Belle remontée des marchés internationaux à deux jours d'un rendez-vous crucial

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a gagné du terrain hier (+1,13% à 4.569,37 points), après trois séances consécutives de baisse dans un volume d'échanges modéré de 3,2 milliards d'euros.

Belle remontée des marchés internationaux à deux jours d'un rendez-vous crucial

La cote parisienne qui a ouvert en territoire positif a d'abord hésité sur la marche à suivre avant de progresser de manière significative.

Parmi les autres marchés européens, Londres a progressé de 0,87% et Francfort de 0,56%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a engrangé 1,01%.

Après les replis de ces derniers jours, les investisseurs ont procédé à des rachats avant les grandes décisions de la semaine.

La majorité des investisseurs attendent de savoir si la réunion de la FED se conclura jeudi soir par une remontée des taux directeurs de l'institution monétaire américaine, maintenus à zéro depuis 2008.

Dans ce contexte d'attente, les indicateurs du jour n'ont eu que peu d'influence sur les investisseurs.

La zone euro a enregistré en juillet un excédent de 31,4 milliards d'euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +21,2 milliards en juillet 2014.

Ceci étant, le sentiment des investisseurs et des analystes financiers en Allemagne s'est nettement dégradé ce mois-ci avec la crise des marchés émergents, montre l'indice ZEW. Il se retrouve divisé par près de 2 en un seul mois, à 12,9 points, soit un recul de 12,1 points.

L'après-midi a été jalonné par la parution de plusieurs indicateurs américains: l'indice Empire State de la Fed de New York ressort quasi inchangé, au plus bas depuis l'automne 2009, à -14,7 contre -14,9 (au lieu de -11,5 anticipé).

Les ventes de détail en août sont ressortis conformes aux attentes mais ce n'est pas le cas de la production industrielle globale qui a reculé deux fois plus lourdement que prévu (-0,4 au lieu de -0,2%).

Sur le terrain des valeurs, le secteur automobile a profité de l'embellie dans les immatriculations européennes en août, avec une hausse des ventes pour les constructeurs français qui a dynamisé Peugeot (+0,96% à 15,73 euros) et Renault (+1,41% à 74,20 euros).

Malgré ces chiffres mitigés, Wall Street a nettement monté mardi, le Dow Jones a pris 1,40% points à 16.599,85 points, le Nasdaq a progressé de 1,14% à 4.860,52 points et l'indice S&P 500 a avancé de 1,28% à 1.978,09 points.

Sanofi a pris 0,41% à 87,99 euros. Le poids lourd du CAC 40 a annoncé avoir placé un emprunt obligataire de 2 milliards d'euros dans le but de refinancer sa dette et de prolonger l'échéance de son remboursement.

EDF a été pénalisé (-3,58% à 16,95 euros) par un abaissement de sa recommandation à "sous-pondérer" contre "sur-pondérer" auparavant par la banque Morgan Stanley.

Latécoère a plongé de 7,73% à 3,46 euros, sous l'effet mécanique de sa deuxième augmentation de capital en quelques mois, qui lui a permis de lever 222,9 millions d'euros.

Elior a bénéficié (+3,11% à 17,58 euros) de l'annonce d'un début de suivi de la valeur par JP Morgan.

Genfit a bondi de 15,56% à 40,17 euros, porté par la mise au point d'une méthode de diagnostic ne nécessitant pas de passer par une biopsie des patients atteints de la NASH, une maladie hépatique non alcoolique.

Enfin, Eramet a terminé sur un repli de 2,20% à 38,63 euros. Le groupe minier a annoncé la nomination de Thomas Devedjian, 44 ans, comme directeur délégué et membre du comité exécutif.

Sur le marché des changes, l'euro se repliait légèrement face au dollar mardi, les cambistes effectuant des ajustements après une période de renforcement de la monnaie unique. Vers 23H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,1272 dollar, contre 1,1317 dollar lundi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.