Belle séance de reprise sur les marchés mondiaux

L’indice phare de la Bourse de Paris a terminé en hausse vendredi (+0,59% à 4.702,79 points), dans un volume d'échanges modéré de 3,8 milliards d'euros.

La hausse l’emporte sur cette dernière séance de la semaine

La côte parisienne s'est maintenue en territoire positif tout au long de la séance, malgré plusieurs ralentissements notables dans l'après-midi.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 0,39% et Londres 0,62%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 0,81%.

Sur le front macroéconomique, la zone euro a enregistré en août 2015 un excédent de 11,2 milliards d'euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +7,4 milliards en août 2014.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à -0,1% en septembre 2015, contre +0,1% en août. En septembre 2014, il était de 0,3%.

Le soutien durant la séance est venu de la Banque centrale européenne (BCE), après des propos accommodants d'un de ses membres, Ewald Nowotny, qui a estimé la veille qu'elle ne remplissait pas ses objectifs en termes d'inflation, faisant espérer au marché un renforcement du programme de rachats d'actifs.

Aux Etats-Unis, en septembre, la production industrielle a baissé de 0,2% comme attendu après une baisse de 0,4% en août.

Wall Street a un peu progressé vendredi en dépit de résultats d'entreprises et d'indicateurs contrastés, le Dow Jones a gagné 0,43%, le Nasdaq a pris 0,34% et l'indice S&P 500 a avancé de 0,46% à 2.033,11 points.

Parmi les valeurs, Carrefour a pris la tête de l'indice CAC 40 (+6,60% à 28,98 euros), soutenu par des ventes en hausse au troisième trimestre, tirées par la France et l'Europe.

Montupet s'est envolé (+14,90% à 71,16 euros), après l'offre publique d'achat (OPA) lancée par son homologue canadien Linamar qui valorise la société à 771 millions d'euros.

Virbac a bondi (+10,44% à 178,80 euros), bénéficiant d'un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 5,5% au troisième trimestre.

Nexans a pris 3,65% à 35,05 euros. Le groupe a publié un chiffre d'affaires en recul de 0,3% au troisième trimestre, pénalisé par les marchés pétroliers et miniers.

Air France-KLM a gagné 0,58% à 6,38 euros. Encouragé par le gouvernement, le groupe a estimé encore possible "d'éviter" un plan social lourd en 2017, après avoir mis à pied les cinq salariés poursuivis pour les violences commises au comité central d'entreprise.

Le secteur du luxe a souffert après la révision à la baisse des prévisions du groupe de prêt-à-porter allemand Hugo Boss. Kering a perdu 2,79% à 150,00 euros, LVMH 1,09% à 158,65 euros et Hermès 0,81% à 332,55 euros.

Rémy Cointreau a perdu 2,44% à 60,00 euros, malgré un chiffre d'affaires en hausse de 6,1% au premier semestre de son exercice décalé 2015-2016.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.