Les marchés clôturent la semaine sur une note négative, pénalisés par les chiffres sur l'emploi américain

La Bourse de Paris a fini en léger recul vendredi de 0,26% à 4.691,03 points dans un volume d'échanges moyen de 3,5 milliards d'euros, les investisseurs hésitant entre de bons chiffres de l'emploi aux États-Unis et la crainte d'une remontée plus rapide que prévu des taux de la Réserve fédérale américaine.

Les marchés clôturent la semaine sur une note négative, pénalisés par les chiffres sur l'emploi américain

Ailleurs en Europe, le Footsie londonien a reculé de 0,17%, le Dax de la Bourse de Francfort de 0,54% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,33%.

Le marché parisien avait quant à lui ouvert proche de l'équilibre avant de perdre un peu plus de terrain pour finalement revenir osciller près des 4.700 points.

Concernant les données macroéconomiques en Europe, la production industrielle a augmenté de 0,1% en Allemagne au mois de décembre, là où les analystes tablaient sur une progression de 0,4%.

En France, le déficit commercial s’est creusé à 3,44 milliards d’euros en décembre. Sur l’ensemble de 2014, il a cependant diminué à 53,8 milliards d’euros, contre 60,8 milliards en 2013, grâce à l’allégement de la facture énergétique.

Point fort de la séance, le rapport mensuel sur l'emploi américain en janvier a fait apparaître une création de 257.000 postes dans le secteur non agricole en janvier, bien au-delà des 234.000 attendus, signant ainsi un onzième mois d’affilée au-dessus du seuil de 200.000.

Le taux de chômage a en revanche légèrement déçu, en hausse de 0,1 point à 5,7% de la population active, contre une stabilisation anticipée par le marché.

Surtout, les salaires horaires ont été nettement plus élevés qu'attendu, ce qui relance le spectre de l'inflation aux États-Unis et donc de la hausse des taux directeurs de la Fed jusqu'ici plutôt attendue en octobre et qui du coup pourrait intervenir plus tôt.

Dans ces conditions, Wall Street a fini en baisse vendredi: le Dow Jones a perdu 0,34% à 17.824,29 points, le Nasdaq 0,43% à 4.744,40 points et l'indice élargi S&P 500 a cédé 0,34% à 2.055,47 points.

Du côté des valeurs, Alcatel-Lucent a progressé de 3,51% à 3,275 euros après la publication de résultats 2014 faisant ressortir une croissance solide et une forte réduction des coûts. Pour 2015, l’équipementier télécom table sur nouvelle amélioration de sa marge brute à au moins 34%, supérieure aux estimations des analystes.

Les banques ont été bien orientées à la suite d’une note d’Exane BNP Paribas, à surperformance sur le secteur. Société Générale a gagné 1,09% à 37,22 euros, Crédit Agricole 1,06% à 10,975 et l'action BNP Paribas 0,35% à 47,17.

Bolloré a pris 3,30% à 4,08 euros après que le projet "16K" qui prévoit l'installation de 16.000 points de charge publics pour véhicules électriques et hybrides en France d'ici à 2019, a été reconnu de "dimension nationale".

Legrand a fermé la marche sur le CAC 40 (-2,77% à 46,94 euros), pénalisé par l'abaissement de sa recommandation à "vendre" contre "neutre" auparavant par Société Générale.

Sur le marché des changes, l'euro baissait face à un billet vert dopé par le rapport sur l'emploi américain. Vers 22H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,1316 dollar, contre 1,1475 dollar jeudi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.