La FED a rassuré Wall Street

La Bourse de Paris a fini quasiment stable (+0,07%) à 5.037,18 points, les investisseurs temporisant après les annonces prudentes de la Réserve fédérale américaine (Fed) et dans l'attente de nouvelles avancées sur la Grèce.

Les marchés internationaux ne prennent pas d'initiatives

La Bourse de Paris, qui a ouvert à l'équilibre, s'est maintenue timidement dans le vert avant de repartir à la baisse en début d'après-midi. L'ouverture en repli de la Bourse de New York a conforté cette prudence.

Ailleurs en Europe, le Dax à Francfort cède 0,03 % et le Footsie à Londres prend 0,40 %.

Pas plus jeudi que mercredi les investisseurs n’ont osé prendre de risque. Mercredi, ils étaient dans l’attente de la décision de la Réserve fédérale américaine. Jeudi, ils digèrent les annonces de la Fed.

La Fed a abandonné lors de sa réunion mercredi la promesse d'être "patiente" avant une première hausse des taux d'intérêt, tout en repoussant l'exécution concrète de ce relèvement, exclue pour avril.

Après cette décision, les observateurs ont repris les paris : juin ? septembre ? Dans son communiqué, la Fed ne fournit pas de prévision sur sa politique monétaire après le comité des 28 et 29 avril 2015, date à laquelle il est « peu probable » qu’un tour de vis soit opéré.

En fait, la remontée des taux directeurs et son ampleur dépendront des indicateurs économiques, notamment ceux relatifs au marché du travail.

Dernières données en date, les inscriptions au chômage ont augmenté de 1.000 à 291.000 la semaine dernière, contre 293.000 estimées.

L’indice d’activité de la Fed de Philadelphie a, lui, reculé de 0,2 point à 5 en mars, loin des 7 anticipés par le marché, tandis que l’indice des indicateurs avancés du Conference Board a augmenté de 0,2 % en février, comme prévu.

Les investisseurs lorgnaient également sur la Grèce, dont le sauvetage est de nouveau au coeur d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, qui s'ouvre ce soir à Bruxelles, en présence du Premier ministre grec, Alexis Tsipras.

François Hollande a appelé Athènes à "démontrer" qu'elle engagera les réformes attendues par ses partenaires européens et la chancelière allemande, Angela Merkel, a de son côté prévenu qu'il ne fallait "pas s'attendre à une solution" dès ce soir.

Sur le terrain des valeurs, Kering, en queue du CAC 40, a cédé 1,40% à 194.25 €, dans la foulée de l'annonce de l'arrivée au sein de son comité exécutif de Roberto Vedovotto, responsable de l'entité lunettes et montures, dont le groupe souhaite faire un levier de croissance majeur.

LVMH a perdu 1,43% à 168,30 € alors que sa marque horlogère suisse Tag Heuer a annoncé s'allier aux géants de la technologie californiens Google et Intel pour se lancer dans la course à la montre connectée.

Sopra Steria Group a progressé de 4,39% à 74,95 € après la publication d'un bénéfice pro forma de 92,8 millions d'euros en 2014.

Sur le Forex, l'euro baissait fortement hier face au dollar, les cambistes revenant à des perspectives défavorables sur la monnaie unique, au lendemain d'un important rebond lié à l'annonce de la Réserve fédérale (Fed).

Vers 21H00 GMT (22H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0660 dollar, contre 1,0871 dollars mercredi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.