La Bourse de Paris en léger recul à la mi-séance

La consolidation se poursuit, la Bourse de Paris enchaînant une cinquième baisse d’affilée, série inédite depuis début juin. 

Les marchés continuent de consolider

L'indice CAC 40 recule de 0,22% à 4 440,90 points, dans un volume d'échanges modéré de 2,7 milliards d'euros, pénalisé par les nouvelles sanctions économiques de l'Europe contre la Russie.

Ailleurs en Europe, le Footsie londonien cède 0,45% et le Dax de la Bourse de Francfort reste inchangé à 0,09%.

Le dossier ukrainien est revenu hanter les marchés après la confirmation par Herman Van Rompuy de l’entrée en vigueur, aujourd’hui, des nouvelles sanctions contre la Russie. Ces nouvelles restrictions devraient toucher les compagnies pétrolières russes, ainsi que le secteur de l’armement.

Le président du conseil européen a toutefois précisé que l’UE pourrait suspendre ou modifier ses sanctions après un examen de la situation en Ukraine d’ici à la fin du mois.

De l’autre côté de la Manche, encore cinq sondages sont à prévoir avant le référendum en Ecosse de jeudi prochain. Selon les observateurs c’est finalement le non qui devrait l’emporter.

Sur le front des statistiques macroéconomiques, la hausse surprise des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis (à 315 000 contre 300 000 attendues), confirme le ralentissement constaté sur le marché du travail en juillet et en août.

Wall Street a terminé en ordre dispersé jeudi, manquant de conviction face au regain de tensions géopolitiques et d'interrogations sur la politique monétaire américaine : le Dow Jones a perdu 0,12% tandis que le Nasdaq a gagné 0,12%, l'indice élargi S&P 500 a quant à lui terminé inchangé en hausse symbolique de 0,09%.

Du côté des valeurs, Air France-KLM a pris 1,90% à 8,63 euros. Le groupe table sur une croissance de sa rentabilité opérationnelle de 8 à 10% par an de 2013 à 2017.

Orange a été soutenue par une note de JPMorgan, elle progresse de 2,18% à 11,72 euros.

Plusieurs valeurs dépendantes de la conjoncture ont pâti des difficultés du marché, à l'image de Michelin (-2,79% à 80,90 euros) et Saint-Gobain (-2,04% à 27,52 euros).

Tarkett, valeur très exposée à la Russie, a été pénalisée, elle abandonne 3,89% à 23,33 euros.

Enfin, Elior a gagné 7,07% à 13,18 euros après avoir confirmé ses objectifs pour l'exercice en cours.

Sur le marché des changes, l'euro remontait légèrement jeudi face au dollar après l'annonce d'une hausse inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis, tandis que la livre sterling restait fébrile à une semaine du référendum sur l'indépendance de l'Écosse.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.