Accord trouvé entre la zone euro et la Grèce

Le CAC 40 a clôturé la séance de vendredi autour de l’équilibre (-0,05 %), à 4.830,90 points, dans un volume d’affaires très nourri de 5,2 milliards d’euros, les opérateurs guettant l’issue de l’Eurogroupe.

Accord trouvé entre la zone euro et la Grèce

Ailleurs en Europe, le Footsie grappille 0,09%, le Dax de la Bourse de Francfort avance de 0,44 % après un nouveau record à 11.081,81 points, inscrit dans la foulée des informations de Der Spiegel. A Athènes, l’ASE baisse de 0,27 %.

Au bout de trois rounds de négociations laborieuses à Bruxelles, la Grèce espère avoir assuré sa survie budgétaire en décrochant quatre mois de financement supplémentaire, jusqu'à fin juin, mais sous des conditions extrêmement strictes imposées par ses partenaires.

Pour le gouvernement Tsipras, qui n'en revendique pas moins samedi d'avoir "tourné une page" dans ses relations avec la zone euro et changé "d'orientation" la politique du pays, l'enjeu est désormais d'exploiter l'étroite marge de manoeuvre que lui laisse le compromis pour imprimer sa marque.

Wall Street a fini en hausse vendredi après l'annonce d'un accord entre la Grèce et la zone euro, permettant au Dow Jones, en hausse de 0,86% à 18.140,44 points d'inscrire un nouveau plus haut historique, tandis que le Nasdaq a pris 0,63% à 4.955,97 points, continuant à évoluer a des niveaux sans précédent depuis quinze ans.

Très suivi par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 a lui aussi battu un record, gagnant 0,61 % à 2.110,30 points.

Du côté des valeurs, Gemalto a perdu près de 10 % dans les tout premiers échanges. A la clôture, il ne cède plus que 3,95 %, à 69,75 euros. Selon le site américain The Intercept, la NSA, et son homologue britannique le GCHQ ont capté des quantités « sidérantes » de communications en dérobant les clés de cryptage de cartes SIM produites par Gemalto. Le spécialiste français des cartes à puce a indiqué ne pas être en mesure de vérifier ces informations qu’il prend « très au sérieux ».

A l’inverse, la palme du jour revient au groupe minier Eramet, dont l’action s’offre un bond de 11,79 %, à 89,81 euros, et caracole en tête du SRD. Le marché salue à la fois le retour au bénéfice opérationnel courant de la société en 2014 (+ 75 millions d’euros, contre une perte de 45 millions en 2013) et l’optimisme de ses prévisions pour 2015.

Unique valeur du Cac 40 à présenter ses résultats annuels ce vendredi, l'action Danone finit en hausse de 1,44 % à 60 euros, après avoir passé la première partie de la séance dans le rouge. La crise russe, cumulée à la faiblesse de l’activité en Asie et aux effets négatifs des changes et du prix du lait, ont pesé sur les résultats du groupe agro-alimentaire.

Sanofi cède 0,51 % à 87,39 euros. Le laboratoire pharmaceutique a annoncé l’arrivée d’Olivier Brandicourt, ancien directeur général de Bayer HealthCare, au poste de DG à partir du 2 avril. Il remplacera Christopher Viehbacher, débarqué il y a un peu plus de trois mois.

Enfin, Capgemini grappille 0,07 % à 68,04 euros. Nomura et Barclays ont tous deux relevé leurs objectifs de cours sur le titre de la SSII, de 55 à 70 euros pour le premier et de 75 à 78 euros pour le second, au lendemain de la publication de résultats 2014 supérieurs aux attentes.

Sur le forex, l'euro avançait un peu face au dollar vendredi, les cambistes saluant sans enthousiasme la prolongation par la zone euro du plan d'aide international à la Grèce, à l'issue de plus d'une semaine de négociations. Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1381 dollar, contre 1,1365 dollar jeudi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.