L'hésitation domine

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,56% à 4 226 points dans un volume d'échanges peu étoffé de 2,7 milliards d'euros.

La semaine débute dans le vert

Le marché a été soutenu en fin de séance par des propos accommodants du président de la BCE, Mario Draghi, dans un marché qui avait beaucoup hésité depuis l'ouverture.

Le président de la Banque Centrale Européenne qui s'exprimait devant les parlementaires européens, a même répété ce qu'il avait dit en juillet 2012, à savoir qu'il était « prêt à faire tout ce qui était nécessaire », ce qui envoie un signal au marché selon lequel la BCE pourrait en faire plus.

Les investisseurs avaient par ailleurs été pénalisés à l'ouverture par le retour en récession du Japon dont le produit intérieur brut (PIB) a reculé au troisième trimestre (-0,4%) alors que les analystes attendaient une croissance de 0,5%.

Du côté de Wall Street, le S&P 500 a fait un nouveau record historique, ceci étant le Bourse de New York a terminé en ordre dispersé, tiraillée entre le retour en récession du Japon et des opérations d'acquisition de grande ampleur.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average s'est adjugé 0,07% à 17 647 points, tout comme le S&P 500 à 2 041,32 points.

Le Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 0,37% à 4 671 points.

Sur le plan macroéconomique, la production industrielle aux Etats-Unis a d'une part reculé de façon inattendue en octobre (-0,1%) et si l'activité manufacturière de la région de New York a progressé en novembre, c'est à un rythme moins fort qu'attendu, selon des données de la Réserve Fédérale américaine (Fed).

Parmi les valeurs, Ubisoft (+6,74% à 14,41 euros) s'est envolé grâce à de bonnes critiques sur le quatrième tome de sa saga "Far Cry" qui doit sortir mardi.

Sanofi a pris 1,84% à 75,81 euros. L'autorité américaine du médicament a autorisé la commercialisation du traitement des formes récurrentes de la sclérose en plaques mis au point par sa filiale Genzyme.

Airbus (-1,05% à 47,95 euros) a été en revanche pénalisé par un abaissement d'objectif de cours par JPMorgan.

CGG (-5,77% à 6,80 euros) a souffert d'un mouvement de vente après s'être envolé la semaine passée.

Groupe Flo s'est effondré (-7,06% à 2,50 euros) après avoir averti qu'il s'attendait à ne plus pouvoir respecter les engagements qu'il a pris envers les banques afin que celles-ci lui accordent des crédits.

Sur le marché des changes, l'euro baissait face au dollar lundi, pâtissant de propos du patron de la Banque Centrale Européenne (BCE).

Vers 22H00 GMT, l'euro valait 1,2448 dollar, contre 1,2523 dollar vendredi vers 22H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.