ressortis relativement conformes aux attentes. Globalement, pour l’ensemble de la zone euro, l’indice est ressorti à 54,1 contre 54,2 attendu.

Par ailleurs, nous suivrons également à 14h30 la balance commerciale américaine attendue à -42,7 milliards de dollars. Cette publication sera suivie à 16h par l’indice ISM américain de l’activité non manufacturière attendu à 56,6.

Du côté des valeurs, le secteur automobile est toujours pénalisé par le scandale grandissant de Volkswagen à l’image de Peugeot (-2,38% à 15,77€) et Valeo (-1,90% à 139,05€).

Technip s’envole à la hausse de 6,69% à 52,80 euros, profitant de la bonne tenue des cours du Brent.

M6 recule de 0,37% à 17,60 euros. Les investisseurs n’ont pas été pleinement satisfaits de la publication d’un chiffre d’affaire au troisième trimestre en hausse de 0,4%.

Enfin, Atos bondit de 5,60% à 77 euros après avoir confirmé ses objectifs de 2015 et enregistré une hausse de 22,6% de ses revenus au troisième trimestre.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar se déprécie de 0,40% à 1,0920$. L’euro reperd du terrain face au dollar sur fond d’anticipation d’une remontée des taux de la Fed en décembre.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.