Les marchés actions continuent leur marche en avant

La Bourse de Paris poursuit sa progression, la fermeté des banques et de Sanofi permettant d’absorber le recul de Total.

Le CAC 40 se rapproche du seuil des 4 400 points

Le marché attend la deuxième estimation du PIB des Etats-Unis au troisième trimestre. A la mi-séance, le CAC 40 gagne 0,55% à 4 392,92 points dans un volume d’affaires de 859 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien prend 0,13%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,98% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,70%. Le contrat future décembre sur indice Dow Jones s’inscrit en hausse de 0,14%.

La Bourse de Paris poursuit sur sa lancée sans pour autant que le CAC 40 ne parvienne à renouer avec le seuil des 4 400 points, brièvement touché en séance hier. La tendance de fond reste soutenue par l’espoir de nouvelles mesures de soutien de la part de la BCE et de la Banque Populaire de Chine. Les marchés chinois ont d’ailleurs clôturé sur des plus hauts de trois ans ce matin.

Les banques poursuivent leur progression, tandis que Sanofi repart de l’avant, ce qui permet de contrebalancer le recul de Total sur fond de tassement des cours du pétrole. Les investisseurs attendent, cet après-midi, la deuxième estimation du PIB des Etats-Unis au troisième trimestre. Le consensus établi par Bloomberg table sur une révision du taux de croissance à 3,3% en glissement annuel, contre 3,5% estimé en première approche.

Sur le plan macroéconomique, la croissance du PIB de l’Allemagne a été confirmée à 0,1% au troisième trimestre et à 1,2% sur un an. Dans le détail, la consommation privée a progressé de 0,7% et les dépenses de construction de 0,6%. Le commerce extérieur a apporté 0,2 point de croissance au PIB, tandis que la demande intérieure en a coûté autant.

En France, le climat des affaires s’est amélioré en novembre, l’indicateur synthétique de l’Insee progressant de 3 points à 94. Il s’est apprécié de 1 point à 99 dans l’industrie et d’également 1 point à 94 dans les services. Le marché attend à 11h00 les perspectives économiques de l’OCDE.

Outre la révision du PIB du troisième trimestre, deux autres statistiques américaines figurent au programme de l’après-midi : l’indice S&P Case-Shiller des prix de l’immobilier dans 20 métropoles en septembre à 15h00, puis l’indice de confiance du consommateur tel que calculé par le Conference Board pour le mois de novembre à 16h00.

Première pondération du CAC 40, Total baisse de 0,75% à 48,08 euros. Le baril de Brent de la mer du Nord se maintient sous les 80 dollars, les traders n’attendant plus de réduction significative de la production de l’Opep à deux jours de la réunion du cartel à Vienne.

Les banques poursuivent leur marche en avant, toujours soutenues par l’amélioration de l’indice du climat des affaires en Allemagne, et dans une moindre mesure, en France. BNP Paribas gagne 1,51% à 50,96 euros, Crédit Agricole 2,81% à 11,16 euros et Société Générale 2,41% à 39,73 euros.

Sanofi prend 1% à 76,48 euros. Exane BNP Paribas a entamé le suivi du titre à « surperformance » avec un objectif de cours de 86 euros. Par ailleurs, Olivier Bohuon, patron du groupe britannique de prothèses Smith & Nephew, a la préférence de Serge Weinberg pour succéder à Chris Viehbacher à la tête du groupe pharmaceutique, rapporte Le Figaro en citant deux sources proches du conseil d’administration.

Michelin s’adjuge 2,60% à 74,69 euros. Le département américain du Commerce envisage dans ses conclusions préliminaires de relever les droits de douanes sur les pneus fabriqués en Chine, rapporte le Wall Street Journal.

Zodiac Aerospace s’octroie 3,86% à 25,16 euros. L’équipementier aéronautique compte renforcer sa marge opérationnelle courante cette année grâce à l’appréciation du dollar et à la résorption de ses retards de livraisons de sièges d’avions.

Enfin, Trigano bondit de 10,55% à 18,13 euros. Le fabricant de véhicules de loisirs a fait état d’une hausse d’un point de sa marge opérationnelle courante à 3,9% au cours de l’exercice 2013-2014. Le groupe anticipe une nouvelle amélioration de ses résultats cette année grâce à une hausse de plus de 10% de son carnet de commandes.

Sur le Forex, la paire euro/dollar est stable (-0,03%) à 1,2438 dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.