Les marchés actions terminent la semaine sur une nouvelle séance de repli

L’indice vedette CAC 40 a commencé la semaine sur un net repli de 2,57% à 4.927,60 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,2 milliards d'euros.

Début de semaine en net repli dans le sillage de la Bourse de Shanghai

La Bourse de Paris a souffert du décrochage de 8,48% de la Bourse de Shanghai qui montre les limites de l'action gouvernementale pour restaurer la confiance des investisseurs.

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a perdu 2,56% et celle de Londres 1,13%. Par ailleurs l'Eurostoxx 50 a reculé de 2,41%.

L’Asie a propulsé les marchés européens dans le rouge vif engendrant de la volatilité ainsi qu’une baisse marquée des matières premières. Ces deux facteurs ont donc déstabilisé les autres marchés à court terme.

Par ailleurs, l'entrée de la Grèce dans une nouvelle phase de négociation ainsi que les craintes liées au resserrement de la politique monétaire de la FED qui se réunit cette semaine créent un environnement global d'aversion au risque.

Ces gros dossiers ont d'ailleurs fait passer au second plan les indicateurs du jour, entre un baromètre Ifo du moral des entrepreneurs allemands montrant un léger mieux et des commandes de biens durables aux États-Unis en forte hausse en juin.

Outre-Atlantique, Wall Street a baissé hier tout en limitant la casse: le Dow Jones a perdu 0,73% à 17.440,59 points, le Nasdaq a abandonné 0,96% à 5.039,78 points et le S&P 500 a reculé de 0,58% à 2.067,64 points.

Sur le terrain des valeurs, NextRadioTV s'est envolé (+15,09% à 36,60 euros), s'alignant quasiment sur le prix proposé pour le rachat du groupe de médias par l'homme d'affaires Patrick Drahi et Alain Weill, l'actuel PDG de la société.

Ils proposent 595 millions d'euros, soit 37 euros par action.

Dans ce contexte difficile, le secteur automobile a souffert. Valeo a ainsi chuté de 5,41% à 119,70 euros malgré un bénéfice net en hausse au premier semestre et des objectifs relevés pour 2015. Renault a perdu également 3,27% à 88,20 euros, l'action Peugeot 3,47% à 17,27 euros.

Saft (+4,09% à 36,86 euros) a bénéficié d'un relèvement de recommandation par HSBC.

Le titre Faiveley Transport a été suspendu à la Bourse de Paris à la demande de la société qui a ensuite annoncé être entrée en négociations exclusives avec l'américain Wabtec Corporation pour le rachat de l'ensemble de son capital, ce dernier ayant fait une offre ferme d'environ 1,7 milliard d'euros.

DBV Technologies a fortement reflué (-2,67% à 75,75 euros), pénalisé par la publication d'une perte nette de 14,48 millions d'euros au premier semestre.

Sur le marché des changes, l'euro se renforçait nettement lundi face au dollar. Vers 23H00, la monnaie unique européenne valait 1,1091 dollar, contre 1,0977 dollar vendredi à la même heure. L'euro était tombé la semaine dernière à 1,0809 dollar, son niveau le plus faible depuis trois mois.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.