Nouveau plus haut annuel sur les marchés européens

La Bourse de Paris a terminé en territoire positif à 4.696,30 points, en progression de 0,39%  dans un volume d'échanges courant de 4,4 milliards d'euros. La séance a été essentiellement centrée sur les dernières évolutions autour de la Grèce qui reste une source importante de nervosité pour les investisseurs.

La BCE pourrait freiner l'élan haussier des dernières séances

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a fini sur une petite hausse de 0,19% et celle de Londres sur une légère baisse de 0,17%. Par ailleurs l'Eurostoxx a fini à l'équilibre (+0,04%).

Après avoir ouvert près de l'équilibre, la Bourse de Paris a hésité avant de tomber en territoire négatif, pour finalement repasser dans le vert en fin de séance. La place a un peu repris son souffle après le franchissement la veille du seuil symbolique des 4.700 points.

Le marché guette tout ce qui touche à la Grèce et y est très sensible. Lancés dans une tournée européenne, les dirigeants grecs tentent de convaincre leurs partenaires de la nécessité d'alléger la dette colossale du pays et ont proposé à l'UE un plan de réformes et de financement sur quatre ans.

Après Rome, son ministre des Finances, Yanis Varoufakis, s'est hier rendu au siège de la Banque centrale européenne à Francfort, avant une rencontre cruciale aujourd'hui avec son homologue allemand, Wolfgang Schaüble.

Or en toute fin d'échanges à Wall Street, l'institution de Francfort a annoncé qu'elle avait décidé de ne plus accepter les obligations d'Etat grecques comme garanties pour des prêts aux banques du pays, les privant de l'un de leurs canaux de financement auprès d'elle.

Cette suspension pourrait précipiter l'asphyxie financière de l'Etat grec alors que les nouveaux dirigeants du pays tentent en ce moment d'obtenir un allègement de leur énorme dette.

Dans ces conditions, Wall Street a fini sans conviction, après avoir passé la quasi-intégralité de la séance dans le vert: le Dow Jones a pris 0,04% mais le Nasdaq a cédé 0,23% et l'indice élargi S&P 500, a reculé de 0,42%, à 2.041,51 points.

Côté macro-économie, les créations d'emplois aux Etats-Unis ont affiché un ralentissement plus prononcé que prévu ce mois-ci (de 16% contre 4,7% attendu) dans le secteur privé, selon une enquête de la société ADP, ceci étant les américains ont enregistré une hausse surprise de l'activité dans les services en janvier (ISM).

Du côté des valeurs, LVMH a bondi de 8,13% à 156,25 euros après des ventes record en 2014 et un bénéfice gonflé par Hermès (+3,05% à 297,10 euros), entraînant dans son sillage Kering (+2,25% à 181,50 euros).

Spineguard a progressé de 4,93% à 5,75 euros après avoir reçu une homologation pour la commercialisation aux Etats-Unis de son dispositif PediGuard.

Naturex s'est octroyé 8,40% à 49,71 euros après la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 2% en 2014.

Séché Environnement a été galvanisé (+11,89% à 24 euros) par un relèvement de recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par les analystes de la Société Générale et la perspective d'une "légère croissance" de son chiffre d'affaires en 2015.

Vallourec (-3,57% à 21,35 euros) a été, lui, pénalisé par un abaissement de recommandation à "sous-pondérer" contre "neutre" auparavant par JP Morgan.

Sur le marché des changes, l'euro accentuait sa baisse face au dollar mercredi, après la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de priver la Grèce d'un canal de financement.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1334 dollar, contre 1,1479 dollar mardi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.