Les indices européens démarrent la semaine en fanfare

La cote parisienne a clôturé la séance d’hier  en nette hausse de 1,18% à 5.057,68 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,5 milliards d'euros.

Les marchés sont toujours optimistes concernant la Grèce

Dans le vert depuis le début de la séance, le marché parisien est resté bien orienté tout au long de la journée, animée par des indicateurs.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 0,72%, Londres grignotant 0,13%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a gagné 0,83%.

La séance fut dictée par une batterie d’indicateurs d’activité jugée dans l’ensemble plutôt encourageante.

La croissance de l'activité privée dans la zone euro a atteint un plus haut de quatre ans en juin et la reprise concerne l'ensemble des pays de la région, malgré l'incertitude sur l'issue de la crise grecque.

En France, le climat des affaires est resté quasi stable, assure l'Insee. Après une hausse de deux points en mai, l'indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité, perd un point.

Ceci étant selon une estimation flash publiée par Markit, l'indice des directeurs d'achats (PMI) Composite (manufacturier + services) est ressorti en France à 53,4 points en juin, après 52 points en mai, indiquant la plus forte croissance depuis août 2011.

L'expansion est toujours largement à mettre à crédit du secteur des services dont l'indice PMI Flash est passé de 52,8 à 54,1 points entre mai et juin. La croissance est ainsi à son plus haut niveau depuis août 2011.

Le dossier « chaud » du moment, à savoir la Grèce semble voir le bout du tunnel, tout du moins à court terme, l'optimisme des dirigeants de la zone euro sur les chances de sceller un accord avec la Grèce d'ici la fin de la semaine a atténué la crainte d'un défaut de paiement du pays.

Par ailleurs, la Banque centrale européenne a de nouveau relevé mardi matin le plafond du financement d'urgence (ELA) qu'elle apporte aux banques grecques depuis plusieurs mois, contribuant également à soutenir l'optimisme ambiant.

Aux Etats-Unis, Wall Street a légèrement monté hier, le Nasdaq (+0,12%) battant un record pour la seconde séance consécutive, dans un marché tranquille face à l'avancée des négociations sur la Grèce et plusieurs statistiques américaines: le Dow Jones a pris 0,13% à 18.144,07 points et l'indice S&P 500 s'est adjugé 0,06% à 2.124,20 points.

Sur le terrain des valeurs, le secteur des télécoms est resté animé par le nouveau feuilleton déclenché par la proposition de rachat de Bouygues Telecom, filiale de Bouygues (-0,13% à 38,02 euros) par le groupe Altice, maison mère de Numericable-SFR (-0,60% à 54,46 euros).

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a indiqué mardi qu'il n'avait "pas de religion" sur la nécessité d'avoir trois ou quatre opérateurs de télécoms en France alors qu'il devait recevoir dans la soirée le patron d'Altice Patrick Drahi pour évoquer son offre sur Bouygues Telecom.

Iliad (maison-mère de l'opérateur Free) a pris 1,01% à 228,20 euros et l'action Orange 0,71% à 14,95 euros.

Engie (ex-GDF) a profité (+0,74% à 17,79 euros) du relèvement de sa recommandation par Société Générale à "acheter" contre "neutre" auparavant, tout comme Eurofins (+3,79% à 265,95 euros) remonté à "acheter" contre "neutre" par le courtier Oddo.

Vallourec a perdu 1,73% à 19,88 euros. Standard and Poor's a abaissé d'un cran la note du groupe à BB+, ce qui place le fabricant de tubes sans soudure en catégorie spéculative, l'agence de notation s'attendant à un affaiblissement de la rentabilité de la société, frappée par la baisse du cours du pétrole.

Sur le marché des changes, l'euro se reprenait, au lendemain d'une chute face au dollar, dans un marché plutôt confiant avant la nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1202 dollar contre 1,1168 dollar mardi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.